Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Michel Weber
  • Homme
  • bruxelles
  • Belgique
  • bruxelles
Partager sur Facebook
Partager
  • Billets (1)
  • Discussions
  • Évènements
  • Groupes
  • Photos (1)
  • Albums photo
  • Vidéos

Amis de Michel Weber

  • Jale Arditti
  • La Galerie Du Château
  • Marc Laurent
  • marie-ange gonzales
  • Jacques Epaud
  • DUMO (Dominique Dumont)
 

Page de Michel Weber

Informations concernant le profil

Ville
bruxelles
En m'inscrivant, je reconnais avoir lu et compris les Conditions d'utilisation du Réseau et j'accepte de m'y conformer Conditions: http://ning.it/jXzMfX
oui
Vos centres d'intérêts / votre domaine d'activités
philosophie
Définissez-vous de manière succincte
philosophe-praticien, essayiste
Vos artistes et écrivains favoris?
platon, whitehead, james

Cabinet philosophique du Centre de philosophie pratique

 

Albert Camus a écrit : « Dans les vies les mieux pré- 

parées, il arrive toujours un moment où les décors 

s’écroulent. Pourquoi ceci et cela, cette femme, ce 

métier et cet appétit d’avenir ? Et, pour tout dire, 

pourquoi cette agitation à vivre dans ces jambes qui 

vont pourrir ? » 


La question du « pourquoi » ne prend pas néces- 

sairement une forme aussi radicale, mais toujours 

elle doit être entendue et toujours il faut lui oppo- 

ser quelque argument. Tel est du moins le pari que 

fait le philosophe et celui ou celle qui s’adresse à 

lui, que ce soit simplement afin de mettre de l’ordre 

dans ses idées ou pour trouver une réponse à un 

problème précis, quelle que soit sa nature : compor- 

tementale, conjugale, morale… 

 

Le conseil philosophique

L’activité pratique du Centre consiste en l’organisation d’un 

cabinet philosophique exploitant principalement les acquis 

des philosophies dites « processuelles » (Henri Bergson, William

James, Alfred North Whitehead). Il accueille les individus en quê-

te de sens, que celle-ci soit globale ou non. Schématiquement,

cette quête sémantique peut en effet se présenter sous la forme

d’une remise en question fondamentale (on pourra parler de

crise existentielle) ou sous la forme d’une problématique plus

locale, quelle que soit sa nature (dépressive, comportementale,

conjugale, de deuil, de légitimation éthique d’une décision, …).

D’entrée de jeu, deux précisions sont essentielles. Tout d’abord,

l’activité de conseil philosophique ne doit pas se concevoir

comme une alternative absolue aux disciplines existant dans

le domaine de la santé mentale. Aucune solution ne doit être

exclue a priori lorsqu’il s’agit d’apaiser les souffrances soma-

tiques, psychiques ou spirituelles. Ensuite, d’un point de vue

strictement philosophique, on rappellera la prétention histori-

que (proprement socratique) de la philosophie pratique : l’ap-

pel de la vie authentique.

Contexte historique

La philosophie est la discipline qui est à la racine de la totalité

de l’héritage culturel européen et de la science en particulier.

Elle fait irruption en Grèce, au VIe siècle avant notre ère, à la fa-

veur de l’émergence de l’idéal démocratique qu’elle contribue

d’ailleurs à établir. Pour faire bref, disons que la naissance de la

philosophie est solidaire d’une double transformation mentale,

en l’espèce de l’apparition d’une pensée à la fois positive et abs-

traite. Positive, elle l’est car on passe d’une expérience mytho-

logique, surnaturelle, à une expérience naturelle du monde.

On ne cherche plus exclusivement le divin derrière le mondain,

 

mais la force naturelle qui explique la genèse de toute chose.

Abstraite, la philosophie entend instaurer le règne de la raison

en favorisant une définition rigoureuse des concepts et une

nette délimitation des niveaux de réalité. Ceci ne veut toutefois

pas dire que la religiosité soit niée : son domaine de pertinence

est simplement redéfini.

Thalès (624–546 av. J.-C.) est considéré comme le premier phi-

losophe. À l’instar de tous les  présocratiques » (les philosophes

qui précédèrent Socrate, exécuté en 399 av. J.-C.), son centre

d’intérêt est principalement d’ordre cosmologique : compren-

dre la structure du monde et, par là, y ancrer solidement l’hu-

main. La question du sens de l’existence ne deviendra prioritai-

re qu’avec Socrate, dont la pensée opère un recentrement sur

la thème de la « vie authentique ». Le fameux « connais-toi toi-

même » témoigne de la préoccupation constante de Socrate :

être en harmonie avec soi, avec les autres et avec le cosmos.

La philosophie « processuelle » de Whitehead procède de ces

deux racines : d’une part, la volonté d’exploiter les acquis de la

science ; et, d’autre part, l’exigence de l’authenticité.

Modalités pratiques

De manière à préciser la nature de la pratique socratique publique,

on envisagera brièvement les trois acteurs respectivement en

présence : la structure-mère, le visiteur et le philosophe-praticien.

La plus élémentaire lucidité déontologique commande d’éviter

avant tout le piège que constitue la pratique privée, au sens

mercantile du terme. Évoluer dans une structure publique —l’A.S.B.L. Centre de philosophie pratique — permet au philosophe de recevoir des visiteurs indépendamment de leur contrainte financière, la structure jouant le rôle d’interface.

S’il est en effet inévitable que l’engagement dans le dialogue

soit scellé par un investissement financier, celui-ci doit être

proportionnel aux capacités budgétaires du visiteur.

 

Le visiteur demande — par courriel ou par téléphone — l’ins-

tauration du dialogue sur un point particulier qui fait existen-

tiellement problème. Ce faisant, il s’engage dans un proces-

sus court (une demi-douzaine d’entretiens au maximum) aux

objectifs clairement définis.

Le praticien conduit le dialogue (il ne le dirige pas) selon deux

jeux de principes. D’une part, sa pratique est fondamentale-

ment socratique : faire en sorte que le visiteur devienne son

propre juge, c’est-à-dire qu’il devienne à même de mettre en

relief les présupposés de son agir personnel et/ou de tout

paradigme-cible. Le visiteur ne saurait être un vase que l’on

remplit, mais bien un feu que l’on allume, une source que l’on

fait jaillir. D’autre part, cette exigence est structurée par l’in-

tuition fondamentale de Whitehead — l’avancée créatrice —,

selon laquelle le changement (ou le processus) est au cœur du

réel. Transposée dans les domaines psychique et spirituel, elle

pose d’emblée la possibilité d’une croissance de l’individu.

Le philosophe-praticien

M. Weber, directeur du Centre de philosophique pratique, a sou-

tenu sa thèse de doctorat en philosophie à l’UCL (1997). Ancien

Visiting scholar au Center for Process Studies de la Claremont

School of Theology et à la Claremont Graduate University (Los Angeles, 1993–1995), lauréat de la Classe des Lettres de l’Aca-

démie Royale de Belgique (2000), auteur de nombreux arti-

cles scientifiques et de quatre monographies — La dialectique

de l’intuition chez A. N. Whitehead (préf. de J. Ladrière, 2005), 

Whitehead’s Pancreativism : The Basics (préf. de N. Rescher,

2006), L’Épreuve de la philosophie (2008), Éduquer (à)

l’anarchie (2008)

 

Photos de Michel Weber

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

Blog de Michel Weber

publications récentes : -- Alfred North Whitehead, Les Visées de l’éducation et autres essais [The Aims of Education and Other Essays, 1929]. Traduction de Jean-Pascal Alcantara, Vincent Berne et Je…

Publié(e) par 28 janvier 2012 à 12:45 0 Commentaires

publications récentes :

-- Alfred North Whitehead, Les Visées de l’éducation et autres essais [The Aims of Education and Other Essays, 1929]. Traduction de Jean-Pascal Alcantara, Vincent Berne et Jean-Marie Breuvart, Louvain-la-Neuve, Les Éditions Chromatika, 2011. (978-2-930517-12-4, 326 p., 25 €, http://www.i6doc.com/livre/?GCOI=28001100866500)

-- Michel Weber, Essai sur la gnose de Harvard.…

Continuer

Mur de Commentaires(3 commentaires)

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Le 18 mai 2011 à 5:40, DUMO (Dominique Dumont) a dit...

Bonjour Michel, c'est avec plaisir que je lirai les pdf. A commencer par le plus abordable.

Merci et bonne journée.

Le 4 mai 2011 à 19:11, marie-ange gonzales a dit...

Bonsoir Michel, faites-moi une demande d'amie je pourrais vous envoyer un message et mon adresse mail

A de suite

Marie-Ange

Le 4 mai 2011 à 18:10, marie-ange gonzales a dit...

Bonsoir et bienvenue à vous Michel, j'ai hâte de lire vos écrits.

Bonne soirée et à bientôt

Marie-Ange

http://www.conjugaisonsdarts.fr

http://lunessences.unblog.fr/

 
 
 

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées reprendront en octobre 2020. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation