Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

L'historien des images Francois Boespflug est l’invité de Damien Le Guay sur Canal Académie

Depuis que le Dieu des chrétiens s’est incarné, rendu visible, il se dit par la théologie mais il se pense aussi par les images. Il y a donc une histoire de ces images, de ces mises en formes, d’où la conviction du spécialiste François Boespflug, que « le christianisme latin est le seul des trois monothéismes qui ait toléré puis accepté, légitimé, suscité et pratiqué une formidable galerie de « portraits » du Dieu unique ».

L'interview: document Canal Académie:


Vues : 576

Y répondre

Réponses à cette discussion

Ce doit être vraiment intéressant ! Ne peut-on voir ici quelques images en... primeur ?

Merci pour cette présentation.

Voici donc le second entretien magistral avec  François Boespflug

Document: Canal académie


Robert Paul: Très intéressant, nous avons depuis l'enfance gardé ces images dans notre intérieur de Jésus .
merci pour ce message je suis croyantes...dommage pour ces jeunes génération d'aujourd'hui.Jésus est dans les images
la Musique, comme il dit aussi Phénomène du langage la composition  Arts et Lettres voici!!!

Je n'ai que ceci:

 

Ce sont de très belles images ! Merci Monsieur Paul.

Merci Robert pour ces deux entretiens magistraux concernant la représentation de Dieu chez les Chrétiens.

Je relève un passage : les représentations abstraites : triangle, mains etc. ... Par je ne sais quel détours inattendus, la Messe sur le Monde de Teilhard de Chardin s'est imposée à mon esprit. Seul, isolé dans le désert des Ordos, étant dans l'impossibilité de célébrer la Messe, n'ayant aucun support d'images, sauf celui de la Nature autour de lui, il a alors été ébloui par le rayonnement d'une Présence (Eucharistique) dans l'Univers. Et il montre, dans ce texte magistral, le caractère cosmique et universel du Christianisme.

A propos d'images, notre monde en est saturé. Hélas, elles sont surtout de l'ordre de la violence. C'est vrai, trois tableaux de Bouts sont ancrés dans cette violence, mais, malgré l'horreur du sujet, on n'y relève aucune complaisance et il s'en dégage une incroyable sérénité, un détachement supranaturel.

Il ne faut pas se leurrer, la violence vit en chacun de nous, fait partie de l'Univers. C'est la raison pour laquelle les images de notre enfance, toute de douceur, de quiétude et de Paix, contrebalançaient la violence ambiante (nous étions en période de guerre) et Jésus exerçait en nous un pouvoir dissolvant. Dommage  pour les générations d'aujourd'hui, comme le dit Jacqueline,  confrontées à des images violentes qui les assaillent et, que trouvent-ils comme antidotes ?  

"Alors, longtemps, même en croyant, j'ai erré sans savoir ce que j'aimais." ... "Puissance implacable comme le Monde et chaude comme la Vie ..." (Teilhard de Chardin)

 

..... Merci pour cette douce tendresse

      merci pour ce merveilleux message

      cet espoir nouveau qui s'approche à grands pas

      où chacun Unis en cette majesté et douceur

      nous pouvons devenir UN en l'amour que

     nous portons déjà en nos coeurs

 ....Acceptons nous en nos différences, en nos coeurs où

     l'Amour est Roi

.....Merci pour ce merveilleux cadeau !  

....Pourquoi chercher au-dehors ce que nous portons en nous?

    love

     Mamyblue

Très beau message que tu nous fais là, Rolande...  Aurais-tu un lien sur ce que tu dis de Teilhard de Chardin ? J'ai toujours pensé que ce prophète-là était en avance sur son temps : vivant à l'ère de l'informatique qui se déroule sur le monde comme un nouveau déluge, il aurait été beaucoup plus loin encore sans doute...

Merci pour tes paroles toujours empreintes de Sagesse.

Ton ami Léo

Bonjour Léopold,

J'ai retrouvé ton message aujourd'hui samedi. Merci pour ton commentaire.

J'ai fréquenté Teilhard de Chardin pendant de longues années et c'est lui qui m'a fait rester dans cette Eglise que tout me portait à quitter. C'était en 1975 et l'on fêtait, dans Historia, l'anniversaire de sa mort. Seul à New York, complètement isolé de tout, le jour de la fête du Sacré Coeur si mes souvenirs son exact. Personne à son enterrement.

Tout cela m'a fait un  choc. Bref, c'était la réponse que j'attendais. J'ai eu beaucoup de chance dans mes recherches le concernant. A lire, si le sujet t'intéresse, sa biographie par Claude Cuénot : formidable et au diable les petits romans à cinq sous de l'heure. Ma bibliothèque est remplie de ses livres que j'ai pratiquement tous lus.

Oui, c'est un  prophète, une lumière pour notre temps et j'espère qu'un jour il deviendra un "Saint". Tout m'a portée vers lui. Même mon second recueil "Equations" et un article sur ce sujet dans le soir. Par un journaliste qui fréquentait la Société Teilhard de Chardin où je suis entrée, toute timide. J'y ai fait des rencontres fabuleuses et me suis liée d'une grande amitié avec Dominique de Wespin qui avait fondé cette Société. Le cadeau absolu : elle avait très bien connu le Père lors de son séjour à Pékin. ... Bref, je pourrai écrire des pages sur ces années là. Que du bonheur.

J'y ai même obtenu le Prix "Teilhard de Chardin" pour mon poème "Dans les Bras du Seigneur". lu dans certaines Eglises de France au moment des enterrements car, m'a dit un Curé, il donne une autre vision de la mort.

Voici les références de l'un de ces livres d'où j'ai extrait le passage:

"Hymne de l'Univers" d'une poésie à couper le souffle. En voici un extrait dans la page que je viens d'ouvrir à l'instant :

"Rien ne vit ni agit plus intensément au monde, que la Pureté et la Prière, suspendues comme une lumière impassible, entre l'Univers et Dieu - A travers leur transparence sereine, l'onde créatrice déferle, chargée de vertu naturelle et de grâce? Qu'est autre chose la Vierge Marie ?" N'est-ce pas superbe ???

Editions du Seuil 1961 Avec un peu de chance, tu trouveras ces livres dans des librairies de seconde main. Ou dans des bibliothèques.

Pour ne pas te décourager, car il y a des livres très difficiles à lire (vocabulaire scientifique) tu commences par la biographie citée plus haut : cela te familiarisera avec le vocabulaire, ensuite, la base de toute sa réflexion future, "Ecrits en temps de guerre" Grasset et "son Journal de guerre" chez Fayard

Encore une de ses pensées "N'ayez pas peur de la matière, il faut nous y plonger comme chrétien pour la purifier"

J'ai compris que si lui, ce grand homme de qui je n'arrivais pas à la cheville, était resté fidèle à l'Eglise malgré les persécutions, les humiliations dont il avait été l'objet, alors pourquoi moi la quiterrai-je ? Tout en restant, malgré tout, très vigilante.

Sur ce, je te quitte car je me prépare à aller à la Messe dans le petit village voisin du nôtre. Nous sommes peu nombreux, mais mon mari et moi aimons ce lieu et le Curé, Polonais, est tout de simplicité et de bonté.

Bon dimanche à toi et tous mes meilleurs voeux pour 2012. Regarde aussi sur Internet. Qui sait ...

Ah oui, j'ai introduit Teilhard de Chardin à Lourdes ... car, crois-moi, il n'est pas le bienvenu partout.

C'est drôle, moi aussi j'ai été à la messe hier soir, plutôt qu'aujourd'hui...

Merci beaucoup pour ton message éclairant, Rolande. Je vois que tu pourrais parler des heures de ce sujet, et c'est tant mieux car j'ai tellement envie de t'interroger sur le Père Teilhard de Chardin. Je t'avoue que ton premier message a fait "tilt" dans ma tête dès que tu as parlé de ce prophète de notre temps, déjà oublié par beaucoup...

Je me propose de lui consacrer une de mes "lettre à..." dont il sera le sujet dans mes blogues : ainsi nous auront l'occasion de reparler de lui, si tu le veux bien ?

Merci pour ce témoignage du coeur que tu fais-là : on sent que le Père a envie de reparler à travers toi !

Pour ceux qui seraient intéressés :

Rendez-vous sur France 2 Emission du dimanche matin reprenant justement le thème de la représentation de l'image de Dieu depuis l'apparition du Christianisme. Pendant deux siècles plus ou moins refusée,  puis acceptée avec beaucoup de réticence. Sans oublier les Iconoclastes et leur folie de destruction. Ensuite, évolution jusqu'à notre époque et l'Art contemporain.

Un excellent exposé d'une historienne de l'Art concernant justement les images actuelles, jugées par certains comme sacrilèges, mais qui, selon elle, devraient être mieux traduites sans aucun a priori. (Sorties en Italie et en Espagne notamment où elles avaient fait scandale). Le thème de la mort du Christ, ne l'oublions pas, a toujours été d'actualité parmi les artistes, croyants ou non, car il est Universel et touche chacun d'entre nous.

A voir pendant qu'il en est encore temps. Bonne chance.

Répondre à la discussion

RSS

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation