Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Quels sont les buts poursuivis par certains groupes recrutant des artistes sur Facebook ?

Vous vient-il à l'idée, vous qui peignez, de subitement créer un groupe, lui donner un nom pompeux, accrocheur, digne d'une enquête marketing ?

Créer une page sur soi, montrer son parcours, ses oeuvres, les partager avec des amis, les commenter....c'est normal, je pense....

Créer un groupe, montrer son parcours, ses oeuvres, les faire admirer et puis inviter , inviter, et recevoir, toute la journée, des centaines d'oeuvres, du meilleur au pire, d'illustres inconnus...et les commenter, au début, puis, submergés, juste aimer, même ce qui est douteux, car on n'a plus le choix,  les photos se déroulant pendant des heures, inanimées....

Pourquoi ?

Pourquoi ?

Adhérer à un de ces groupes, c'est poster ses créations, et puis ?

Les jeter en pâture, les offrir à tout va, les dénaturer de leur essence, perdre leur contrôle, vous qui payez si cher vos cimaises, et qui remerciez l'acheteur qui vous aura fait le plus beau des cadeaux en offrant une somme d'argent pour devenir le propriétaitre privilégié de votre petit morceau d'âme .....

Quel manque de respect finalement !

Quels sont les buts poursuivis par ces groupes ?

Car on y adhère !! eh oui !!! et vite, encore !!

On se précipite, flatté de l'invitation .

On s'y commet, partageant nos photos, livrant nos plus belle créations à un inconnu et tous les adhérents du groupe, des centaines d'inconnus, sans aucune modération, alors que l'on trie soigneusement ses amis sur son profil...

Ego ? Sentiment de reconnaissance ? Appartenance à un groupe ?

Perte de tous ses repères sociaux ?

L'heureux administrateur d'un tel groupe reçoit , reçoit, reçoit....

Que donne-t-il?

Qu'en fait-il, de tous ces cadeaux ?

Qui pleuvent....

 

Liliane Magotte, ayant quitté tous ces groupes les uns après les autres, en se posant toutes ces questions !!

Vues : 809

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Pirschel Robert le 9 mars 2013 à 23:54

Tout est dit je ne vais allonger encore la sauce. J'applaudis au lancement de la reflexion.

Ma conclusion:

Tous au moins adultes, nous gardons, ou essayons de garder notre liberté d'action, de penser, de choisir (à bon escient) et de vivre. Perso,...  J'essaye de le faire sans vanité !  Je peints, je compose, j'écris des "poémes", des "réflexions" (Ex: L'amour c'est quoi) je m'essaye même à un "roman"! Cela me fais du bien, quand, j'en ai besoin. ....Le reste ... ! Quand nous aurons rendu notre vie au Divin (?) que restera-t-il de tout ce que j'aurais "fait"?

Celui qui viendrat habiter ma maison, mettra peut-être, tout à la poubelle? Je ne crois pas que cela me fera me retourner dans ma tombe.  Je m'intéresse énormément aux sciences (toutes) et je viens de lire un article éditer par les chercheurs attachés à la l'ESA et à la NASA. il se "pourrait" que la terre ne puisse échapper, sauf solution trouvée d'ici "là", à ce qu'un astéroïde vienne percuter la terre dans prochaine décénnies. Du genre de celle qui est tombée en Sibérie (Taïga) voir peut-être, plus grosse encore. Tous ces grosses perres ne sont pas perdues de vue, rassurez vous, et ils savent où elle se trouvent toutes!
Mais Si par malheur ...?

Y survivrons nous en tous ? La terre elle restera!  mais Nous ..? Alors vivons honnêtement ce qui nous est accordé de vivre. Ne pensons pas trop à l'argent (Dont on peut, parfois, avoir tellement besoin) Soyons plein de civilité envers autrui. Respectons la vie, tolérons le maximum de ce qui peut l'être, et peignons !

Amitiés à chacun d'entre vous.

Robert.

Commentaire de Marie-Claire Touya le 9 mars 2013 à 20:08

En général en plus de l'argent des adhésions il reçoit aussi beaucoup d'argent grâce aux bannières publicitaires qu'il loge sur son site et qui sont rétribuées au nombre de visiteurs du site....A nous de trier judicieusement et de préférer un bon site que 10 mauvais!!!

Commentaire de Gilbert Jacqueline le 9 mars 2013 à 18:42

Je suis arrivée à la même conclusion, Liliane ...Arts et Lettres étant l'exception qui confirme la règle! Il n'y a qu'un Robert Paul et nous avons beaucoup de chance de faire partie de ce réseau...

Belle soirée à toi

Amicalement

Jacqueline


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 9 mars 2013 à 17:18

Suivez ce blog de Robert Paul, la seule et unique réponse valable à ce qui nous fait parfois  (et même souvent ) hurler.

http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/le-clairvoyant-complim...


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 9 mars 2013 à 17:07

 Réponse de Michel CALEMBERT Il y a 1 heure

Bonjour Liliane,

Jusqu'à présent, je n'avais pas eu (pris) le temps de réagir sur ce sujet, je préfère mes pinceaux... En ce qui concerne les réseaux sociaux, en général, je ne suis inscrit sur aucun (sauf celui-ci, bien sûr, même si je n'y interagis pas souvent) et cela suffit largement, avec la messagerie électronique, à occuper mon temps. La vie ne passe pas uniquement par l'écran d'un ordinateur mais surtout par des rencontres personnelles. Mais d'une manière générale, avant de s'inscrire sur quoi que ce soit, il faut se poser la question de savoir ce que l'on peut en retirer (faut être un peu égoïste aussi) et tenter d'évaluer le temps que l'on devra y consacrer pour que la relation soit utile, favorable, etc... pour soi et pour les autres.

Commentaire de Anne PHILIPPE le 9 mars 2013 à 16:03

Bonjour Liliane,

Bien sûr, il y a pas mal de vrai dans vos commentaires et questions...

J'ai même été ajoutée à certains groupes, à mon insu.

Pour d'autres, il y a aussi le plaisir de "croiser" certaines personnes, d'autres artistes...

Bonne continuation à vous.

 

Anne


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 7 mars 2013 à 18:26

Je suis heureuse d'avoir , par mon billet d'humeur, contribué à la réflexion de certains membres du site.

Commentaire de Viviane DELHAGE le 24 février 2013 à 23:56

Merci, Liliane, pour ce pavé jeté dans la mare!

" Soyez vous-même le changement que vous voulez voir dans le monde." disait Gandhi.....

Au-delà de la querelle d'administrateurs de groupes en ligne, l'artiste, professionnel et/ou amateur n'est pas là pour juger ni se faire gruger mais pour comprendre, s'exprimer, rencontrer...

Le miroirs aux alouettes que sont les nouveaux moyens de communication n'est pas une problématique unique... quand des discours de responsables politiques et économiques disent tout et son contraire au détriment du sens humain...

Le problème n'est pas de s'inscrire, se désinscrire d'un groupe facebook ou autre...

Plutôt que de se demander comment "élever les membres d'un groupe", la question ne devrait-elle pas être quelle valeur, quelle reconnaissance accorder à la création?

Il en est peu actuellement, sauf marchande, peu d'inventivité dans cette pléthore de productions indigeste...peu de"révolte" aurait dit Camus...

Ouvrir le débat sur ces points m'intéresse. J'y réfléchis, sans mettre au pilori des outils et des initiatives incontournables puisqu'ils nous sollicitent au quotidien, mais en tentant de garder le contrôle d'un projet d'humain parmi les humains...

Bien à vous, qui êtes sensibles aux grandes transformations du temps...

http://www.vivianedelhageatelier.eu

Commentaire de BOVY Bernadette le 23 février 2013 à 18:28

bien dit.....

J'ai eu la chance de découvrir votre site grâce à un autre membre et ne me suis pas lancée dans d'autres projets de partage.....et à vous lire.... Je n'ai aucun regret ;-)))


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 23 février 2013 à 1:02

J'affirme que quand l'on se rallie à certains groupes de facebook, la première chose à examiner est le parcours du créateur du groupe: il s'agit tout premièrement de vérifier la santé mentale de son créateur, puis d'évaluer sa capacité intellectuelle à diffuser vos oeuvres avec doigté et intelligence, et encore de bien considérer que facebook ne lui offre aucun moyen technique pour mettre sérieusement vos talents en valeur. Facebook n'a conçu aucun moyen technique pour aider un créateur de groupe à élever ses membres. Il leur donne une illusion d'efficacité au moyen d'un artifice peu convaincant: il lui permet d'inclure ses "amis" d'autorité dans son groupe sans lui demander son avis, alors qu'il ne devrait agir que par invitation. Il s'agit là d'un enrôlement forcé, qui est tout à fait détestable.

Il s'agit également d'examiner à la loupe l'entregent et la notoriété du créateur du groupe, et non pas de suivre comme un mouton des créateurs de groupes qui proclament ouvertement qu'ils ont grandi à l'école au côté d'un radiateur, et qu'il faut faire place à l'imagination, alors que leur outil,   leurs neurones et leur vocabulaire ne sont pas aptes à imaginer quoi que ce soit, sauf à appuyer avec une constance affligeante sur un bouton j'aime et à saluer une oeuvre par des lols des  Kisssssss et des formules répétitives telles que à déguster sans modération....  Et que de lol lol lol, car leur vocabulaire se limite à trois ou quatre cents mots.  "Lamentabili sane exitu" (Avec de lamentables résultats).

Ceux qui s'inscrivent les yeux fermés dans un groupe facebook peu crédible ne resteront toujours qu'au niveau du groupe. S'inscrire pour une croisière dans le radeau de la méduse, ne doit conduire qu'à un naufrage.

Ceci dit, il existe bien sûr des groupes tout à fait honorables sur cette plateforme. Il s'agit de faire de véritables distinguos.

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées reprendront en octobre 2020. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation