Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Anne Grauwels, Nicole Verschoore, Erik Sven, du nord au sud...

La thématique de cette nouvelle soirée de Rencontres Littéraires? Elle pourrait soit nous intriguer, soit nous faire sourire. "Ces Flamand(e)s qui écrivent en français", ou d'une certaine manière quand le nord ne perd pas le sud. Les auteurs invités autour de la table? Anne Grauwels, économiste, chargée de cours (Hogeschool Gent) et ancienne membre des comités de rédaction de plusieurs organes de presse, avec "Une année douce"; Erik Sven, également photographe autodidacte résidant en Belgique Latine, avec "Mon frère et moi"; Nicole Verschoore, Docteur ès Lettres, journaliste, rédactrice et chroniqueuse, avec "Stéphane 1956".

"Une année douce": Bruxelles, début 2012: une femme renoue avec son amant mais rencontre aussi un écrivain venu lui proposer la co-écriture d'un livre sur la Belgique. Subitement on annonce la fin du monde pour le 21 décembre. Il s'agit ici d'une chronique douce-amère, sorte de journal intime. Fiction ou réalité?

"Mon frère et moi": Pour Colline, Aubin et Béatrice, le chemin vers la magie mène au coeur de la forêt mais il se révèle semé de ronces et de crevasses. Le lecteur est ici entraîné dans les profondeurs de l'âme et de la terre. Enfance, innocence, bonheur. Une quête vaine?

"Stéphane 1956": Entre le silence du dialogue intérieur et les mystères de l'amitié, le hasard d'une rencontre verra Stéphane, jeune homme brillant mais solitaire, se rendre à Paris, peut-être vers l'indépendance rêvée. Avec sa soeur, il forme une sorte d'équipe en révolte contre les desseins du père. Ici également une quête?

La rencontre avec nos trois auteurs est animée par Gérard Adam, écrivain et directeur des éditions MEO, et enregistrée pour Radio Air Libre, radio associative d'expression et d'éducation permanente subsidiée par la fédération Wallonie-Bruxelles. La surprise du jour? L'absence inopinée de Nicole Verschoore mais Anne Grauwels, discrète et posée mais bien présente, et Erik Sven, souriant et convivial, ont fort bien comblé ce tiers vide par leur spontanéité et la sincérité indubitable de leurs propos, Daniel Simon, investi, assurant des lectures animées, quelques interventions opportunes, dont celles de Patrick Devaux et de Guy Stuckens, témoignant de l'intérêt d'un public très loin d'être indifférent à l'égard de "ces Flamand(e)s qui écrivent en français."

Les Ardennes et la Semois pour cadre, une jeunesse imprégnée de la langue de Molière, il n'en fallait pas davantage pour qu'Erik Sven se mette à rédiger son premier roman en français, s'inspirant notamment du style de ses auteurs favoris tandis que Anne Grauwels, dont les parents sont nés en Pologne et ont émigré à la côte (la nôtre), a résumé de cette manière ses raisons: "J'ai l'inconscient structuré en français!". Les mystères de l'âme et de l'esprit...

Des personnages marginaux, une fille plutôt possessive, un père entrepreneur, une bien étrange femme au lourd secret habitant un chalet, auprès de laquelle les enfants trouvent chaleur et intimité, voici les ingrédients de "Mon frère et moi" qui a été écrit à la première personne du (féminin) singulier, Sven s'étant glissé dans la peau de son héroïne Colline, inquiétudes, ambiguïté et ragots jalonnant le roman. Auto-fiction avec malgré tout une certaine part d'imaginaire, une co-écriture (quelque peu hasardeuse?) au coeur du roman, un amant qui va et vient à sa guise, plaisir et discrétion avant tout,...les pistes se brouillent dans "Une année douce" de Anne Grauwels.

Des âmes un peu perdues, esseulées, la découverte de la sensualité et des mystères humains mais malgré tout des joies et touches de bonheur d'un côté; une année en fait émaillée de remous et de soubresauts de l'autre, des sourires et rires, de la bonne humeur, un auditoire fort loin d'être clairsemé, en clôture un drink enveloppé d'une atmosphère chaleureuse, une nouvelle fois des Rencontres Littéraires réussies à l'Espace Art  Gallery, les maîtres d'oeuvre: Robert Paul et Jerry Delfosse!

Vues : 86

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation