Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

D’après ce que vous savez, et d’après vos expériences dans la vie,

Quels sont les moyens, et les meilleures techniques que vous proposez, et que vous pensez qu’elles pourront faire aimer la lecture chez les enfants, en prenant en considération l’âge adéquat ?

Vues : 86

Réponses à cette discussion

Je présente aux enfants des livres fort différents au point de vue présentation, mise en page, relief, couleurs, histoires, genres... la variété est importante pour que chacun ait une chance d'être attiré par un élément qui va l'accrocher.
Par exemple, la taille du livre, l'épaisseur variable ou pas de ses pages, le grain du papier qui peut changer au fil de l'histoire (voir Anne Herbauts, "Lundi"), les couleurs en nombre ou pas (comme le tricolore "Le visiteur du soir" de Benoît Jacques, édité par lui-même), l'odeur du livre, les entailles ou pop-up, de l'humour ou pas, du non-sens, le dessin ou la peinture, la calligraphie du texte, parfois pas de texte mais un contenu qui sera interprété par chacun selon son ressenti et son vécu etc.
Mais avec très peu de moyens, on peut aussi les intéresser, par exemple en créant un livre ensemble, en leur laissant totale liberté de s'exprimer. Quand ils ont créé leur propre livre, ils sont curieux de voir ce que les autres ont créé et apprécient la qualité du travail.
J'ai découvert Monsieur Louis Timbal-Duclaux qui est un merveilleux pédagogue. Il a écrit une série de guides pratiques pour l'écriture. J'ai acheté "Techniques du récit et composition dramatique" et "Ecrire comique" qui me sont utiles.
Se trouvent également dans la liste de ses publications : "J'écris pour la jeunesse". Toujours aux éditions "Ecrire aujourd'hui" www.ecrire-aujourdhui.com
Je crée toujours une atmosphère d'intimité, de calme, avec un signal de départ comme une musiquette, 3 ou 4 profondes inspirations et expirations, pour que les enfants entrent dans un état de bien-être et l'associent au moment dévolu à la lecture. J'évite les livres moralisateurs car ils les détectent vite et cela ne leur plaît pas (ni à moi). Je me rappelle d'une fois où j'ai dû faire plusieurs roulades par terre avec les enfants, me faire un nid de coussins et me coucher près d'eux pour parvenir à attirer leur attention sur l'histoire. Et ils en ont redemandé alors que tant que j'étais assise sur ma chaise, rien ne les intéressait à part chahuter. Ou bien on invente une autre fin de l'histoire, ou chacun invente un passage différent. Bref, c'est pour moi une recherche continuelle. Bonne semaine à vous. Danielle.
Merci pour votre commentaire, c'est vraiment un plus à cette discussion.
En offrant le meilleur du soi aux enfants, on leurs ouvre les portes du futur, et on les prépare à être heureux dans leur vie.
Aimer, c'est donner une partie du soi, et donner du temps aussi..!

Bonne semaine à vous aussi.
Abdeslem



Danielle ROUFFART-STROOBANTS a dit :
Je présente aux enfants des livres fort différents au point de vue présentation, mise en page, relief, couleurs, histoires, genres... la variété est importante pour que chacun ait une chance d'être attiré par un élément qui va l'accrocher.
Par exemple, la taille du livre, l'épaisseur variable ou pas de ses pages, le grain du papier qui peut changer au fil de l'histoire (voir Anne Herbauts, "Lundi"), les couleurs en nombre ou pas (comme le tricolore "Le visiteur du soir" de Benoît Jacques, édité par lui-même), l'odeur du livre, les entailles ou pop-up, de l'humour ou pas, du non-sens, le dessin ou la peinture, la calligraphie du texte, parfois pas de texte mais un contenu qui sera interprété par chacun selon son ressenti et son vécu etc.
Mais avec très peu de moyens, on peut aussi les intéresser, par exemple en créant un livre ensemble, en leur laissant totale liberté de s'exprimer. Quand ils ont créé leur propre livre, ils sont curieux de voir ce que les autres ont créé et apprécient la qualité du travail.
J'ai découvert Monsieur Louis Timbal-Duclaux qui est un merveilleux pédagogue. Il a écrit une série de guides pratiques pour l'écriture. J'ai acheté "Techniques du récit et composition dramatique" et "Ecrire comique" qui me sont utiles.
Se trouvent également dans la liste de ses publications : "J'écris pour la jeunesse". Toujours aux éditions "Ecrire aujourd'hui" www.ecrire-aujourdhui.com
Je crée toujours une atmosphère d'intimité, de calme, avec un signal de départ comme une musiquette, 3 ou 4 profondes inspirations et expirations, pour que les enfants entrent dans un état de bien-être et l'associent au moment dévolu à la lecture. J'évite les livres moralisateurs car ils les détectent vite et cela ne leur plaît pas (ni à moi). Je me rappelle d'une fois où j'ai dû faire plusieurs roulades par terre avec les enfants, me faire un nid de coussins et me coucher près d'eux pour parvenir à attirer leur attention sur l'histoire. Et ils en ont redemandé alors que tant que j'étais assise sur ma chaise, rien ne les intéressait à part chahuter. Ou bien on invente une autre fin de l'histoire, ou chacun invente un passage différent. Bref, c'est pour moi une recherche continuelle. Bonne semaine à vous. Danielle.

J'avais écrit ce commentaire au mois de janvier dans le groupe "Théâtre", mais en fait je voulais aussi contribuer à votre discussion avec cette réflexion. La voilà:

 

Pourquoi écrire des pièces de théâtre? 

Mon expérience m’a montré que les enfants et les jeunes qui ne nourrissent aucun intérêt spécial pour les livres ou qui éprouvent parfois des difficultés dans la lecture gagnent confiance et se laissent entraîner par la lecture au fur et à mesure qu’ils acquièrent la maîtrise de textes théâtrales de difficulté moyenne.

Non seulement la pièce de théâtre est en dialogue, donc, dans un langage plus fluide et moins littérature, mais elle demande aussi une certaine expression vocale et gestuelle, ce que les enfants adorent faire.

Comme je mentionne dans www.dulcerodrigues.info/dulce/fr/theatre_fr.html, le texte d’une pièce de théâtre peut aussi servir de base de lecture (ou de récitation) dans la salle de classe ou pour des activités après les cours, où les élèves n’auront pas besoin de mémoriser les textes mais tout simplement de les lire.

En tant qu’auteure, surtout de livres jeunesse, je privilégie les pièces de théâtre. Je vous invite à voir quelques instantanées des représentations par des élèves en Roumanie et au Luxembourg dans ma page ci-dessus mentionnée.

Une bonne journée à toutes et à tous. Dulce Rodrigues

 

Merci pour cette réflexion riche et enrichissante.

Utiliser des pièces de théâtre, je crois aussi que c'est une méthode pédagogique très efficace qui pousse les enfants à aimer la lecture, et c'est de même pour les jeunes.

Toutes mes félicitations pour votre amour aux enfants et aussi pour vos exploits dans ce sens.

Bonne continuation. Et très bon printemps à vous. A. Sbibi



Dulce Rodrigues a dit :

J'avais écrit ce commentaire au mois de janvier dans le groupe "Théâtre", mais en fait je voulais aussi contribuer à votre discussion avec cette réflexion. La voilà:

 

Pourquoi écrire des pièces de théâtre? 

Mon expérience m’a montré que les enfants et les jeunes qui ne nourrissent aucun intérêt spécial pour les livres ou qui éprouvent parfois des difficultés dans la lecture gagnent confiance et se laissent entraîner par la lecture au fur et à mesure qu’ils acquièrent la maîtrise de textes théâtrales de difficulté moyenne.

Non seulement la pièce de théâtre est en dialogue, donc, dans un langage plus fluide et moins littérature, mais elle demande aussi une certaine expression vocale et gestuelle, ce que les enfants adorent faire.

Comme je mentionne dans www.dulcerodrigues.info/dulce/fr/theatre_fr.html, le texte d’une pièce de théâtre peut aussi servir de base de lecture (ou de récitation) dans la salle de classe ou pour des activités après les cours, où les élèves n’auront pas besoin de mémoriser les textes mais tout simplement de les lire.

En tant qu’auteure, surtout de livres jeunesse, je privilégie les pièces de théâtre. Je vous invite à voir quelques instantanées des représentations par des élèves en Roumanie et au Luxembourg dans ma page ci-dessus mentionnée.

Une bonne journée à toutes et à tous. Dulce Rodrigues

Devant les nouvelles technologies,les enfants oublient complètement le livre.Je pense que c'est avec des représentations théatrales qu'on peut y remédier.Commencer par la lecture d'un poème sur une scène de théatre?le reste viendra!C'est par expérience que je parle.

Bonjour ! Il faut habituer les enfants à la lecture depuis le plus jeune âge (ici, rien de nouveau). Comment ? Simple : lisez chaque soir à vos petits une petite histoire, avant qu’ils s’endorment. Les frères Grimm, Charles Perrault - livres illustrés de préférence - sont très bien digérés à l’âge de 4 à 6 ans (et même après). Les bonnes habitudes se fixent à l’enfance, et la famille est déterminante. Mais, c’est vrai qu’à l’époque les jeux Nintendo et les ordinateurs n’y étaient pour rien dans l’éducation des enfants et des jeunes. Heureusement les mamies et les papis étaient là pour s’occuper des petits, avec beaucoup d’amour en plus. Voilà le secret : l’amour et toujours l’amour ! Et n’oubliez pas que l’enfant aime imiter les adultes. Alors, offrez leur des livres, lisez devant eux, pour eux ou pour vous-mêmes.

Antonia (une maman comme les autres)

Ma passion est de passer aux enfants ma passion pour la lecture et la littérature de jeunesse.

Venez avec vos enfants au salon du livre jeunesse à Namur du 19 au 23 octobre et découvrez des auteurs , des illustrateurs et des passionnés de lecture. Rencontrer un professionnel avec les enfants ce n'est que du bonheur et une assurance de voir l'enfant avoir envie de lire. A vous voir peut être sur mon stand.

 

pour ma part ,l'an passé  je leur est fait réaliser un livre ils ont  5 ans et ne savent lire et écrire pourtant ils ont illustré cette histoire d'un petit papillon qui s'appelle Léon. Cette année ils m'ont demandé de continuer cette aventure et cette fois si c'est eux qui inventent l'histoire , ils sont très fiers de la faire lire à leur parent.

Je pense que leur montrer tout petit le coté ludique de l'objet livre (les couleurs , les images) les attire et les familiarise avec la lecture. en créant l'histoire il développent leur imagination et leur créativité.

 

ce sont dès petit truc à la portée de tous

 

RSS

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation