Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

MORIN
  • TOURS
Partager sur Facebook
Partager
  • Billets (21)
  • Discussions
  • Évènements
  • Groupes
  • Photos (49)
  • Albums photo
  • Vidéos

Amis de MORIN

  • Françoise GUILLOUD
 

Page de MORIN

Activité la plus récente

MORIN a aimé le blog " Etre une femme ", dédié au nu féminin. Interprétations dessin, peinture, sculpture, poésie et photo entre les membres Arts&Lettres. de Liliane Magotte
Mardi

Fondateur réseau
Robert Paul a aimé le blog AUTRE SONNET A SINOPE de MORIN
8 sept.
Billet de MORIN

AUTRE SONNET A SINOPE

SONNET A SINOPESi les nuages Si les nuages, mignonne Avaient ton âgeJ’irai au balcon Et te cueillir Et m’engourdir Si les nuages Si les nuages ma belle Sinope Avaient ton âge Ton regard serait-il Plus fluide et moins étourdissant Sinope, dis-moi si les nuages avaient ton âge Verrais-tu clair dans mon jeu Si les nuages avaient mon âgeOserais -tu venir me voir sur mon balconAvec ton ténébreux regard Dont je suis tombé amoureux Sinope si ton regard avait mon âgeConnaitrais-tu la douleur De t’avoir…Lisez plus
8 sept.
Billets de MORIN
7 sept.
Billet de MORIN

qui suis-je

Qui suis je Je coule comme un long fleuve tranquilleJe tourne comme la mayonnaiseJ'efface les faits en les oubliantOn se laisse pardonner grâce à moiJe vais et je viens comme dans la chansonJe passe dans les salles des pas perdus Je peux troubler la conscienceJe peux rester suspendu à la langue Je pense que parfois je pourrais faire une pause D'ailleurs qui vous dit que je n'en fait pas Mais le plus souvent on dit de moi que je file ou que je m'enfuisCar oui JE SUIS LE TEMPSLisez plus
25 août
Rosyline a aimé la photo de MORIN
6 août
Photos publiées par MORIN
4 août
Billets de MORIN
4 août
Billet de MORIN

la memoire et la mer

a mémoire et la mort ce sont les mouettes qui font la mer des marées basses jusqu'aux marées hautes ce sont les mouettes aperçues dans des jardins perdus comme les mendiants mendiant les yeux de Claire il n'y a plus aucun doute ce sont les mouettes qui cherche la mort jusqu'à la mer ce sont les mouettes qui retrouveront la mer dans les yeux sombres de ma star à la lèvre je me pendspuisque que les mouettes ont perdu leur ombre comme un mendiant mendiant l'amer aimée tant aimerLisez plus
6 juil.
Photos publiées par MORIN
27 juin
Billet de MORIN

JOURNAL DE NUIT

JOURNAL DU 26 JUIN 2019 Ce matin le soleil entre par effraction dans la cuisine, je regarde la vitre. Il faut laver le carreau, je n’y ai jamais pensé avant. Encore moins à Genillé, je ne vois pas se que j’irai faire dans ce bled paumé.J’y suis pourtant passé à Genillé, en allant sur les lieux du salariat, rien à voir à Genillé c’est perdre son temps. Il était pourtant 6-h un matin d’hiver. Je n’ai pas de GPS, alors je roule à la carte ! Michelin fait des cartes de géographie pour aller dans…Lisez plus
27 juin
Billet de MORIN

BOH7ME

J’ai reçu un jourD’une parole fraternelleUn bon conseil-Pour avancer il faut reculer beaucoup(Non ce n’était pas formulé de cette façon)Plutôt-Pour gagner beaucoup, il faut perdre davantageAutrement dit davantage que beaucoupC’est perdre superlativement Et la remarque est justePour gagner il faut perdreC’est une pensée qui se trouve dans un livreDont personne n’est l’auteurIl parait que des inconnusPour nous éveiller auraient écrit cette pensée sibylline  Et c’est aussi avec du recul que…Lisez plus
23 juin
Photos publiées par MORIN
23 mai
Billet de MORIN

LA BOUTEILLE A LA MER

J’ai jeté une bouteille à la mer  J’ai jeté une bouteille à la LoireDans la bouteille il y a un messageC’est une mésangeQu’il m’a dicté le message  Si vous avez ramassé la bouteille, au bord de telle plageC’est à vous que s’adresse mon messageAux  oiseaux d’ici, et d’ailleurs, d’ailleursOn leur gâche leur bonheur Vos promoteurs z’ ont mis du béton et des armes dans le bétonCeux qui ont construit vos maisons on le front en dessous du mentonEn automne ils se recueilleront sur nos vies en…Lisez plus
21 mai
MORIN a aimé le blog Femmes, fières et Mexicaines ! (1ère partie : Frida Kahlo) de Lansardière Michel
17 mai
Lansardière Michel a commenté la photo de MORIN
Miniature

Emma et les livres

"Emma Golman si attachée à la liberté, féministe engagée, anarchiste, morte le 14 mai 1940 "repose depuis dans le cimetière où sont enterrées les martyrs de Chicago, ses frères de…"
7 mai

Informations concernant le profil

Ville
TOURS
En m'inscrivant, je reconnais avoir lu et compris les Conditions d'utilisation du Réseau et j'accepte de m'y conformer Conditions: http://ning.it/jXzMfX
oui
Vos centres d'intérêts / votre domaine d'activités
ECRITURES ET LECTURES
Définissez-vous de manière succincte
INSATISFAIT
Vos artistes et écrivains favoris?
Hermann Hesse Stefan Zweig Emmanuel Lévinas Albert Camus Balzac Sartre Dostoeivski Léo Ferré Malevitch Paul ELUARD Picasso Emmanuel MOUNIER

Photos de MORIN

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

Blog de MORIN

AUTRE SONNET A SINOPE

Publié(e) par 8 septembre 2019 à 17:38 0 Commentaires

SONNET A SINOPE



Si les nuages

Si les nuages, mignonne

Avaient ton âge

J’irai au balcon

Et te cueillir

Et m’engourdir

Si les nuages

Si les nuages ma belle Sinope

Avaient ton âge

Ton regard serait-il

Plus fluide et moins étourdissant

Sinope, dis-moi si les nuages avaient ton âge

Verrais-tu clair dans mon jeu

Si les nuages avaient mon âge

Oserais -tu venir me voir sur mon balcon

Avec ton ténébreux regard…

Continuer

le PUTOIS QUI AIMAIT

Publié(e) par 7 septembre 2019 à 17:43 0 Commentaires

LARMES

A Valériane

Je vous aurais aimer

Car je vous ai pleurée

Vous souvenez-vous

La salle des albums

Des verres à pied qui pétille

Un liquide ambre et festif

Des lumières bruyantes

Et de vos enfants sages

Vous souvenez-vous

De cette salle d’occasion

Pour vous lire le serment

D’un putois qui tient ses

Promesses et fait ses prouesses

Dans les égouts occasionnels

Vous souvenez-vous, moi

Comme un prince…

Continuer

Quand la poésie tape A votre fenêtre Alors ouvrez ! Ce matin l’épicier Est fermé pour cause de chaleur Mais le boulanger Est Ouvert J’ai acheté deux bouteilles d’eau Au marchand de croissants Puis l’…

Publié(e) par 7 septembre 2019 à 13:39 0 Commentaires

Quand la poésie tape

A votre fenêtre

Alors ouvrez !

Ce matin l’épicier

Est fermé pour cause de chaleur

Mais le boulanger

Est Ouvert

J’ai acheté deux bouteilles d’eau

Au marchand de croissants

Puis l’ennui a passé

C’est encore l’été

Mais pour moi s’est terminé

Soudain un papillon aux ailes

D’’ipomée a frappé la vitre

Je l’ai fait entrer

Et dans les pièces

Il a remué le parfum

De mes songes enfermés…

Continuer

qui suis-je

Publié(e) par 25 août 2019 à 12:53 0 Commentaires

Qui suis je

Je coule comme un long fleuve tranquille

Je tourne comme la mayonnaise

J'efface les faits en les oubliant

On se laisse pardonner grâce à moi

Je vais et je viens comme dans la chanson

Je passe dans les salles des pas perdus

Je peux troubler la conscience

Je peux rester suspendu à la langue

Je pense que parfois je pourrais faire une pause

D'ailleurs qui vous dit que je n'en fait pas

Mais le plus souvent on dit de moi que je file ou…

Mur de Commentaires(2 commentaires)

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Le 4 mars 2019 à 20:26, MORIN a dit...

 pour avoir apprécier le coeur éteint d'une jolie femme brune. L'usage immodéré de ma propension à la critique, un goût immodéré pour les arts, les sciences et les lettres ont contribué à me faire balancer dans un état où je suis en jachère. Je profite de mes instants de paresses pour lire et écrire. Je ne regrette surtout pas mon état d'épistémophile qui s'appelle autrement dans d'autres sphères. 

Mon plus grand amour est celui que je porte à la nature, aux arbres et aux fleurs. Mes études de pharmacie m'ont confortées dans amour 

Le 4 mars 2019 à 20:10, MORIN a dit...

je voudrais que rien ne m'échappe, et je crois avoir un développement intellectuel qui est adéquat à cette fantaisie. Je suis un être tout de ce qu'il y a de passable. Les professeurs disent "peut-mieux faire" 

Je suis Apothicaire, je suis docteur, mais pour tenir ce métier qui m'a fait courir mon joli pays j'ai survécu grâce à la littérature, la philosophie et mon goût prononcé pour l'histoire qui se cache dans les pierres. La littérature m'a fait connaître les arts. 

Cependant j'ai une santé fragile, et moi qui m'apprêtais à participer au Printemps des Poètes, je suis contraint de renoncer à cet évènement majeur  SUR LA BEAUTE. 

j'ai un trait de caractère qui indispose la gente féminine, j'ai un coeur d'artichaut, je suis fleur bleu. Les filles me perdront pour parler comme Claude FERNY. 

J'ai été licencié pour cet inconvénient à apprécier plutôt les femme

 
 
 

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2019   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation