Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Blog de Julien Boulier (149)

Réminiscence cuivre : Très chère existence, si frêle humanité, l'eau des sources et la force des éléments.

Très chère existence,

 

Si frêle humanité,

 

L’eau des sources et la force des éléments.

 

Nos visages s’élancent à peine perdue

 

Contre le temps.

 

Ton corps danse jusqu’à devenir l’été.

 

Sous l’apparence d’un tableau fragmenté,

 

Multiples miroirs et le décor apparaît.

 

La nuit et le jour,

 

Cent mille fois mis à distance,

 

Au cœur des forêts…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 2 septembre 2018 à 12:12 — Pas de commentaire

Reminiscence arbres : Maintenant sur le sommet des pierres, j'entrevois des idylles. J'entends marcher les lunes et les soleils;

Maintenant sur le sommet des pierres,

 

j’entrevois des idylles.

 

J’entends marcher les lunes et les soleils.

 

Dans tes mains, l’âme des fougères

 

repeuple notre regard.

 

Ta voix m’attire au cœur des sphères.

 

Une seconde et je vouvoie ton allure.

 

Respirons l’heure où tu navigues,

 

habillée de plantes et de fils de soie.

 

Julien Boulier,

 

A…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 31 août 2018 à 21:42 — Pas de commentaire

Reminiscence alto : minutes à soi. Vivre à l'ombre des étoiles.

Minutes à soi.

 

Vivre à l’ombre des étoiles.

 

Les neiges fondent sur les sommets.

 

Dessiner la lumière en commençant par ses rayons.

 

Devant soi, des fragments de tableaux.

 

Des couronnes de genêts sont venues habiller nos rochers.

 

Le vent avec ses boucles

 

vient soulever les branches.

 

Des poèmes où l’ombre franchit l’espace

 

et gravite autour de vitraux…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 29 août 2018 à 11:45 — Pas de commentaire

Recueils orage : Les étoiles reviennent flotter sans s'inquiéter du crépuscule. Dernière épreuve avant que ton regard retombe en flèche dans une réalité qui affame ton sourire.

Les étoiles reviennent flotter sans s’inquiéter du crépuscule.

 

Dernière épreuve avant que ton regard

 

retombe en flèche dans une réalité qui affame ton sourire.

 

Je trébuche sur les accents de ton nom.

 

Tu me proposes l’écume de tes pensées

 

et j’imagine combien fut long le parcours défendu.

 

Au rythme de tes pensées, une oraison langoureuse.

 

Et pour recommencer une journée, tu…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 10 août 2018 à 16:57 — Pas de commentaire

Recueils intrigue : Géants qui de force, taillent les paupières. Un matin ou un soir, les images qui te rattachent au sommeil des sous-sols.

Géants qui de force, taillent les paupières.

 

Un matin ou un soir, les images qui te rattachent

 

au sommeil des sous-sols.

 

Le midi, la fleur qui se dessine sur la table.

 

Des vagues à l’horizon courbent le ciel

 

en reflétant ses couleurs.

 

Tandis que la moisson de l’été parfume les rives,

 

ton visage discrètement circule dans mes rêves.

 

A l’ombre de ton nom, remontant…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 10 août 2018 à 16:31 — Pas de commentaire

Recueils gamelan : Quand on a en soi l'image d'une horloge lumineuse, on peut sans doute traverser une constellation de saisons.

Quand on a en soi l’image d’une horloge lumineuse,

 

on peut sans doute traverser une constellation de saisons.

 

Tout de même, une simple pensée fait fuir les aiguilles

 

et on peut attribuer un titre à cet instant.

 

Courir alors en silence et retrouver les mots perdus,

 

refermer dans sa main les paroles retrouvées.

 

Des cercles et des lignes qui s’enchevêtrent ;

 

de quoi, d’ici…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 10 août 2018 à 16:08 — Pas de commentaire

Ailleurs l'écho perdu : Musique savoureuse et lent sifflement dans la courbe du rocher. Nous marchons dans un tumulte qui se détache au bout d'un songe dévêtu.

Musique savoureuse et lent sifflement dans la courbe du rocher.

 

Nous marchons dans un tumulte qui se détache

 

au bout d’un songe dévêtu.

 

Le lichen se cache sous une multitude engorgée.

 

Voici le théâtre et ses étranges personnages

 

qui choisissent un instant le bras d’une créature contemplant les costumes.

 

L’effet dépasse nettement le simple cérémonial

 

et les balancements des…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 9 août 2018 à 12:27 — Pas de commentaire

Recueils espoir : Ce qui viendra, c'est le silence, posé sur les blessures des arbres parchemins.

Ce qui viendra, c’est le silence,

 

posé sur les blessures des arbres parchemins.

 

Viennent les rumeurs, le son de la douleur,

 

et le chant du jasmin se mêle aux chœurs qui fredonnent.

 

Toujours ton corps regarde l’eau.

 

Il voit de loin nos entretiens suspendus.

 

Vibrant socle qui nous précipite lentement

 

sous les ailes des nuages.

 

La houle et toutes les couleurs de la…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 9 août 2018 à 12:05 — 1 Commentaire

Recueils éparses : L'image d'une journée remplie de fenêtres ouvertes sur la pluie. Une pluie d'orage. S'éparpillent alors les minutes sensibles.

L’image d’une journée remplie

 

de fenêtres ouvertes sur la pluie.

 

Une pluie d’orage.

 

S’éparpillent alors les minutes sensibles.

 

Rivières et chemins sur un sol vertigineux.

 

Rouges fougères.

 

Nous montions sur le reflet du miroir

 

comme un regard perdu en divers points de nos mémoires.

 

L’idée que vienne alors l’idéal d’une vie aux heures…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 7 août 2018 à 20:13 — Pas de commentaire

Recueils elixir : Tu dois élaborer patiemment les pierres sculptées. S'impriment alors dans ton esprit les appels du vent, les ellipses et les turbulences.

Tu dois élaborer patiemment les pierres sculptées.

 

S’impriment alors dans ton esprit les appels du vent,

 

les ellipses et les turbulences.

 

Entre une ultime réciprocité,

 

sous l’image des silhouettes du matin,

 

se cristallisent les morceaux de tes vaisseaux,

 

la caresse de ses persiennes.

 

Encore une fois, là où ton corps parle de ses scintillements,

 

sa voix rencontre tes…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 7 août 2018 à 19:31 — Pas de commentaire

Recueils écriture : ces jours-là la splendeur des étoiles allégeait ses pensées.

Ces jours-là, la splendeur des étoiles allégeait ses pensées.

 

Combat des âmes. Fugues amplifiées.

 

Face aux aspérités du temps,

 

l’ horizon très loin et la rose des vents.

 

Personnages ancrés dans le sol, comme les arbres.

 

Défis dociles. Bagatelles et mystères nécessaires.

 

Ton cœur lit l’avenir dans ses yeux

 

avec le souffle de ses ailes

 

qui file entre tes…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 27 juillet 2018 à 15:37 — 3 Commentaires

Recueils écho : Rêver l'âme des arbres. Scruter leurs courbes. Ecouter ce qu'ils ont à nous dire.

Rêver l’âme des arbres.

 

Sculpter leurs courbes.

 

Ecouter ce qu’ils ont à nous dire.

 

Réveiller l’imagination des folies intérieures.

 

Saisir les mystères heureux, les énigmes présentes en soi.

 

Choisir les mots.

 

Ecrire les  assauts suggestifs des corps.

 

Comprendre leur promesse figurative et éprouver

 

jusqu’à resentir d’énigmatiques impressions.

 

Scruter…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 21 juillet 2018 à 18:09 — Pas de commentaire

Recueils astre : Si quelqu'un entrevoit ces créatures de l'esprit, alors elles seront emportées au loin par la mer.

Si quelqu’un entrevoit ces créatures de l’esprit,

 

alors elles seront emportées au loin par la mer.

 

Bonheur à ceux qui embarqueront sur les flots,

 

portés sur les ondes au-delà des images poétiques.

 

Si quelqu’un nous voit voguer en silence,

 

le livre des temps anciens sera ouvert.

 

Si quelqu’un, après un long voyage, vient te retrouver,

 

en effigie une stature sera…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 20 juillet 2018 à 19:17 — Pas de commentaire

Recueils alizées : .Approches sensibles; les clefs imprimées en toi, je les vois bien en-deça des cimes. En dedans, les complaintes des astres lunaires.

Approches sensibles.

 

Les clefs imprimées en toi,

 

je les vois bien en-deça des cimes.

 

En-dedans, les complaintes des astres lunaires.

 

Dehors, c’est l’infini déploiement des corps.

 

A tes côtés, s’éveiller à l’écoute de ta voix.

 

Ton visage s’éclaire et la lumière traverse l’air.

 

L’herbe est haute et ce que je découvre, je le dessine.

 

Pour détacher…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 19 juillet 2018 à 22:18 — Pas de commentaire

Psyché flight : Tu me diras combien les chênes, combien les chants anciens, ont compté pour toi

Tu me diras combien les chênes,

 

combien les chants anciens,

 

ont compté pour toi.

 

Nous qui sommes les enfants des campagnes,

 

les lueurs de la ville.

 

Dans ce paysage, la très lente mélodie,

 

de sa gorge déployée,

 

fait chanter le piano.

 

La nuit dans le poing, le jour dans la main.

 

Tes yeux en mouvement secouent les branches des…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 13 juillet 2018 à 12:17 — Pas de commentaire

Recueils acanthe : Aussi je dirais que ton âme parcourt les sentiers sauvages.

Aussi je dirais que ton âme parcourt les sentiers sauvages.

 

Colères et tempêtes d’hiver, lourd soleil d’été.

 

Tu franchis les heures parvenues.

 

Vois cette clarté qui habille tes rêves.

 

C’est ta vie qui enveloppe de fougères

 

l’agitation et le tumulte des grandes villes

 

jusqu’à ce qu’en marchant,

 

tu découvres, transpercé de lumière,

 

les rivages à jamais en…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 9 juillet 2018 à 17:40 — Pas de commentaire

Ailleurs l'espoir faites apparaître : Marcher, découvrir le mouvement de cette sculpture, la force de ces dessins

Marcher, découvrir le mouvement de cette sculpture,

la force de ces dessins.

Au jardin, l’espoir arborescent,

et le jour-même, devant la cheminée

de la charmante maison,

songer au cristal et au quatrième chant

d’un texte dans le carnet,

pour en sublimer le sens.

Et lorsque j’écris au passage

du côté du piano,

tout s’éclaire

de…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 4 juillet 2018 à 16:28 — Pas de commentaire

Ailleurs submarine : Vogue vers l'estuaire, à ciel ouvert

Vogue vers l'estuaire,

 

à ciel ouvert,

 

mémoire des eaux et des minéraux,

 

la pluie en silence

 

a laissé son empreinte discrète,

 

mystères et échos sur les chemins,

 

ombres et nuages,

 

la lumière illumine ce lac

 

qui écoute les milliers de gouttes

 

se déployer

 

en cercles généreux

 

Julien Boulier

 

poème déposé…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 29 juin 2018 à 22:56 — Pas de commentaire

Psyché fragments : Le chant de ta voix fait briller les soleils. A l'abri derrière tes mains, le phare de ton regard.

Le chant de ta voix fait briller les soleils.

 

A l’abri derrière tes mains, le phare de ton regard.

 

Mes carnets d’esquisses accueillent le mouvement de tes hanches.

 

Sans fin, la lumière porte en elle les souffrances ou la liberté des pensées.

 

Réjouis-toi de l’intime hâte qui les matins t’éveille après l’oubli des rêves.

 

Fascination qui prolonge ta journée

 

le long des rues de la…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 25 juin 2018 à 8:14 — Pas de commentaire

Psyché liberty : Entends cette parole multiple. Ta propre voix traverse plusieurs époques.

Entends cette parole multiple.

 

Ta propre voix traverse plusieurs époques.

 

Nos nuits et les éclats de lumière parsèment tes lèvres jusqu’ à l’aube.

 

Tu viendras, un manteau de soie sur tes épaules.

 

Et dans tes cheveux, un astre en partance.

 

La fragilité est ta force, un bateau qui ne fatigue pas,

 

porté par ses voiles.

 

Aux sublimes larmes je dis à jamais ces…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 18 juin 2018 à 23:00 — Pas de commentaire

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation