Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Blog de Julien Boulier (144)

Instantanés_Itinéraires_A_ton_hiver

Instantanés_Itinéraires_A_ton_hiver_

"A ton hiver.

Le silence et les vastes étendues.

Etranges oiseaux

Sculptés par le regard,

Apparaissant parfois  

Sur les rives.

Ombres fantasques au plafond,

En mouvement sur un mur.

Et ça continue.

Sibylles inconnues

Au visage pourtant familier.

Dans les courbes d’une carte IGN endormie.

La joue contre une vitre froide,

Le froissement des étoffes qui…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 11 mai 2020 à 18:47 — Pas de commentaire

Alors se trouve sur ton passage, Sous la glace

Itinéraires_Instantanés_à_continuer_le_Phénix_

Alors se trouve sur ton passage, sous la glace,

La lumière fantasque.

Entre les branches, la lumière des arbres

côtoie secrètement le miroir.

Les cahiers sont ancrés dans une géographie

des fragments et des figures.

Les âmes s’y succèdent et s’y entremêlent.

A la recherche d’un sentier détourné,

Qui se courbe, qui dévie de nos jalons.

Au milieu des rires

Auprès…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 26 avril 2020 à 0:16 — Pas de commentaire

"A l'âme en secret" textes écrits et lus par Marie-Philippe Joncheray : habillages sonores Julien Boulier

"A l'âme en secret" création sonore et radiophonique

textes écrits et lus par Marie-Philippe Joncheray (déposés Sacem)

habillage sonore Julien Boulier (déposé Sacem)

J'ai commencé en octobre 2019 une série de collaborations Texte/Voix/Musique pour la série et chronique "A l'âme en secret" avec Marie-Philippe Joncheray , dont je connaissais la voix à l'occasion de mes cours de piano il y a environ une dizaine d'années, et dont j'ai apprécié suivre la chronique…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 30 mars 2020 à 14:00 — Pas de commentaire

Le dialogue des arbres et la danse, toujours.

Dialogue des arbres et la danse, toujours.

Opale enfin et la mer sous les jardins.

Le vent pour longtemps et le silence de la pierre.

Sept jours et en route, il raconte l’histoire assis sur un rocher.

Instantanés_Itinéraires_à_continuer_texte_Le_dialogue_des_arbres_et_la_danse_toujours_

Je voyais à nouveau des nuages de mots dans leurs peintures,

Des rêves et les scènes de la vie quotidienne,

Des écrits sous forme de…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 21 mars 2020 à 11:24 — Pas de commentaire

Neuvains à la couleur de l'encre

Neuvains, à la couleur de l’encre.

Paysages de vos présences.

Lumière en miroir

Contemplation de l’ineffable.

L’étendue des îles, leurs rochers,

Les dessins et les esquisses sont

Les chemins qui construisent ta charpente,

Les demeures, tes parcours.

Les caps mythiques au détour du sentier.

Ardentes rencontres entre les arts et les mythes,

Vous êtes les sources

Qui indiquent les lieux de nos…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 19 mars 2020 à 13:16 — Pas de commentaire

Alors peut-être le vent et les mémoires ensoleillées

Itinéraires_Instantanés_pas_encore_parcourus_à_pieds_le_sanctuaire_de_Kaianji_

Alors peut-être, le vent et les mémoires ensoleillées.

 

Tu écoutes les tilleuls,

 

Le tremblement des hélices,

 

Le frémissement d’une feuille dans l’arbre.

 

Les érables rouges au sanctuaire de Kaianji.

 

Le pommier en fleur de Mondrian.

 

La métamorphose de l’arbre.

 

Douce racine.

 

Un rêve et…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 6 février 2020 à 14:11 — Pas de commentaire

Tellement les jours, à travers la brillante étoile

Instantanés_Itinéraires_à_pieds_à_continuer_Vale_Of_Glendalough_Wicklow_Mountains_Ireland

Tellement les jours, à travers la brillante étoile.

Vale of Glendalough.

L’hiver chemine le long de ses sentiers.

Lough Nahanagan.

Quand le gel blanchit au lever du soleil le froid de l’hiver.

Quand dehors, les…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 20 janvier 2020 à 12:30 — Pas de commentaire

Derrière la fenêtre l'écho insensible des étoiles et l'hiver chaleureux qui s'exhibe.

Derrière la fenêtre,

 

L’écho insensible des étoiles,

 

Et l’hiver chaleureux qui s’exhibe.

 

L’ivresse d’un moment partagé

 

Côtoie l’amoureuse étendue des plates eaux.

 

Si tu vois l’éprouvante épopée

 

Se ternir sous tes yeux,

 

Repars sur les chemins,

 

Sers dans tes bras la réalité des mots,

 

Célèbre les images perdues

 

Au moment de leurs…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 17 mars 2019 à 19:08 — Pas de commentaire

Derrière la fenêtre, l'écho insensible des étoiles et l'hiver chaleureux qui s'exhibe.

Derrière la fenêtre,

 

L’écho insensible des étoiles,

 

Et l’hiver chaleureux qui s’exhibe.

 

L’ivresse d’un moment partagé

 

Côtoie l’amoureuse étendue des plates eaux.

 

Si tu vois l’éprouvante épopée

 

Se ternir sous tes yeux,

 

Repars sur les chemins,

 

Sers dans tes bras la réalité des mots,

 

Célèbre les images perdues

 

Au moment de leurs…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 17 mars 2019 à 19:02 — Pas de commentaire

Visages et célébrations

Visages et célébrations

 

Jour après jour, la lumière et l’écriture autour des maisons.

 

Longtemps, les bords de routes accompagnaient nos pas.

 

De vastes fouillis frissonnent encore dans les sous-bois.

 

Mais déjà, les secrets réapparaissent au bout des branches.

 

L’œil est la tectonique des souvenirs.

 

Ceux qui reviennent naturellement, après quelques hésitations,

 

 font le bonheur de la…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 19 février 2019 à 17:02 — Pas de commentaire

La mélodie empruntée aux lumières. Celle qui s'arrête, silencieuse, pendant le tournage.

La mélodie empruntée aux lumières.

Celle qui s’arrête, silencieuse,

Pendant le tournage.

La terre, le ciel et les météores.

L’équilibre entre les éléments,

Puis le tumulte des voix.

Est-ce ainsi que les présages,

Est-ce ainsi que trop tard,

Est-ce ainsi que tes yeux ?

Et la pluie sur les rochers.

 

poème déposé Sacem

de Julien Boulier,

A Brest,

Le 28 janvier 2019…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 28 janvier 2019 à 16:43 — Pas de commentaire

Reminiscence hotchiku : Usés par tous les vents dans leur chute les rochers rencontrent une sorte d'incohérence

Usés par tous les vents,

Les rochers, dans leur chute,

Rencontrent une sorte d’incohérence.

Parfois le désir et la crainte.

Ce que tu veux, c’est une moisson des sens.

Conserver longtemps la photo des géants de pierre.



Un peu plus tard, sur la ville,



La brillance de la nuit



Et la péripétie

D’un soleil noir.

A Brest, le 25 décembre…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 25 décembre 2018 à 14:19 — Pas de commentaire

Reminiscence gaohu : Les montagnes qui volent vers vous me rappellent ces oiseaux quand ils planent.

Les montagnes qui volent vers vous



Me rappellent ces oiseaux quand ils planent.



La sève, les lumières, sous-tendent leur vol.

Au fur et à mesure que leur chant s’élance,

Quelques notes givrent.

Les ailes sur les portées

Et leur chemin au gré des accords.

Présages sur les hautes pierres.

Je t’écris au bord de ces rivières

Qui jalonnent les routes…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 1 octobre 2018 à 11:22 — Pas de commentaire

Reminiscence êtres : Nous qui vivons, passants en voyage, nous cultivons les déserts sauvages, les montagnes arides.

Nous qui vivons, passants en voyage,

 

Nous cultivons les déserts sauvages,

 

Les montagnes arides.

 

Le peuplier s’affole devant la tempête.

 

Toujours souvenons-nous

 

Que les mélodies dans nos doigts

 

Nous guérissent de bien des maux.

 

Les feuilles où tu écris les notes de musique

 

Regardent les touches du piano,

 

Les cordes des violons,

 

La peau…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 13 septembre 2018 à 11:34 — Pas de commentaire

Reminiscence duo

Une valse de cristal, le soir.

 

La clarté de tes mains.

 

Ailleurs, une averse inonde la pupille de tes yeux.

 

Ne perds pas de vue que le merveilleux des éléments

 

Frappe à la porte tous les jours.

 

Sourions pour apaiser les maux.

 

Eprouvons notre mémoire

 

Jusqu’aux visages les plus lointains.

 

Le combat de nos âmes envahit les terres lointaines

 

Jusqu’à…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 7 septembre 2018 à 19:10 — Pas de commentaire

Réminiscence cuivre : Très chère existence, si frêle humanité, l'eau des sources et la force des éléments.

Très chère existence,

 

Si frêle humanité,

 

L’eau des sources et la force des éléments.

 

Nos visages s’élancent à peine perdue

 

Contre le temps.

 

Ton corps danse jusqu’à devenir l’été.

 

Sous l’apparence d’un tableau fragmenté,

 

Multiples miroirs et le décor apparaît.

 

La nuit et le jour,

 

Cent mille fois mis à distance,

 

Au cœur des forêts…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 2 septembre 2018 à 12:12 — Pas de commentaire

Reminiscence arbres : Maintenant sur le sommet des pierres, j'entrevois des idylles. J'entends marcher les lunes et les soleils;

Maintenant sur le sommet des pierres,

 

j’entrevois des idylles.

 

J’entends marcher les lunes et les soleils.

 

Dans tes mains, l’âme des fougères

 

repeuple notre regard.

 

Ta voix m’attire au cœur des sphères.

 

Une seconde et je vouvoie ton allure.

 

Respirons l’heure où tu navigues,

 

habillée de plantes et de fils de soie.

 

Julien Boulier,

 

A…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 31 août 2018 à 21:42 — Pas de commentaire

Reminiscence alto : minutes à soi. Vivre à l'ombre des étoiles.

Minutes à soi.

 

Vivre à l’ombre des étoiles.

 

Les neiges fondent sur les sommets.

 

Dessiner la lumière en commençant par ses rayons.

 

Devant soi, des fragments de tableaux.

 

Des couronnes de genêts sont venues habiller nos rochers.

 

Le vent avec ses boucles

 

vient soulever les branches.

 

Des poèmes où l’ombre franchit l’espace

 

et gravite autour de vitraux…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 29 août 2018 à 11:45 — Pas de commentaire

Recueils orage : Les étoiles reviennent flotter sans s'inquiéter du crépuscule. Dernière épreuve avant que ton regard retombe en flèche dans une réalité qui affame ton sourire.

Les étoiles reviennent flotter sans s’inquiéter du crépuscule.

 

Dernière épreuve avant que ton regard

 

retombe en flèche dans une réalité qui affame ton sourire.

 

Je trébuche sur les accents de ton nom.

 

Tu me proposes l’écume de tes pensées

 

et j’imagine combien fut long le parcours défendu.

 

Au rythme de tes pensées, une oraison langoureuse.

 

Et pour recommencer une journée, tu…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 10 août 2018 à 16:57 — Pas de commentaire

Recueils intrigue : Géants qui de force, taillent les paupières. Un matin ou un soir, les images qui te rattachent au sommeil des sous-sols.

Géants qui de force, taillent les paupières.

 

Un matin ou un soir, les images qui te rattachent

 

au sommeil des sous-sols.

 

Le midi, la fleur qui se dessine sur la table.

 

Des vagues à l’horizon courbent le ciel

 

en reflétant ses couleurs.

 

Tandis que la moisson de l’été parfume les rives,

 

ton visage discrètement circule dans mes rêves.

 

A l’ombre de ton nom, remontant…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 10 août 2018 à 16:31 — Pas de commentaire

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées reprendront en octobre 2020. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation