Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Informations

Groupe Musique classique

Pour les passionnés de Musique classique.

Administrateur du groupe: Deashelle

Membres : 97
Activité la plus récente : 26 oct.

Le violoniste par KIM CONRAADS

Boccherini: la musica notturna di Madrid

 

N.-B: Je précise que l'administrateur du Groupe Musique classique au sein du réseau Arts et Lettres est Deashelle qui en assure la gestion et la politique éditoriale.


Robert Paul, Fondateur et administrateur général du réseau Arts et Lettres

 

Forum de discussion

Que pensez-vous des applaudissements lors des concerts, à l'opéra ou à la salle philarmonique?

Démarrée par Deashelle. Dernière réponse de Léopold Dobly 16 nov. 2018. 1 Réponse

J'aime beaucoup le paragraphe final : "Ce nouveau public, pour la plupart non mélomane, ne se laisse dicter que par son instinct, son cœur mais surtout par la musique. Peu importe les codes, la production est ovationnée, les chanteurs applaudis…Continuer

Balises : étiquette, plaisir, code, bienséance, classique

Resmusica: le quotidien de la Musique classique

Chargement en cours… Chargement en cours du flux

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de Groupe Musique classique pour ajouter des commentaires !

Commentaire de Louis Van Cappellen le 5 mars 2020 à 18:03

REQUIEM de MOZART

Il est des oeuvres surchargées d'impact émotionnel allant jusqu'à cacher leur réalité même. Romancée, étouffée par des commentaires lyriques, la Messe de Requiem en ré mineur fait partie des grandes légendes musicales, des rumeurs qu'aucune vérité ne pourra faire reculer. Tant pis pour les hyper-spécialistes, puisqu'il nous reste cet envoûtement de l'entrée des voix de cette musique des ténèbres.

Mozart aura posé l'unique question qui vaille sur notre destinée humaine, et sa musique reste encore un mystère.

Oeuvre inachevée, elle se compose de 13 morceaux dont la paternité a pu être à peu près établie.

Requiem et Kyrie sont totalement de la main de Mozart. La majeure partie du Dies Irae, du Tuba Mirum, du Rex Tremendae, du Recordare et du Confutatis est de Mozart, son élève Süssmayer n'orchestrant qu'à partir des données précises du Maître. Le Lacrymosa, point culminant de l'oeuvre, est bien esquissé par Mozart, mais poursuivi à partir de la huitième mesure par Süssmayer.

L'Offertoire (Domine Jesu Christe, Hostias) est également majoritairement composé par Mozart et orchestré par Süssmayer. Mais, par contre, le Sanctus, le Benedictus et l'Agnus Dei sont tout entiers de Süssmayer qui, humblement et intelligemment, reprendra des thèmes initiaux voire des thèmes d'oeuvre de jeunesse de Mozart.

Mozart reste devant la liturgie de la mort comme dans l'urgence de la vie : tendre, grave, parfois impatient,serein et furieux de vivre. Aussi dans cette oeuvre, les accents héroïques et dramatiques du Dies Irae sonnent presque étrangers à sa musique.

Comprendre le Requiem de Mozart, c'est comprendre l'attitude de Don Juan face au Commandeur, face à l'Enfer : émouvant, transi de peur, mais ne reniant jamais sa grandeur humaine, et allant jusqu'au bout, frère parmi les hommes.

Le Requiem de Mozart existe plus par sa beauté vocale, son élévation, que par son orchestration, mais après plus de deux siècles de légende, il reste encore la grande oeuvre de musique porteuse de consolation.

Venez nous écouter le jeudi 23 avril au Collège Saint-Michel à Bruxelles dans un programme Mozart dont ce magnifique Requiem.

Voir les précisions dans le groupe "Evénements".

Commentaire de Louis Van Cappellen le 26 février 2020 à 17:39

REQUIEM de VERDI (1813 - 1901)

Comment se fait-il que, plus de cent ans après sa mort, le compositeur d'Aïda nous émerveille encore ?

Parce qu'il était fou, de la plus enviable et de la plus généreuse des folies, celle qui s'attaque au coeur de l'humanité.

Giuseppe Verdi, fils de paysan de la plaine du Pô, trop orgueilleux pour moisir à Busseto et trop fier pour intriguer à Milan, va conquérir l'Europe avec ses opéras dont les succès seront foudroyants dans les plus grands théâtres comme dans la rue.

Ce compositeur prolifique porté par le puissant mouvement de l'unification italienne endossera presque malgré lui le costume du père de la nation.

Le Requiem de Verdi, mélodrame lyrique ou grand messe des morts ?

C'est pour le premier anniversaire de la mort de son ami poète Manzoni que Verdi exécute le Requiem le 22 mai 1874 et ce fut un triomphe.

Conçue pour l'église, la Messa da Requiem appartient pourtant au théâtre par sa passion et sa vigueur de suggestion qui fait de la prière une émotion ardente et terrestre. Même les deux pièces magistrales du Sanctus et du Libera me ne replacent pas cette partition étonnante dans la sphère de la musique sacrée traditionnelle. Elle se rattache plutôt, par delà les siècles, à la conception artistique et spirituelle de Monteverdi que Verdi ne connaissait pas.

Commençant dans les ténèbres par une prière angoissée, l'oeuvre se termine dans la même nuance pianissimo.Entre ces deux extrêmes...

Mais je ne vous en dis pas plus. Venez nous rejoindre le 2 mai à BOZAR Bruxelles pour écouter cet émouvant moment musical.

Voir les précisions dans le groupe "Evénements". 

Commentaire de Deashelle le 6 octobre 2018 à 18:32

Concerts La rencontre théatrale Mozart Missa brevis 49 Haydn Missa brevis Sancto

Commentaire de Deashelle le 6 octobre 2018 à 18:31

La rencontre théatrale de Mozart Missa brevis kv 49 et Haydn Missa brevis Sancto

Un concert-spectacle exceptionnel retraçant le parcours de deux génies musicaux et leur rencontre inédite à travers deux chefs d'œuvres classiques : la Missa Brevis Kv49 de Mozart (1768) et la Missa Brevis Sancto Joannis de Deo de Haydn (1775).
Soucieux de mêler amateurs et professionnels sous la baguette du chef  Diego Borrello, Zelig art ensemble asbl réunit pour l'occasion pas moins de deux chœurs (dont le chœur Gran Legato de Grand-Leez), un orchestre, des solistes et un comédien ! Une soirée originale alliant musique et théâtre qui plonge les spectate urs dans l'univers sonore de la Première École de Vienne, à travers la brillante interprétation de ces deux pièces, mais également grâce au récit coloré du comédien. Ce récit, spécialement conçu pour ce spectacle par le musicologue François Mardirossian, nous donne quelques clés incontournables pour mieux comprendre ces œuvres.

Commentaire de Zoé Valy le 28 avril 2018 à 20:43

Le duo des fleurs est un extrait de l’opéra de Léo Delibes, Lakmé, composé, en 1883. Il s’inspire des écrits orientalistes de Pierre Loti. L’histoire se déroule en Inde pendant l’occupation britannique. Cet air célèbre fut composé pour deux voix de femmes, la première aiguë, soprano, et la seconde plus grave, mezzo-soprano. Lakmé et sa domestique Mallika interprètent ce chant lors d’une cueillette de fleurs près d’un fleuve, dans le premier acte.

Commentaire de Zoé Valy le 28 avril 2018 à 20:38

Le duo des fleurs est un extrait de l’opéra de Léo Delibes, Lakmé, composé, en 1883. Il s’inspire des écrits orientalistes de Pierre Loti. L’histoire se déroule en Inde pendant l’occupation britannique. Cet air célèbre fut composé pour deux voix de femmes, la première aiguë, soprano, et la seconde plus grave, mezzo-soprano. Lakmé et sa domestique Mallika interprètent ce chant lors d’une cueillette de fleurs près d’un fleuve, dans le premier acte.

Le Duo de Fleurs

Commentaire de Deashelle le 6 avril 2018 à 15:53
Commentaire de Deashelle le 6 avril 2018 à 15:37
Commentaire de Deashelle le 6 avril 2018 à 15:34
Commentaire de Deashelle le 3 avril 2018 à 20:51

Le Ténor de légende Michel Sénéchal [01/02/1927 - 01/04/2018] nous a quitté hier. Il chante ici si merveilleusement l'air "Viens gentille dame" issu de l'opéra La Dame blanche d'André Boieldieu. Un chanteur ayant en son temps touché la perfection de l'art. Un grand pédagogue, d'une bonté rare. Un homme courageux et intègre, capable de s'engager pour des causes justes sans avoir peur de se mouiller. Enfin un homme d'une grande tendresse qui sans aucun doute aujourd'hui repose dans la lumière et la béatitude infinie de Dieu. Merci Maitre, nous t'aimons! Merci Michel pour ton amour et ta tendresse! Repose en paix. Tu vivras. Ici, pour le temps qu'il nous reste, nous ne t'oublierons pas.
Art du Chant Français / Art of the French singing

 
 
 
L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

De belles oeuvres de Liliane Magotte:

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées reprendront en janvier 2021. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation