Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Voici l'automne qui revêt le manteau de l'hiver,
Les verts espoirs se balancent et se craquèlent,
Puis virevoltent jaunis et joignent la terre
En pauvres feuilles à jamais éternelles.

Voici l'automne qui enterre le soleil,
Son vent noir arrache les branches qui ploient,
Et son souffle froid tel un glaive mortel
Se venge, sans coeur, des heures jadis de joie.

La pluie froide conjugue soudainement cet assaut,
Et glace feuilles et rameaux sur un sol rougi.
L'automne relève son col livide et meurtri
Comme un brouillard ahuri venu d'en haut.

Le Ciel est bas et noir et monotone ;
C'est un rendez-vous pris de court,
Le rendez-vous maussade d'un automne
D'avec un Ciel monotone et sourd..

Voici l'automne qui revêt le manteau de l'hiver
Et qui enterre les larmes du soleil,
Des feuilles sont tombées et des rameaux à terre
Jonchent un tapis rougi d'un effroi sans pareil !

Vues : 152

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 19 novembre 2015 à 17:29

Merci Josette.Vous qualifiez bien ce que le monde vit en ce moment. Car c'est le monde entier qui le vit. Les hommes ont bien du mal à s'entendre et ce n'est pas d'aujourd'hui. Voyez dans l'entreprise la quantité de règles, de conventions, de pointages, de syndicats où c'est l'empoignade quotidienne. Le but n'est pas la réussite mais l'affrontement. Et la queue aux caisses le samedi dans l'hypermarché où exaspérés d'attendre les clients en arrivent à insulter la caissière. Et les supporters de foot qui s'entretuent pour un ballon...Même les retraités se jettent à la figure le montant de leur retraite " bien méritée " comme ils disent. Plus rien ne m'étonne.Passez une bonne soirée Amitiés, gilbert.

Commentaire de Josette Gobert le 19 novembre 2015 à 14:10

Bonjour Gilbert,

L'automne de cette année est teinté de rouge, de rouge innocent, de rouge miséreux, de rouge cruel, de rouge infâme.

Très bel écrit

Amitiés

Josette

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 18 novembre 2015 à 20:38

Liliane, Noir dessein , c'est renversant  tant il y a de prémonitoire dans le nom que porte votre peinture On peut tout imaginer à travers ses éclairs , ses couleurs et la force vitale qui s'en dégage. Comme un chaos, l'apocalypse d'un automne sans pareil. Vous avez raison c'est puissant !


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 18 novembre 2015 à 18:41

Quel texte, Gilbert !

Un automne sanglant, permettez-moi de l'illustrer par une toile qui, même si elle a été en partenariat avec Sandra Dulier à l'occasion de mon expo à Bruxelles, reflète bien la puissance de vos mots.

"Noir dessein"

40x40

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 18 novembre 2015 à 18:23

Merci Nicole, merci Serge pour votre appréciation et votre pensée. Amitiés, gilbert.

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 18 novembre 2015 à 18:17

Chère Adyne, je ne voyais pas comment exprimer autrement ce qui se passe actuellement. Chacun d'entre nous est un peu étourdi devant la quantité d'évènements qui se succèdent en ce moment. Amitiés, merci, gilbert.

Commentaire de Gohy Adyne le 18 novembre 2015 à 13:38

Je dois m'excusez, j'ai été attirée par les images et les belles couleurs, je ne me suis pas rendue compte de la gravité de la conclusion.

Adyne

Commentaire de Nicole Duvivier le 18 novembre 2015 à 10:57

Très belles lignes automnales, Gilbert , cœur lourd...  Cordialement, Nicole

Commentaire de Gilbert Czuly-Msczanowski le 18 novembre 2015 à 9:41

Merci Jacqueline. L'automne cette année n'aura pas revêtu ses chatoyantes couleurs qui nous font tant rêver. L'automne cette année est rouge non pas de ses merveilleuses feuilles qui nous annoncent des fêtes prochaines. Non, l'automne cette année c'est la stupeur, l'incompréhension, la révolte au fond de notre âme face à tant de drames sur notre terre. Tant de conséquences, tant de causes. J'ai lu récemment sur un réseau social que les" poètes de l'amour " ne comprenaient rien à ce qui se passe. Un philosophe se hasardait à ce propos . Mais le monde ne souffre-t-il pas avant tout d'amour  ? Amitiés, gilbert.

Commentaire de Gohy Adyne le 18 novembre 2015 à 9:28

Magnifique poème sur l'automne!

Félicitations Gilbert.

Bonne journée.

Amitiés.

Adyne

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation