Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Informations

Groupe Musique classique

Pour les passionnés de Musique classique.

Administrateur du groupe: Deashelle

Membres : 99
Activité la plus récente : Il y a 5 heures

Le violoniste par KIM CONRAADS

Boccherini: la musica notturna di Madrid

 

N.-B: Je précise que l'administrateur du Groupe Musique classique au sein du réseau Arts et Lettres est Deashelle qui en assure la gestion et la politique éditoriale.


Robert Paul, Fondateur et administrateur général du réseau Arts et Lettres

 

Forum de discussion

Que pensez-vous des applaudissements lors des concerts, à l'opéra ou à la salle philarmonique?

Démarrée par Deashelle 9 févr. 2016. 0 Réponses

J'aime beaucoup le paragraphe final : "Ce nouveau public, pour la plupart non mélomane, ne se laisse dicter que par son instinct, son cœur mais surtout par la musique. Peu importe les codes, la production est ovationnée, les chanteurs applaudis…Continuer

Balises : étiquette, plaisir, code, bienséance, classique

Resmusica: le quotidien de la Musique classique

Josep Pons reconduit au Liceu

Le chef d’orchestre espagnol Josep Pons a été reconduit comme directeur musical du Grand théâtre du Liceu à Barcelone jusqu’à […]

Décès du baryton Dmitri Hvorostovsky

C’est l’agence russe TASS qui annonce la très triste nouvelle, confirmée sur internet par son agent et sa famille : […]

Jean-Yves Thibaudet avec le National d’Emmanuel Krivine

Paris. Auditorium de Radio-France. 16-XI-2017. Franz Liszt (1811-1886) : Nuage gris ; Unstern ! Sinistre, Disastro dans une orchestration de Heinz Holliger (né en 1939) ; Concerto pour piano et orchestre n° 2 en la majeur. Richard Strauss (1864-1949) : Ainsi parlait Zarathoustra op. 30. Jean-Yves Thibaudet, piano. Orchestre National de France, direction : Emmanuel Krivine

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de Groupe Musique classique pour ajouter des commentaires !


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 23 juillet 2010 à 23:00
musica notturna di Madrid de Boccherini sur peintures de Goya

Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 20 juillet 2010 à 13:24
Autour de Saint Saëns à Béziers le 03-08-2010


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 13 juillet 2010 à 13:58
Chopin vu par Chopin : sa tumultueuse relation avec George Sand
Jean-Pierre Grivois raconte Chopin à travers ses lettres
Comment l’attirance est-elle née entre George Sand et Frédéric Chopin ? Comment vit-elle sa relation avec le compositeur ? Comment s’occupent-ils de leurs finances ? Frédéric Chopin est-il destiné à ne composer que pour le piano ? Autant de questions que Jean-Pierre Grivois s’est amusé à décrypter au cours de cette quatrième émission, à l’occasion du bicentenaire de la naissance du compositeur.
Source: Canal académie

Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 5 juillet 2010 à 15:53

Mini-tournée estivale pour l'ONB

L'ONB entame sa saison estivale avec une mini-tournée sous la direction de son Directeur musical Walter Weller. L'orchestre joue ainsi dans des festivals en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et bien sûr en Belgique. La musique du compositeur belge Joseph Jongen et celle d'Antonín Dvorák sont le fil rouge de ces différents concerts. L'ONB invite aussi plusieurs solistes de renoms pour l'occasion et interprètent avec eux différents concertos...
Du 6 au 11 juillet, l'ONB se rend dans quelques festivals belges et étrangers sous la direction de Walter Weller. Première halte au festival les Flâneries musicales de Reims. Dans la Basilique Saint-Remi, nous y retrouverons le jeune violoniste serbe Nemanja Radulovic et la violoncelliste française Anne Gastinel.

L'ONB prendra ensuite la route pour Amsterdam pour une prestation au Concertgebouw dans le cadre des Robeco Zomerconcerten. Cette fois, c'est Liza Ferschtman, élue Rising Star, qui interprètera le célèbre Concerto pour violon de Mendelssohn.

Après la France et les Pays-Bas, c'est en Belgique que se poursuit la mini-tournée estivale. Le samedi 10 juillet, c'est au tour du Festival de Wallonie d'accueillir l'ONB. Le public retrouvera à cette occasion Lorenzo Gatto, lauréat du Concours Reine Elisabeth 2009.

La dernière étape se fera aux Burghofspiele Rheingau à Wiesbaden, aux côtés de Alina Pogostkin et Jitka Hosprova.

Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 3 juillet 2010 à 10:59

Commentaire de nelo le 21 mai 2010 à 12:44
sublime musique....

Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 21 mai 2010 à 2:16
L'aria Ombra mai fù interprété par Renée Fleming de l'opéra Xerxes de Haendel

Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 21 mai 2010 à 1:24
Andante du Piano Concerto No. 21 de Mozart
Commentaire de nelo le 2 mai 2010 à 10:45
merci merci

Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 27 avril 2010 à 16:43
Les Lettres de Mozart
Trois mille lettres de ont été retrouvées à Vienne, à la fin du XIXe siècle et publiées par Henri de Curzon. Elles sont pour la plupart adressées par le compositeur à son père ou à sa soeur. Elles ouvrent des aperçus intéressants sur la personnalité de l'auteur des "Noces de Figaro", tour à tour profond, affectueux, primesautier, ardent, impressionnable, ironique. On y trouve également de très intéressantes critiques sur la musique qu'il entendit au cours de ses voyages; et son style imagé, direct, sans apprêt, brosse un tableau extrêmement vivant de la société française, anglaise, viennoise et italienne de la fin du XVIIIe siècle.
Les premières lettres datent de 1770. Mozart avait quatorze ans et effectuait une tournée de concerts en Italie. Dans ses lettres de 1773, il donne de précieuses indications sur l'un de ses premiers ouvrages la "Finta Giardiniera". Puis vient toute une série de lettres envoyées de Paris. Mozart dépeint la cour de Versailles, les réceptions données en son honneur dans les grandes demeures parisiennes. Il juge sévèrement les musiciens de la Chapelle royale et garde toujours ce ton enjoué qui séduisit Madame de Pompadour. Les lettres de son second voyage en France n'ont plus cet accent de gaîté, car il vit dans l'indifférence générale. Il se plaint du peu d'intérêt que lui porte le baron Grimm, tout occupé de la querelle des "Piccinistes" et des "Gluckistes". C'est aussi la poignante lettre du 3 juillet 1778 adressée à l'abbé Bullinger, par laquelle Mozart annonce la mort de sa mère dans un misérable hôtel meublé. Après Paris, Mozart dans ses lettres de Munich où il présente "Idoménée", puis de Prague où il met au point "Les Noces de Figaro". Beaucoup de lettres de cette époque ont été détruites par le père de Mozart, qui redoutait avant de mourir qu'elles ne tombent entre des mains malveillantes. Il existe encore une importante correspondance adressée par Mozart à sa femme Constance. Il s'y montre amoureux, désespéré de sa misère, mais toujours prompt à l'espérance. A travers cette correspondance, on peut suivre presque jour après jour la vie de Mozart. On y retrouve le même esprit, la même élégance, la même sensibilité que dans sa musique.
 
 
 

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2017   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation