Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Blog de Vergaelen Michel (17)

Morts Conjointes - Extrait 1

Mons, 16 mai

Il a été pris au  dépourvu ! Je ne puis pas jurer qu’il soit persuadé du fait que je ne suis pas coupable du crime qui m’a été attribué avec tant de générosité. Il m’a même proposé de plaider coupable en y ajoutant des circonstances aténuantes pour attendrir les jurés. Je me suis opposé avec virulence à ce projet funeste. Je n’admettrai plus d’endosser une culpabilité qui ne m’appartient pas ni que l’on doute de mon innocence !

Lorsque je suis rentré au tribunal,…

Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 20 septembre 2011 à 12:31 — Pas de commentaire

Vergaelen Michel - L'Auberge - Entrée en matière

– Il y a quelques jours, j’ai décidé d’écrire une aventure surréaliste, dans le fil de celle que j’ai éditée

en juin 2009.

– Ah ! Et que sont devenus les personnages ?

– Lesquels ?

– Tous !

– Je ne sais pas !

– Ah ! Tu les utilises et tu les abandonnes quand ils t’ont servi !

– J’en ai peut-être réutilisés dans le cadre d’autres récits.

– Ils sont vraisemblablement en train de sécher dans le grenier de ton inspiration !

– Vous êtes injuste.

–…

Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 23 octobre 2010 à 6:09 — Pas de commentaire

Vergaelen Michel - L'Auberge - égarement

« Qu’écris-je ? Je me transpose dans mon personnage… je divague.

M’éteins-je en tant qu’individu de chair ? Que me faut-il faire pour revenir dans ce qui devrait être moi ?

Revenir, rester ? Tester la schizophrénie d’un personnage virtuel, au risque de me bruler les ailes ?

Qui suis-je effectivement ? Ai-je le choix entre l’auteur au travail dans son atelier, le voyageur assis dans le train ou le personnage pris dans un piège absurde, dans une auberge mystérieuse ?

Le…

Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 23 octobre 2010 à 6:04 — 1 Commentaire

Adieu l'enfant - ébauche d'un nouveau roman par Vergaelen Michel

Monceau, 4 décembre 1959. Le Hameau est gris. La pluie tombait depuis la veille au soir.

Mariette s'était levée à cinq heures, comme d’habitude. Rien ne la…

Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 16 juillet 2010 à 11:10 — Pas de commentaire

Vergalen Michel - L'Auberge (Le Cortège)

Le cortège semble se dissoudre lentement au fil de son avancée. Les personnages, répondant à l’appel des fleurs, les rejoignent et s’y fondent. Liturgique, protocolaire ?

Même Théo m’abandonne. Il prend la forme d’un nuage. Il se positionne devant le soleil et se dissémine dans le ciel bleu.

Le cercueil continue de m’acheminer dans un parcours sans but, jusqu’au moment où il commence à s’effacer, entraînant mon corps dans un mimétisme inquiétant. Errance d’un mort en…
Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 14 juin 2010 à 21:25 — Pas de commentaire

Vergaelen Michel -Extrait 3 - L'Auberge

J’étais fatigué. Je décidai de fermer le cahier. Mes idées s’embrouillaient. Je ne pouvais me débarrasser de l’angoisse du personnage principal de mon roman. Je subissais les mots qui avaient mouillé le papier à son encontre, percé par les regards agressifs des figurants nommément cités.

Mon inquiétude grandissait à mesure qu’avançait le dévoiement de mon inspiration. Mon implication en tant…

Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 8 avril 2010 à 9:41 — Pas de commentaire

L'Auberge - Extrait 2 - Vergaelen Michel

En vertu de la consigne RGN (Règlement Général des Navettes), le chef de train donna un premier coup de

sifflet pour ordonner l’ouverture du journal suivi d’un second qui donnait le départ de la lecture.

Si je ne prenais le train de temps en temps aux heures de pointe, je ne crois pas que je n’eusse jamais eu un contact quelconque avec la presse écrite. Chaque fois que je suis soumis à cette…

Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 7 avril 2010 à 20:29 — Pas de commentaire

L'Auberge - Extrait - Vergaelen Michel

Une foule attendait l’arrivée du train sur la voie 9. Je m’y insérai sans que quiconque ne parût s’en rendre compte. J’observai les acteurs de cette attente, pressé par le besoin d’interpréter les mimiques dégagées par leurs visages. La plupart ne laisse aucun sentiment apparaître, les regards dirigés vers le quai adjacent. Ils semblent faire le même rêve.

Mes yeux furent soudain…

Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 9 mars 2010 à 10:34 — Pas de commentaire

Départ et Arrivée à Bruxelles-Midi (A paraître en mars 2010) - Gognie-Chaussée, un mirage...

Dorénavant, elle n’allait plus être qu’un vague souvenir dans l’esprit des clochards qui avaient collé leurs corps sur le sien, se soulageant des peines que leur apportait chaque jour leur pauvre vie. Georgette avait perdu la petite place qu’elle avait pu occuper dans la gare.
Ce matin-là, Bobotte toucha instinctivement le visage de sa mère. Elle sentit la peau froide et dure du corps sans vie. Malgré son très jeune âge, elle comprit immédiatement que sa mère avait abandonné le…
Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 15 février 2010 à 18:09 — Pas de commentaire

Promenade à pied...sans moi!

Après quelques heures, je me voyais parcourir la campagne Boraine sur un chemin bordé de prés clôturés dans lesquels broutaient des vaches. Elles me regardaient passer, tranquilles, n’ayant pas conscience de l’imminence de la mort violente qu’allaient leur infliger ceux qui les possédaient et qui les avaient mises en confiance.…

Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 15 février 2010 à 17:00 — Pas de commentaire

Terre Abandonnée

Je suis une victime volontaire de la fièvre interprétative lorsque mon regard admiratif couvre les choses qui ont fait notre histoire et dans lesquelles courent les ornières creusées par les âmes qui les ont faites. Chambre de créativité à ciel ouvert.



Je ne m’inspire pas que des couleurs qui les font, de leurs formes ou de leurs parfums. Non, Elles dégagent beaucoup plus que cela. Venez les voir, peut-être comprendrez-vous ce que je tente de vous expliquer mais que je ne puis… Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 24 octobre 2009 à 16:45 — Pas de commentaire

De la Faute à Mai 68 - Il était Belge!

Papa s’appelait Jef, diminutif de Jozef en flamand. Lui non plus ne voulait pas être Témoin de

Jéhovah ni de quoi ou qui que ce fût et, surtout pas d’un accident car il estimait également ne pas avoir le

temps, comme maman. C’est tout ce qu’ils avaient en commun !

Devant le lit de mort de son père, il avait juré sur la tête de sa mère qu’il n’avait jamais connue, qu’il ne

prononcerait jamais un seul mot de français. Et il ne pouvait trahir sa parole. En effet, il avait…
Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 9 juillet 2009 à 8:03 — Pas de commentaire

Ailleurs

La série de tableaux interprétant la mort de notre monde en le transformant en désert devait rejoindre la renaissance représentée sous forme d’œufs.

J’avais en effet mis la charrue avant les bœufs en créant la renaissance avant la mort qui devait nécessairement la précéder ! La mort et le renouveau, rythme de la vie qui mène la danse de l’éternel recommencement ! Envol et réincarnation via l’œuf !

Je terminais l’étang qui avait résisté à la sécheresse quasi générale de ce monde.… Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 9 juillet 2009 à 5:30 — Pas de commentaire

Rêve phantasmagorique

La foule était là, devant ma porte fermée. Elle murmurait entre deux cris d'appel. Elle voulait m'emmener ou, peut-être simplement me voir.



J'avais pu me réfugier de justesse dans la maison que je croyais sûre, protectionniste et confortable. Je n'avais jamais supporté la popularité, qu'elle me fut ou pas positive. Je n'avais jamais apprécié que la tranquillité de ma vie que je voulais intime, avec mes proches et, pourquoi pas, avec les rencontres fortuites qui ne faisaient… Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 20 juin 2009 à 15:00 — Pas de commentaire

Extrait de "De la Faute à Mai 68"

Ma mère m’a gracieusement mis au monde un

mercredi matin pluvieux et venteux de février 1969,

dans un petit, très petit appartement situé dans un

petit quartier sympathique de la banlieue de

Bruxelles, capitale de mon petit pays et de l’Europe.

La lune finissait de se cacher dans le ciel à peine

éclairé par les premières lueurs du jour qui pointaient

à l’horizon. Le vent soufflait et sifflait dans les trous

des vitres, mal rebouchés avec le papier du… Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 18 juin 2009 à 20:41 — Pas de commentaire

Extrait de "Les 4 Chemins"

Il fut toutefois rassuré de lire qu’un humain, quel

fût-il, ne pouvait être victime d’un coup de foudre

aigu qu’une seule fois dans sa vie, si longue pût-elle

être ! Il lut également que les objets qui avaient causé

le coup de foudre devaient être éloignés de la victime

avant son réveil.

Hugo se leva, le manuel du randonneur matinal à

la main. Il observa les objets qui auraient pu être la

cause de l’incident. Cela ne pouvait être, pensa-t-il,

autre… Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 18 juin 2009 à 20:33 — Pas de commentaire

Extrait de "Morts Conjointes"

Chacun des exécutés avait droit à un espace juste égal à la surface de son corps qui allait y être enterré sans cercueil, à même la terre, sous un petit monticule de son volume et à une petite croix, symbole de l'exécution de celui qui était censé les attendre derrière la barrière de la vie.



Une plaquette y fut clouée. Le nom de l'exécuté y figurait avec la date de naissance et celle de son violent trépas. Pas de photo ni autre renseignement qui eut pu raviver un souvenir plaisant.… Continuer

Ajouté par Vergaelen Michel le 18 juin 2009 à 20:30 — Pas de commentaire

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation