Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Mes carnets disposés en spirales évoquant la coquille d'un nautile.D'un côté, les carnets largement ouverts suggèrent l'envol, l'ouverture vers les autres;de l'autre, les carnets plus fermés symbolisent le repli, l'introspection.

Vues : 369

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 8 décembre 2015 à 12:26

Remis en vedette dans le cadre de mon annonce http://bit.ly/1MxE9Jl

Commentaire de Jean-Marie Cambier le 26 février 2014 à 10:49

Merci beaucoup, Claudine, pour votre gentil message! j'ai également eu une pensée élogieuse à votre intention que j'ai partagée avec un ami qui m'accompagnait lors de la visite d'Art Event Namur!  Mais comme vous étiez absente, je n'ai pu vous l'exprimer de vive voix!

Bien cordialement,

Jean-Marie Cambier  

Commentaire de Claudine Boucq le 26 février 2014 à 0:10

J'admire beaucoup ce don inlassable d'observation et de réflexion . C'est très vivant ce défilement de vie .Bravo Jean-Marie.

Commentaire de Jean-Marie Cambier le 22 février 2014 à 14:31

Merci Sandra 

Commentaire de Jean-Marie Cambier le 19 février 2014 à 23:02
Merci Jeanne-Sylvie !
Commentaire de Jean-Marie Cambier le 18 février 2014 à 18:12

Bonjour Jacqueline;merci d'être venue faire un tour sur ma page!

Commentaire de Jean-Marie Cambier le 18 février 2014 à 18:09

... et pas moyen de corriger cette mauvaise manoeuvre due à un copié-collé malencontreux alors qu'à d'autres endroits du site, l'on dispose de plusieurs minutes pour rectifier le tir! Désolé !      

Commentaire de Jean-Marie Cambier le 18 février 2014 à 18:01

Ma démarche a très bien été expliquée par Robert Paul en peu de mots!Je considère ces carnets comme une oeuvre en soi et je les expose ainsi comme en témoigne cette photo de mon exposition en 2012 à la maison du Hainaut. 

Certes beaucoup  d’artistes tiennent un carnet dans lequel ils croquent des paysages ou des personnages qui servent à leurs futures œuvres. En ce qui me concerne, mes carnets peuvent sous certains aspects remplir ce rôle mais pas seulement ; la cadence avec laquelle je les tenais depuis plus de 20 ans et les tiens encore et l’obstination de ma démarche, ce désir, ce plaisir d’explorer le quotidien de mon environnement et de mes pensées et d’en rendre compte par le croquis et l’écrit en font un réel instrument de vie. 

 Sans doute est-ce une façon de répondre vaille que vaille à ce désir de mon enfance non assouvi d’être explorateur, de ces explorateurs naturalistes à l’ancienne qui notaient tout ce qu’ils voyaient, hommes, plantes animaux dans leur carnet. La vie ne m’ayant pas donné l’occasion de réaliser ce rêve, je me suis dit : 

- qu’à celà ne tienne, j’explorerai le quotidien, je me livrerai à l’ethnographie urbaine, je traquerai la banalité!

  

Certes beaucoup  d’artistes tiennent un carnet dans lequel ils croquent des paysages ou des personnages qui servent à leurs futures œuvres. En ce qui me concerne, mes carnets peuvent sous certains aspects remplir ce rôle mais pas seulement ; la cadence avec laquelle je les tenais et les tiens encore et l’obstination de ma démarche, ce désir, ce plaisir d’explorer le quotidien de mon environnement et de mes pensées et d’en rendre compte par le croquis et l’écrit en font un réel instrument de vie. 

 

Sans doute est-ce une façon de répondre vaille que vaille à ce désir de mon enfance non assouvi d’être explorateur, de ces explorateurs naturalistes à l’ancienne qui notaient tout ce qu’ils voyaient, hommes, plantes animaux dans leur carnet. La vie ne m’ayant pas donné l’occasion de réaliser ce rêve, je me suis dit : 

- qu’à celà ne tienne, j’explorerai le quotidien, je me livrerai à l’ethnographie urbaine, je traquerai la banalité!

 

Ces carnets sont devenus petit à petit un lieu d’introspection, un lieu de réflexion, d’auto-analyse, un lieu où ma pensée soumise comme chacun d’entre nous d’ailleurs à la rationalité pour faire face aux relations sociales ordinaires donne libre cours à son penchant naturel pour un mode de fonctionnement que j’ai appelé pensée « comptine » (marabout, bout de ficelle, selle de cheval,… ;-) associant des idées inutiles dans le contexte de la vie courante mais riches d’inventions et profitables à l’imaginaire.  

 

Commentaire de De Ro jacqueline le 18 février 2014 à 12:05

merci Jean-Marie de voir encore ces carnets prodigieux un jour, feuilletés à Senghor.
Amitiés

Commentaire de Jean-Marie Cambier le 17 février 2014 à 19:00

Merci,Michelle, pour votre commentaire élogieux!

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation