Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Thriller pour lapins. Dessin sur tablette graphique de Lucille, ma petite-fille. texte "déjanté" de Suzel Swinnen

Une mort douce …

Il faut choisir un beau lapin. Sa chair doit présenter une jolie couleur rosée, au contraire de son foie, qui n'est jamais aussi bon que lorsqu'il est bien rouge et sans tâche. Il est également important de facilement apercevoir le rognon, et le gras parfaitement blanc, situé autour de ses reins, en petit bourrelet bien sympathique...
Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans la cocotte ; le lapin est saisi sur toutes ses faces… Il sera cuit, quoi qu’il fasse ! Le retirer et le réserver pour une bonne bouche.
Rincer les tiges de céleri et les couper en fines rondelles ; il faut toujours accompagner de céleri car il rend amoureux et réchauffe les amours dans la poêle.
Éplucher les carottes, puis les couper dans la longueur en fines lamelles.
Découper une ou deux échalotes et l’ail et les éparpiller sur les primeurs pour faire plaisir au lapin qui en raffole...Mettre tous les légumes dans la casserole, remuer, laisser mijoter à feu doux .
Rajouter un peu d’huile, sauf si le lapin est déjà assez gras ! Remettre le lapin dans la marmite, en l’attirant avec un verre de vin rouge pour déglacer.
Faire réduire la sauce, tout doucettement afin qu’elle glisse comme du velours…
Ajouter le thym, le laurier, le romarin que vous trouverez certainement dans le beau jardin du lapin !
Saler, poivrer et mélanger délicatement, car c’est un amour de lapin, tout de même !
Il doit être cuit tendrement, comme il le mérite...avec quelques dés de tomates de la serre.
Demander au petit mammifère s’il préfère être servi avec du riz , des pâtes ou des croquettes ; c’est la moindre des choses ! Déguster les cuisses de lapin bien tendres avec les petits légumes nappés de sauces aux herbes. l’accompagner d’un Côtes-du- Roussillon- Village ; il l’appréciera dans votre estomac quand il y sera au chaud…

La prochaine fois, je vous parlerai du lapin braisé au cidre ; une de mes gourmandises…
Ou peut-être du lapin avec ses deux pruneaux...

Suzel Swinnen 

Vues : 25

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Suzel Swinnen le 2 avril 2021 à 14:50

Merci, Adyne. Je trouve aussi que mes jumelles ont bien du talent, pour le piano, comme pour le dessin.

Le premier cadeau que je leur ai offert, à même pas 2 ans, c'était  une boîte de crayons pour bébés...

Commentaire de Gohy Adyne le 29 mars 2021 à 20:45

Bravo à Lucille, ses lapins sont magnifiques!

Accompagné d'un texte culinaire. 

Félicitations Suzel. !

Adyne

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation