Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Extrait de l'album Chandeleur (1974)

Vues : 122

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gil Def le 8 juillet 2011 à 9:34

Bonjour Antonia

 

J'aime rendre humblement pour ce qu'on me donne ...

 

Bonne journée. Amitiés. Gil

Commentaire de Antonia ILIESCU le 6 juillet 2011 à 13:47

Bonjour! Quel beau compliment et quelle belle manière de l'exprimer! Merci, Gil.
Un bon après midi. Antonia

 

Commentaire de Gil Def le 6 juillet 2011 à 10:41

Bonjour Antonia

 

Qu'une belle voix en reconnaisse une autre, doublement belle par l'auteur et l'interprète, est chose qui me ravit.

 

Bonne journée. Amitiés. Gil 

Commentaire de Antonia ILIESCU le 4 juillet 2011 à 15:46

Merveilleuse voix, et quelles paroles! Merci pour ce touchant moment poétique-musical. Antonia

 

Commentaire de Gil Def le 4 juillet 2011 à 11:10

Bonjour Robert Paul

 

La chanson de Max Elskamp interprétée par Julos Beaucarne est de superbe poésie. Elle correspond à ce que j’aime aussi rendre à ce que je nomme mon cher peuple incliné, par deux fois, une fois devant les beautés du règne vivant, et l’autre, sur son labeur. Elle correspond à ce que j’aime rendre aussi à tous ceux qui font honneur à leur profession, à leur métier, dans la patience et l’humilité qui ne signifie en rien l’effacement de soi. Avec un sentiment d’heureux regain, je suis l’idée : doux et bons sont les humains plantés comme jardiniers, sous le soleil et la pluie.

Qui me dirait après ça les jardiniers restant dans l’anonymat, je lui opposerais que ce serait n’avoir pas écouté. Quant à moi, comme hier et plus que jamais, j’appellerai chacun Monsieur Le Jardinier, comme à l’origine de bien des noms, et qu’il faudrait replacer dans les dictionnaires patronymiques, et des lignées nobles.

Qui me dirait cette chanson lente, et d’une apparence surannée, je dirais qu’elle est selon le mode des jardiniers, chanson de gestes amples et mesurées, tout l’opposé du temps pressé, du temps zéro jamais à la bonne heure. Le temps des jardiniers s’allonge au-delà de chaque saison, au-delà chaque vie de jardinier. Je dirais craignez tout ce qu’on presse contre nature, contre les lois du Grand Tout, craignez de ne prendre aucune pause, de ne pas prendre le temps de réfléchir avant d’agir, et de ne pas envisager au présent les terrains qu’on prépare bien ou mal pour l’avenir.     

Qui me dirait cette chanson ayant un côté triste, je dirais qu’il est côté indissociable des beautés du règne vivant, de leurs métamorphoses, et qui en des instants rapprochés disent bonjour et adieu. Je dirais qu’il est en chacun de nous, chose humaine, dès lors qu’on se fait autoportrait de feuillages, et de fleurs dont on sait la saison, perdant peu à peu sa place dans le cycle des choses intemporelles.

Après ça, comme un Monsieur le Jardinier ayant reçu de nouvelles graines, j’aimerais mieux servir chaque matin. Je voudrais en remercier deux inclinations de Monsieur Le Poète, et Monsieur L’Enlumineur de leurs oeuvres qui font deux pieds plantés dans le sol, des têtes bien faites, et font part des jardins où l’on peut trouver les harmonies.   

 

Bonne journée. Amitiés. Gil   

Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 3 juillet 2011 à 11:47

Voici deux petites illustrations:

Une des Sept Notre-Dame des plus beaux métiers de Max Elskamp:

Notre-Dame des Jardiniers

Bois de Max Elskamp (Collection Robert Paul)


et Julos Beaucarne rendant hommage aux jardiniers (Chanson de Max Elskamp)

Commentaire de Gil Def le 3 juillet 2011 à 11:42

Bonjour Nicole, Bonjour Jacqueline,

 

Je n'ai malheureusement pas trouvé une vidéo qui accompagne pertinemment cette chanson.

Mais j'ai pensé qu'on ne pouvait se passer de l'écoute de Julos Beaucarne ...

 

Bonne journée. Amitiés. Gil 

 

Commentaire de Gil Def le 3 juillet 2011 à 11:30

Bonjour Robert Paul

 

Plus j’avance dans les années, plus se conforte chez moi l’idée que les personnes qui ont mêmes penchants naturels, mêmes amours de la vie, et mêmes espoirs, finissent par se rencontrer et même s’ils ne sont pas de même temps. Maintes fois, je l’ai constaté dans mes études biographiques et dans ma vie personnelle, marquée depuis quelque temps par l’impression étrange que quelque chose me pousse en des lieux où sont passés des écrivains, des poètes que j’admirais. Après votre remarque qui s’y ajoute, je ne puis qu’avoir l’envie pressante de découvrir l’œuvre de Max Elskamp. J’ai déjà noté dans sa bibliographie des titres qui m’interpellent : "La louange de la vie" en premier lieu et quand j’entreprends depuis peu cette nouvelle série de l’alborada de la vie, "Enluminures" et ayant écrit aussi sur ce sujet, et "le jeu de loto" pour les mêmes raisons. Qu’importe si c’est un hasard ou pas, je suis sûr de m’enrichir. Je vous remercie de votre belle entremise.

 

Bonne journée. Amitiés. Gil      

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 2 juillet 2011 à 20:09

Merveilleuse rencontre entre la musique et la poésie... un vrai petit régal!

Merci Gil;

Amitiés

Jacqueline

Commentaire de Nicole Duvivier le 2 juillet 2011 à 17:44

Que j' aime entendre la voix douce, délicate de " notre" chantre Julos ...

Merci, Gil , de ce partage !

Amitiés, Nicole

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation