Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone


Le jour lentement traverse les rideaux
la lumière est faible, le jour se lève
Et puis sous la couette il fit chaud
Zut! Dois-je abandonner mes rêves

Sueurs nocturnes, troubles inconscients,
souvenirs, images sublimées de l'absent
Je suis seule dans notre lit, trempée
du plaisir que tu ne m'as pas donné

Où es tu? Suis-je condamnée à t'attendre
après tout, se qui est pris n'est plus à prendre
Une voie me dit: Il profite de toi
une autre me dit il tient à toi

Roulis, bruit de moteur, une péniche passe
ils ont probablement navigué toute la nuit?
Saveur des tartines et du café au lait plein la tasse
là-haut, au petit matin dans la timonerie

Nouvelle journée avec du crachin
Que vais-je pouvoir faire aujourd'hui?
Ou je dessine ou je fais les magasins
je n'ai pas envie de sortir le parapluie

Nouvelle aquarelle, peut-être un paysage!
Oui! C'est cela, un paysage d'hiver
Peut-être une forêt profond et sauvage.
Que des couleurs chaudes, surtout pas de vert.

Avant tout je dois balayer les feuilles sur le pont
la météo ne prévoit pour aujourd'hui rien de bon
Sabots en caoutchouc, bonnet, gants, polaire
ainsi vêtue, je me plais, j'ai tout pour plaire

Donc Monsieur, vous me trouvez séduisante
ainsi vêtue et vous avez parfaitement raison
Et puis ne suis-je pas celle qui vous hante?
Avouez-le, vous m'aimez jusqu'à la déraison!

Si, si, enfin cela me fait plaisir de le croire
se sentir aimée si saviez comme c'est bon
Et puis ne dite rien, je déborde d'espoir.
Dite-moi que ce n'est pas une simple illusion

Nouveau ballet, pour la balayeuse,
D'abord la marquise puis le pont
Sur les plats bords les feuilles iront à la Meuse
Les écoutilles et les bollards suivront

Sous les bollards les feuilles s'accumulent
il n'y a plus qu'a les extraire à la main
Allez! À genoux, les fesses en l'air, ridicule
un passant me regarde et sourit, c'est malin!

Nous y voilà, le labeur est terminé
mes mains sont blanches et glacées
Suite au prochain numéro
allez vite mon bloc et mes pinceaux

Tu n'es pas là quand j'ai besoin de toi
trop de photos pour  choisir
Oui se sera un paysage de sous bois
avec un couple débordant de plaisir

Irréaliste, hors du temps, et pourquoi pas!
C'est ce que je désire et l'imagine comme ça
Cette vision idéale me convient,
s'il te plait ne fait pas l'esprit chagrin

Adyne Gohy et Jani ジャニ

Vues : 14

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de Gohy Adyne le 21 janvier 2023 à 23:28

Bonsoir Jany,

Tout d'abord, merci à toi pour le choix de mon aquarelle! Elle a été faite sur le motif! à l,occasion d'un stage!

Ton rêve nous emmène sur une péniche à Liège! Et la dame peint! Une coïncidence  sans nul doute!

Bravo à toi !Je le trouve très charmant!

Adyne

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

    Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2023   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation