Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Un salon épuré, une cuisine superbement équipée et un cellier arborant un jéroboam à son sommet !

Le père trône dans son sofa, un verre de vin à la main ; pendant que la belle Maya, sa fille, prépare un somptueux repas ; pendant qu’un jeune homme se trouve à leur table.
Le tout dans un décor calme et serein, sous un clair de lune qui ne demande qu’à briller.
Le calme avant la tempête, l’entrée avant le plat principal...

Vues : 89

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gaetan Faucer le 27 septembre 2018 à 21:44

Compte-rendu d'Alain Magerotte :

LE VIN, C'EST DIVIN par Gaëtan Faucer (Collection Opuscule - Editions Lamiroy, 2018)
"Le vin, c'est divin" est un huis-clos qui, dès l'entame, nous plonge dans un univers glauque cher à l'auteur.
Des pas descendent un escalier menant à une cave. Ce sont ceux du père de la jeune et jolie Maya. Il vient dénouer la corde qui retient entravé dans cet endroit sombre et humide un jeune homme qu'il a séquestré.
Libéré de ses liens, ledit jeune homme, tout ankylosé, se voit aider par son "geôlier" pour gravir les 39 marches séparant la pièce du bas de celle du 1er étage. 39 marches... tiens, tiens... ce nombre n'est pas anodin... il fait référence au film d'Alfred Hitchcok, "Les 39 marches" (1935) !
La filiation est claire. De Sir Alfred, Gaëtan Faucer a hérité du goût prononcé pour le suspense dont il saupoudre ses récits avec une maestria qui aurait rendu jaloux le "maître" lui-même.
Avec "Le vin, c'est divin", Gaëtan nous fait saliver à deux niveaux... d'abord par la préparation de ce somptueux repas préparé par la jeune et jolie Maya. Un repas qui sera accompagné d'un vin du meilleur cru extrait du riche cellier du père de la belle.
Ensuite par cette sensation terrible mais ô combien jouissive pour les amateurs du genre qui pressentent que quelque chose d'effroyable va se produire en assistant au gavage forcé du jeune homme... appelé à "devenir" le mets principal, on s'en doute... et puis, on doute, non ce serait trop facile, Gaëtan nous met sur une fausse piste et... bingo ! Dans un twist final déroutant, l'auteur démontre une fois de plus sa redoutable efficacité dans l'art de surprendre ses lecteurs.
Si divin qu'il soit, le vin est à consommer avec modération. A l'inverse, cette nouvelle de Gaëtan Faucer est à consommer jusqu'à plus soif !

Alain Magerotte

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2022   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation