Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Tout hélas est si fragile

Qu'on ne peut que prendre peur.

Serons-nous assez agiles

Pour vivre avec nos ardeurs?

La vie n'est que gymnastique

Alors... se plier à sa loi?

Il n'est rien de plus tragique

Que courbature de l'émoi!

Tout hélas est si fragile...

Sentiments qui vont et viennent!

Ils peuvent sembler inutiles...

A l'image d'une valse de Vienne!

Quand beauté est de passage

Sur un rythme scandé et doux

Ne gardons de son image

Que celle de l'amour... même fou!

J.G.

Vues : 220

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Josette Gobert le 14 mars 2016 à 10:55

Toujours garder le meilleur .

Amicalement Josette

Commentaire de Anne RENAULT le 13 mars 2016 à 13:06

Beaux conseils de la dernière strophe ! Il faut tâcher de les suivre.
Merci Jacqueline et bon dimanche !

Commentaire de Arlette A le 13 mars 2016 à 10:06

Légère comme un souffle , la vie se  cueille  à chaque instant donné

Belle journée Jacqueline

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 13 mars 2016 à 8:46

Chers ami(es),

Merci d'être partis de ces quelques vers pour laisser votre esprit réfléchir et votre imagination vagabonder, c'est un réel plaisir que ce partage.

belle fin de weekend à tous

Jacqueline

Commentaire de Mahé le 12 mars 2016 à 19:58

La fragilité me semble plus portée par la vie elle même voir la bonne et juste crainte que par la peur.

La fragilité est une bonne condition et n'exclus pas la force de vie, la lucidité voir l'audace.

Contrairement à la peur, la crainte elle, n'interdis pas l'audace alors que la peur effectivement paralyse l'âme et l'esprit. L'audace autorise la rencontre, la connaissance qui permet de bien naitre avec.

En ce sens l'amour emprunte bien les chemins de l'audace et si il peut y avoir de la juste crainte, celle qui permet la délicatesse, la retenue, l'attention, l'étonnement, il n'est pas utile de cultiver la ou les peurs qui elles ne sont qu'entraves de nos propres limites. C'est de cette distinction que je souhaitais parler pour rendre hommage au beau poème de Jacqueline.

Commentaire de Mahé le 12 mars 2016 à 13:30

Avec quelques addentum pour flirter

avec les mystères que nous dévoilent l'universalité.

Oui bravo d'avoir évoqué les courbatures de l'émoi,

Quelle joie de savoir que réellement il nous échoie

de traquer la confusions qui nait entre la peur et la crainte

et qui alors interdis à l'audace de l'amour de faire chanter nos plaintes.

La peur nous est insufflé par nos intérieurs alors que la crainte proviens d'une analyse claire et précise

dont nous connaissons la raison et qui elle n' interdit pas l'audace au contraire que l'on se le dise.

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 12 mars 2016 à 12:05

C'est si vrai. Freinons nos passions et nos émotions, conduisons notre vie. Regarder valser c'est tellement reposant ! Amitiés, gilbert.

Commentaire de Lansardière Michel le 12 mars 2016 à 11:26

Si périssable, si déraisonnable, si bon.

Commentaire de Gohy Adyne le 11 mars 2016 à 17:37

Profitons du moment présent...

Merci Jacqueline de cette réflexion en partage.

Bonne fin de semaine

Adyne

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 11 mars 2016 à 16:02

Merci Monsieur Paul pour cette promptitude... grâce à vous le billet du vendredi est arrivé dans les temps...

Très beau weekend ensoleillé à vous.

Jacqueline

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2022   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation