Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Une horloge

A perdu son temps.

 

De son long balancier,

Partout dans l’espace,

Elle tâte, en vain :

Elle ne sent pas son temps.

 

Un à un, minutieusement,

Tous les rouages de son cerveau

Elle ausculte, en vain :

Elle n’y retrouve pas son temps.

 

Très souvent,

De quelques coups de gong

Elle appelle, en vain :

Pas de réponse de son temps.

 

Pauvre horloge.

Si seulement tu le savais

Que c’est toi qui le crée,

Le temps,

Tu ne le perdrais plus,

Ton temps.

Vues : 69

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Quivron Rolande le 23 janvier 2014 à 17:40

Ah ce temps perdu qui ne revient plus ..... Merci d'avoir interrogé cette horloge de si poétique manière.

Le tic tac lancinant des horloges nous vrille parfois les oreilles et nous donne la migraine.

Merci à vous.

Commentaire de Lansardière Michel le 20 décembre 2013 à 18:03

Jolie morale d'un conte à la comtoise.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation