Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Mort de l’historien Abdelmadjid Merdaci - Il était l’animateur fétiche des débats et d’échanges d’idées lors des rencontres littéraires à Alger

Le sociologue et historien Abdelmadjid Merdaci s’en est allé rejoindre le « foundouq[1] » où l’avaient précédé ses « Compagnons de Sidi Guessouma » (éd, du champ libre) qu’il m’a narré ce 30 juillet 2019 à la librairie mediabook de l’Enag[2].

Intarissable telle une source d’où ruisselle les chants citadins qu’il avait à cœur de diffuser à nos jeunes, le défunt n’a eu de cesse d’évoquer les « noubat » du « Malouf[3] » algérien

mais aussi du « Chaabi[4], » qu’il narrait telle une histoire algérienne. Curieux, l’auteur du livre « GPRA[5]. Un mandat historique. 19 septembre 1958-3 août 1962 » y prenait place là, où il y’avait le débat autour du livre. Notamment, à la librairie baptisée au nom de Chaïb-Dzaïr[6] de l’Anep[7], où  le défunt narrait avec l’aisance du verbe qu’on lui connait, l’épopée musicale d’« Ezzine El Meqnine[8] » au lendemain de la mort d’Amar Ezzahi[9]. Si tant et bien qu’il m’a dit sur le ton de la confidence : « Peux-tu m’aider à trouver un ouvrage ? Je suis à la recherche d’un livre sur les fontaines d’Alger ! » Ce à quoi mon ami, le journaliste Abdelhakim Meziani lui a répondu sur un ton amusé: « T’as l’auteur en face de toi ! » Et c’est ainsi que je lui offert mon livre « Alger la mystique » (Ziyarat autour de nos fontaines) (éd, Tafat/Aframed 2018) dûment revêtu de ma dédicace. Et depuis, je n’ai eu de cesse de rencontrer cet universitaire et d’apprendre davantage auprès de l’homme de lettres qu’il était. Particulièrement lors de cet après-midi du 8 mars 2020 lorsqu'il rendait  hommage à l’Algérienne à travers son livre qu’il m’avait dédicacé : «Tata une femme dans la ville » (éd, Champ libre) à la librairie du «  Tiers-monde » d’Alger Maintenant qu’il est loin d’ici, ses interventions vont manquer à l’Algérien et à l’Algérie, car il part, alors qu’il avait encore si tant à donner à l’univers de la littérature. Qu’il repose en paix depuis ce vendredi 18 septembre 2020 au cimetière central de Constantine sa ville natale, où une foule immense l’a accompagné à sa dernière demeure. Pour le souvenir, le défunt était le papa de Meriem Merdaci, éditrice du « champ libre » et ancienne ministre de la Culture. Ceci dit,  J’émets le vœu que Dieu apaise la douleur de ses proches et de la famille littéraire. Alger, Louhal Nourreddine, le 18 septembre 2020.

 

[1] Hôtel.

[2] Entreprise Nationale des Arts Graphiques

[3] Désigne le répertoire de musique savante arabo-andalouse algérienne de l'école de Constantine et dont la tradition se rattache à la ville de Séville en Espagne musulmane.

[4] Le chaâbi est un genre musical né à Alger au début du XXe  siècle signifie « populaire ». C'est l'un des genres musicaux les plus populaires d'Algérie et il dérive de la musique arabo-andalouse.

[5] Le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), est le bras politique et gouvernemental du Front de libération nationale (FLN) durant la guerre d’indépendance de l’Algérie. Le GPRA a négocié les accords de paix (accords d'Évian) avec la France en 1962.

[6] D’Zaïr Chaïb est la première martyre de la guerre de Libération nationale, tombée sous les balles de la soldatesque coloniale le 19 novembre 1954 et ce  à l’âge seulement de 26 ans.  Fille de Dali Bennchouaf, caïd et propriétaire terrien, D’zaïr avait, semble-t-il, une vie toute tracée avant cette fatidique attaque  par l’armée coloniale de la ferme de son père située près de Medjez Sfa dans la wilaya de Guelma au pied des monts de Béni Salah.

[7] L'Agence nationale d'édition et de publicité (Anep)

[8] Le beau chardonneret.

[9] Il s’agît du chanteur Amar Aït Zaï, Ezzahi dit de son nom de scène Amar Ezzahi (1941-2016) est un chanteur, compositeur et interprète de chaâbi algérien.

Vues : 8

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation