Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Les 39 marches de JOHN BUCHAN et ALFRED HITCHCOCK (théâtre le Public)

LES 39 MARCHES

de JOHN BUCHAN et ALFRED HITCHCOCK /Adaptation de Patrick Barlow. Adaptation française de Gérald Sibleyras

Ladies and gentleman, Mesdames et Messieurs ! « The 39 Steps », roman d’espionnage  écrit en 1915 par John Buchan, futur vice-roi de Canada,  lu en anglais simplifié par les élèves de secondaire belge depuis 1980 ( … how boring !),  revu et corrigé par Sir Alfred Hitchcock himself en 1935 (... how gripping!) a déferlé sur les planches de la salle des voûtes du théâtre le Public.

Sur scène une course-poursuite échevelée,  en chair en en os, en chapeaux et gabardines,  en locomotive, taxi, avion,  parachute, affrontant les torrents, les marais, les précipices,  les moutons,  le Loch Ness lui-même. Les quatre acteurs intrépides mènent un train d’enfer. Illusionniste et prestidigitateur, le quatuor fait surgir  des planches et autres coffres de voyage, pas moins de 200 personnages aussi rocambolesques  qu'abracadabrants.

 Sans transitions, ils  racontent sur un rythme haletant  la poursuite du  meurtrier supposé d’une jeune femme, impliquée dans une  trouble  affaire d’espionnage au tournant de l’année la plus noire du début du 20e siècle : 1914. Les secrets militaires de la splendide Albion seront-ils préservés?  

Joséphine de Renesse vue dans « Adultères » de Woody Allen en octobre dernier  au théâtre Varia est craquante  de charme quels que soient les personnages qu’elle endosse : de la fille de ferme à la séduisante inconnue blonde  rencontrée dans le train! Gaëtan Lejeune un excellent  comédien de «  Hamelin » et de « Soudain l’été dernier », caracole avec son alter ego (Marc Weiss) dans les rôles hilarants  de brutes plus ou moins épaisses (police et espions de tout poil)  tandis que l’imperturbable gentleman Sud –Africain à la fine moustache, Richard  Hannay,(Michelangelo Marchese ), pris dans un engrenage,  sillonne les routes et les dangers de la verte Angleterre à  bord d’une aventure en forme de cœur.

Pour se tirer d’affaire, iI déclamera même une harangue politique en bonne et due forme! Une improvisation de discours humaniste!  Why not? La guerre fait rage en Europe ! Une pluie de situations comiques, d' "understatements" bien British,  de rebondissements et de citations cinématographiques s’abat sur le spectateur ébahi : décors … imaginaires, portes qui s’enfilent, paysages qui défilent sous le regard béat des moutons que le complot laisse indifférents. En êtes-vous chers spectateurs, bouche bée devant tant d’imagination scénique, tant  d’énergie théâtrale qui parcourt la scène dans tous les sens ? L’intrigue est simple et efficace. James Bond avant la lettre! Damned, he's never trapped! Du théâtre d’action ?  Sans nul doute, mais le plaisir - si c’est un crime - est avoué.

 

http://www.theatrelepublic.be/play_details.php?play_id=290&type=1

DU 26/01/12 AU 31/03/12

 

Scénographie : Paola Castreul

Costumes : Jackye Fauconnier

Lumière : Nathalie Borlée

Concept original de Simon Corble et Nobby Dimon

Régisseur : Louis-Philippe Duquesne


Avec :  Joséphine de Renesse, Gaëtan Lejeune, Michelangelo Marchese  et Marc Weiss.

Mise en scène: Olivier Massart

 

Vues : 222

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Deashelle le 3 juin 2013 à 18:38

LES 39 MARCHES (reprise)

de JOHN BUCHAN et ALFRED HITCHCOCK. Adaptation de Patrice BARLOW. Concept original de Simon CORBLE et Nobby DIMON. Adaptation française de Gérald SIBLEYRAS.
Mise en scène : Olivier Massart Avec : Joséphine de Renesse, Gaëtan Lejeune, Michelangelo Marchese et Marc Weiss. 

DU 16/05/13 AU 29/06/13

Commentaire de Deashelle le 3 juin 2013 à 18:36

Cette pièce vous fait voyager de Londres à Edimbourg, galoper en train, avion ou parachute, et sillonner une centaine de personnages, sans quitter la petite salle des voûtes, avec seulement quatre comédiens et quelques malles. C'est l'audacieux défi relevé par Olivier Massart, qui adapte le roman d'espionnage de John Buchan, surtout connu pour sa version cinématographique réalisée par Alfred Hitchcock. Le metteur en scène brasse tous les genres : son héros, Richard Hannay (Michelangelo Marchese, maniant le sourcil comme personne), oscille entre le flegme de James Bond et le cynisme délirant du OSS117 de Jean Dujardin. Ses poursuivants - espions ou détectives - ont plutôt la dégaine grotesque des Dupont et Dupond. Et ses femmes fatales empruntent aussi bien à Heidi qu'à Marilyn (Joséphine de Renesse, pleine de souplesse).

Ce qu'on savoure avant tout, c'est le rythme fou et l'inventivité avec laquelle avance le polar, à l'intrigue connue. Au cours d'un étrange spectacle, Richard Hannay rencontre une jeune femme qui prétend être poursuivie. Il accepte de la cacher chez lui, où on l'assassine. Craignant d'être accusé, il comprend qu'il ne pourra prouver son innocence que s'il s'implique dans une intrigue d'espionnage. Il n'a que deux indices, une phrase qu'elle lui a dite, "les 39 marches", et le nom d'un lieu en Écosse

Pour nous faire voyager à travers le Royaume-Uni, au fil de rocambolesques aventures policières et amoureuses, la pièce fait feu de tout bois : un théâtre d'ombres évoquant les courses-poursuites dans la lande écossaise, ou encore une locomotive miniature et des comédiens mimant le roulis du train pour illustrer les péripéties sur les rails. Mais aussi deux comédiens (Gaétan Lejeune et Marc Weiss) changeant inlassablement de costumes pour incarner des dizaines de personnages (laitier, vendeur de journaux, tenanciers d'auberge) et autant de décors (troupeaux de moutons, buissons d'aubépine ou crevasses rocheuses, on vous laisse imaginer comment).

Empruntant à l'humour "slapstick", ces deux comédiens mouillent leur chemise dans des numéros burlesques, l'accumulation s'avérant un tantinet saoulante : comique de répétition à grosse louche, overdose d'accent belge, jeu criard et gags faciles, ce n'est pas la partie que nous avons préférée. Nous avons tout de même largement savouré ces deux heures ultra-divertissantes, beau pied de nez à la prétendue suprématie du grand écran pour représenter les épopées et l'aventure.

CATHERINE MAKEREEL


 
(par W.M. - édition du 29/05/2013)

Commentaire de Deashelle le 28 février 2012 à 12:12

Je vous recommande l'article de Catherine Makereel dans le Mad:

 

 http://mad.lesoir.be/scenes/35966-les-39-marches/

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation