Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Quand tu touches à la chair de ma chair
Quand tu me le prends
Mon enfant
Comment veux-tu que je vive
Sans mon petit?
Tu voulais me mettre à terre
Et tu en es fier
De ma douleur tu te réjouis
Comme un chien jouit
Il manque un membre à mon corps
Il reste au creux de moi
Mais ma chair est à vif
Pourtant tu vois je vis
Je crée,j'écris
Je chante le manque que j'ai de lui
Tu te caches
Tu le caches
Que fais-tu de lui
Que lui dis-tu?
Où est-il?
C'est mon cri
Je remue ciel et terre
Je crie ma misère
Mais je suis plus forte que toi
Je plie mais ne romps pas
Tu ne me verras jamais à tes genoux
Mais je rêve chaque jour
Qu'on te mette au trou
Et de serrer à nouveau
Mon enfant
Contre mon cœur
Contre ma peau...

Pour Isabelle...

Pascale Marlier

Vues : 158

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Marlier Pascale le 29 avril 2017 à 0:22

Merci Josette :-)

Commentaire de Josette Gobert le 28 avril 2017 à 11:19

Texte très fort et malheureusement très actuel. S'en prendre aux enfants est toujours lâche, en faire des jouets avec lesquels jouent les adultes est abominable. Et pourtant, c'est ce que vivent de nombreux enfants.

Cordialement

Josette

Commentaire de Gil Def le 28 avril 2017 à 10:16

Bonjour Pascale

Je ne comprendrais jamais cette lâcheté des adultes qui se servent d’un enfant pour se doter d’un pouvoir, d’une puissance qui n’a pas de sens sinon celui de nuire, de faire mal à la mère ou au père de cet enfant. Cette pratique violente est malheureusement trop répandue mais je ne connais aucun enfant qui puisse vivre sans se poser tôt ou tard la question de l’absence d’une mère ou d’un père, à qui l’on puisse cacher indéfiniment ce qui en est la cause, et qui ne soit pas déchiré quand il apprend qu’il a servi à ce que vous évoquez ici, et a été privé d’une part de lui-même.

En vous lisant, je me suis dit que le seul lien qui avait du sens, c’est celui de la mère et de son enfant, un lien d’amour charnel, et absolument pas le lien de cette mère avec celui qui lui a pris son enfant, un lien destructeur et je pense qu’il faudrait à cette mère mettre tous les mots qu’il faut pour perpétuer ce lien, cette force d’amour en s’adressant directement et uniquement à son enfant.

 

Bonne journée. Amitiés. Gil

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation