Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Michel-Ange, Paul III, et les testicules du Vatican.

Nous sommes en 1539...


Michel-Ange travaille sur sa titanesque fresque du Jugement Dernier.
200 nus gigantesques tordus ds ttes les positions possibles.

Il a 6O ans, et l'oeuvre, commandée par Clément VII en 1534 afin de conjurer le sentiment de terreur rôdant à l'époque (le sac de Rome a eu lieu en 1527, l'époque est pour le moins trouble et troublée), semble totalement irréalisable, même pour le grand Buonarroti.
Clément meurt en 34, c'est Paul III qui prend la relève.

Nous sommes donc en 1539, et Michel-Ange travaille sur sa titanesque fresque du Jugement Dernier...


Arrivent le Pape et ses Cardinaux, juger de l'état d'avancement de l'oeuvre.

Bagio de Cesena, premier conseiller du pontife, et genre à pisser de l'acide, est outré ; il déclare qu'une telle ribambelle de "parties honteuses" est plus à sa place dans une taverne ou une maison de plaisirs que dans la Chapelle du Pape, qu'il faut détruire cette horreur et durement châtier l'Artiste.

Michel-Ange serre les dents, impossible de répondre. Les choses en restent là...

Quelques semaines plus tard, le Pape et ses conseillers reviennent.
Et là...consternation !!
Par vengeance, Michel-Ange a osé peindre Bagio de Cesena, en Minos l'esclave de l'enfer, affublé d'oreilles d'âne, un serpent lui bouffant les testicules...(je rappelle aux étourdis que ça, normalement, c'était le bûcher direct. Avec des clous sous les ongles pour faire bonne figure)...Cesena, au bord de l'apoplexie, hurle auprès du Pape de faire quelque chose contre cette infâmie !!!

Moment de silence qu'on imagine très tendu...

Et le Pape, un petit sourire, de répondre : "Mon pauvre ami, je ne peux hélas rien faire ! Si encore Michel-Ange vous eut placé au Purgatoire, j'aurais pu intercéder en votre faveur auprès du Ciel ! Mais en Enfer, ni moi ni personne n'avons aucun pouvoir...".

Moralité : toujours faire attention lorsqu'on emmerde un Artiste de génie et un Pape malin. Au risque d'y gagner une postérité, certes, mais un peu louche ^^


Michel-Ange Buonarotti (1475-1564)
Le Jugement Dernier, détail de l'Enfer, portrait de Bagio de Cesena en Minos.
Fresque.
Entre 1534 et 1541.

Vues : 1649

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Nicole Duvivier le 30 juin 2016 à 12:24

Un brin d'humour, un brin de sagesse, un grand talent, il y a peut-être possibilité de contenter tout le monde   :-)  ? 

Commentaire de Claudine Boucq le 30 juin 2016 à 10:13

Oui, mais malheureusement, on y revient peu à peu à la censure dans certaines expos !

Il faut se méfier de la vengeance d'un artiste, car il aime la liberté !

Commentaire de Ibrahim Fichawy le 30 juin 2016 à 8:13
C'est un mépris de faire attention au roi d'Arabie et non à Dieu
Commentaire de Zia françoise le 30 juin 2016 à 0:18

Ces nus sont superbes. nous n'avons rien à cacher puisque nous sommes ainsi fait

Commentaire de Claude HARDENNE le 29 juin 2016 à 23:11

hélas; ce n'est pas fini ces accès de ridicule pudibonderie car tous ces nus hellénistiques du musée du Vatican il fallut que le pape Pie VIII les fit castrer à coups de ciseau et couvrir la plaie par ces feuilles de vigne ne cachant plus aucun raisin! Il existe donc au Vatican un ... cabinet des quéquettes!

Rappelons aussi qu'il fallut couvrir de caissons de bois ces nus magnifiques lors de la visite en ce lieu du roi d'Arabie!

Commentaire de LISETTE DELOOZ le 29 juin 2016 à 22:33

Oserai-je ? Oui j'ose.
Vu le ton badin du texte, je me permettrai de préciser que ce ne sont pas les testicules mais le pénis que dévore le serpent

Commentaire de Gohy Adyne le 29 juin 2016 à 21:10

Magnifique peinture avec son histoire? que l'on apprend pas en Histoire de l'Art.

Merci Rodrigue pour ce partage.

Adyne

Commentaire de De Wit Charles le 29 juin 2016 à 20:18

Superbe tableau,vive la liberté d'expression et pourtant encore aujourd'hui ,  Attention !!!

Charles De Wit

Commentaire de elisabeth.saussard le 29 juin 2016 à 19:59

En tant que albigeoise et arrivée,  depuis trois ans  en la ville d'Albi " cité épiscopale " je suis enchantée de vous lire, car nous avons ici , en notre cathédrale " Un jugement dernier exceptionnel ..
Fort intéressée par votre révélation artistique , je suis aussi très réceptive de la beauté.

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2022   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation