Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Délits d'initiales paru au Cactus Inébranlable

Comment dire ?

Dès que je me plonge dans un recueil d’aphorismes (mais pas que, dans le cas de ces Délits d’initiales, comme l’a très justement fait remarquer Jean-Louis Massot) de Jean-Philippe Querton, il se passe toujours immédiatement, irrémédiablement ceci :
Je ravale ma salive (sachant que de vives émotions de toutes sortes me guettent, risquent de très vite m’envahir)
Je rêve (voire rêvasse (d’entrée de lecture))
Je ris (dans ma barbe naissante, sinon ailleurs)
Je rougis (de plaisir, notamment)
Je rumine (si, ça m’arrive, parce que des fois, je ne comprends pas l’astuce du premier coup : « abyssal, » par exemple, p. 33, ne m’a pas sauté aux yeux ; « Malher », p. 33 itou, non plus (la fatigue, sans doute, mettons))
Je rys (fût-ce dans un vieux français de pacotille)
Je rugis (d’un autre plaisir, éventuellement du même précité)
Je ronge mon frein (impatient que je suis, une page aux deux tiers à peine lue, de sauter à pupilles jointes dans la suivante)
Je rive certains clous (dont celui de la tristounette réalité, laquelle, la plupart du temps, n’a rien de mieux à faire que de tenter de me rallier à sa cause désespérante)
Je reste admiratif (devant une telle inventivité, tant de culture, de passion, d’humanité, de petites merveilles d’écriture, etc.)
Je râlote (pour la forme et, avant tout, à dessein qu’on ne puisse pas claironner partout que je ne fais que rire, ou ryre (bêtement (ou bestement)))
Bref, quand je lis un JPQ, je n’ai pas du tout, mais alors là pas du tout envie de me servir de mes points, aussi finaux soient-ils, encore moins de changer d’air.
D’univers tout court.

Un petit florilège pour la route ? me pressez-vous d’une seule voix fleurant bon la curiosité finement piquée. Mais volontiers, le voici, le voilà :

J’ai une dent contre la sagesse.

L’ennemi, c’est demain.

Des yeux d’un bleu si marin qu’ils
sentaient le poisson.

Ce qui est magnifique dans l’aphorisme,
c’est le silence qui le suit et celui qui le
précède.

Les groseilliers sont toujours les plus mal
chaussés.

Seul l’oiseau saisit le sens des phrases
lancées en l’air.

Bientôt ils scieront l’arbre qui cache la forêt
et ils découvriront qu’il n’y a plus de forêt.

Une main qui ne tient pas un livre est une
main inutile.

Je suis fatigué de tant dormir.

Les gens d’ici dansent.

Est-ce que le salon de Greta Thunberg est
décoré de natures mortes ?

Tout amateur de littérature qui se
respecte a un jour rêvé de faire l’amour
avec Margurtite Yourcenar.

Ils m’ont proposé d’entrer dans la Pléiade,
mais je n’ai pas trouvé l’interrupteur.

Un beau suicide, c’est joli à regarder.

Je crois que je crèverai en colère.

Gâteau sous la cerise, les nombreuses notes de bas de page valent leur pesant d’Orval, ou d’Ordal selon le goût de chacun.

Pour la bonne bouche, un autre fragment qui me parle assez, parce que je me reconnais tout entier dedans :

Désobéir nécessite la connaissance de la
règle à laquelle on désobéit sciemment.

L’amateur de mots peu voire pas du tout usités que je suis avoue avoir un petit faible pour celui-ci :

Péculat, concussion, résipiscence et
hypogée.

Je précise, à l’attention du lecteur friand d’actualités, que la (le, comme vous voulez) covid 19 et le confinement sont déclinés vers la fin du livre.

Avant de conclure cet humble billet, je tiens à remercier chaleureusement l’Auteur de cet énième réjouissant volume pour ce cœur immense qu’il met à l’ouvrage, au sien mais aussi – surtout - à celui des autres, ça j’en sais quelque chose, puisqu’il se trouve être également mon Éditeur.

Enfin de Lui, j’aurais pu murmurer à mes tour et façon :

Et dire que ce Querton écrit beaucoup moins bien que moi,
Mais que, par bonheur – pour lui s’entend –, il l’ignore encore.
Pascal Weber

https://cactusinebranlableeditions.com/produit/delits-dintiales/?fb...

Vues : 71

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation