Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

"Intimité" Nu en construction assorti de commentaires didactiques.

Acrylique 80x100

                                                                       

Etape 1                               Etape 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 3

Dernière étape

Depuis toujours, j'analyse les mécanismes de la composition de la peinture, que ce soit la mienne ou celle des autres. Les règles strictes de la composition , la règle d'or entre autres, sont capitales.

 

Symétrie, obliquité, correspondance des formes, équilibre des forces, rectangle d'or... à cela ajouter les correspondances dans les couleurs et les valeurs, l'unité dans la variété et  la variété dans l'unité, chaque mouvement, qu'il soit statique ou dynamique, autant de paramètres importants, instinctifs ou réfléchis, donnent à la peinture terminée un caractère de puissance picturale et font d'une composition originale, d'un dessin, d'une peinture de quelque technique que ce soit, une oeuvre  que l'on pourra qualifier d'art.

Au niveau de la composition, j'ai donné un mouvement descendant .

La toile est divisée en 2, en diagonale du coin supérieur gauche, au coin inférieur droit;  le regard glisse du visage vers le pied, conduit par la jambe et les bras tendus, le mouvement des drapés renforce encore l'obliquité , dynamise le composition, tout en procurant une paix provoquée par le mouvement descendant.

La toile est également découpée par les médianes.

 Le centre de la toile est sous le genou, l'oeil glisse vers le pied ensuite.

 La ligne horizontale supérieure de la baignoire correspond à la médiane horizontale , la ligne de droite de la jambe sous le genou correspond à la médiane verticale.

 Au bout du pied, se trouve le pied de la baignoire.

 Il représente l'élément romantique de la composition. Strié, il répond aux formes striées de la chaussette, et par sa verticalité, conduit le regard au sol, ce qui donne de la stabilité et un arrêt au mouvement du regard.

Les couleurs.

Les couleurs du corps sont les complémentaires jaune et mauve qui, sans aucune addition de noir ou de blanc, passent du clair au foncé en réagissant l'une par rapport à l'autre.

Le ton moyen est donné par leur mélange, un ocre rehaussé par des touches orange pur.

L'orange pur des draperies renforce le côté intimiste de la scène: en effet la théâtralité du rouge réchauffe une atmosphère crue au départ, les différentes touches d'orange placées sur la baignoire, la chaussette et le pied de la baignoire , tels des reflets, accentuent encore cette intimité.

Le challenge ici est de se servir de couleurs qui en principe hurlent entre elles, et de les maîtriser par leur densité formelle afin d'obtenir l'inverse de ce qu'elles inspirent comme émotion.

Coup de pinceau final

Terminer une toile à l'acrylique , pour moi , c'est la signer de mon coup de pinceau.

Le pinceau libéré de toute contrainte, dans un mouvement spiralé , tournoyant.

Le trait libère la forme statique, ouvre la toile vers le monde.

Dans ce cas - ci, le trait vient de l'extérieur et s'enroule sur lui- même, resserrant le modèle dans son intimité .

 

 

 

 

Vues : 1126

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 29 avril 2013 à 15:08

Merci Jacqueline, Deashelle, Dominique, Chantal et Joelle.

C'est une véritable déformation professionnelle que ce billet didactique. Le besoin de communiquer et surtout de transmettre. Je trouve normal, étant souvent entourée d'autodidactes, de révéler ce qui n'est pas une secret, car ce ne sont ni trucs ni astuces, mais bien un savoir.

Lors de mon expo des abstraits à Herve, décembre 2012, des visiteurs m'ont interpellée à ce sujet.

Famille de peintres autodidactes, sceptiques devant ma peinture, ils prétendirent que le fait d'être formée depuis 40 ans , nuisait à ma créativité, à ma spontanéité, voire même, à l'authenticité de mon talent.

Je leur rétorquai qu'au contraire, la maîtrise des techniques dans la production atristique libérait le talent.

Nous ne nous comprenions pas, eux, sceptiques, moi, convaincue.

Je dus finalement ouvrir mon PC portable et leur faire défiler toutes mes oeuvres figuratives , sans compter les sculptures en papier mâché, la fresque monumentale, etc...pour arriver à leur faire comprendre que la maîtrise du dessin et des techniques ouvrait de  larges perspectives.

Car même dans les autres disciplines artistiques telles la sculpture, la danse, la poésie, le cinéma etc... , sans la technique et la maîtrise, quelles réalisations possibles ?

Tiens, cela pourrait faire l'objet d'une discussion !

 

Commentaire de Denis Cressens le 29 avril 2013 à 15:00
je ne suis pas specialiste de l'art pictural ,un simple amateur visuel....je trouve ce sujet très bien fait dans sa vitalité
Commentaire de chantal roussel le 29 avril 2013 à 10:25

plaisir des yeux devant cette féminité empreinte de douceur et de lumière !!! j'aime .l'explication pas à pas de cette démarche ! (autodidacte , je travaille à l'instinct....)merci de nous offrir la clé de l'élaboration , j'ai envie de dire encore!! voici un beau partage riche d'enseignement en ce qui me concerne...

Merci Liliane et félicitations ,bien amicalement . Chantal

Commentaire de Dominique Prime le 29 avril 2013 à 10:19
J'aime cette toile Bravo
Commentaire de Deashelle le 29 avril 2013 à 9:50

atmosphère lunaire, savant jeu de cache cache avec en filigrane, toute l'âme de Liliane et son coup de griffe félin! A croire qu'elle a pris ds cours d'escrime: à la fin de l'envoi, je touche!

Commentaire de NANSON Jacqueline le 29 avril 2013 à 1:38

Bravo pour la finale, cette toile est très représentative de ta personnalité, une grande force de construction, j'aime la spirale qui donne une impression légère en opposition avec la rigueur des couleurs de bases.  Composition  de caractère.  Maintenant en attente de la voir en vrai.    Jacqueline


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 28 avril 2013 à 21:20

Merci Marcelle, Chantal, Adyne, Solen et Freddy !

Commentaire de Anne FRANQUET le 28 avril 2013 à 21:17

C'est vraiment très joli et très réussi !! Bravo !! J'aime beaucoup.

Amicalement Anne.

Commentaire de Solen LEMONNIER le 28 avril 2013 à 20:57

J'aime beaucoup ce drapé , cette spirale tournoyante , qui est ta patte ; ta personnalité . Bravo pour ce travail Liliane .

Commentaire de Gohy Adyne le 28 avril 2013 à 20:41

Quelle belle idée cette spirale, elle termine très bien ta peinture.

Cela apporte un plus! Félicitations! C'est très réussi.

Amitiés.

Adyne

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation