Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Blog de Gilbert Czuly-Msczanowski (236)

Les fourmis de la gloire









La petite fourmi, force exceptionnelle de la nature

Bâtit sous terre son impensable structure.

Elle choisit l’abri d’une pierre lui semblant convenir

Que cent d’entre elles ne puissent à la bouger y parvenir.

Sotte qu’elle est  puisqu’elle ramène à ce qu’elle sait

Des capacités qu’elle croit seule posséder.

Mais sous cet abri qu’elle pense sûr, elle installe son savoir-faire,

Déploie son intelligence et sa force…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 23 mai 2013 à 17:17 — 1 Commentaire

Gardons le sourire !

Je suis absolument convaincu que la crise est voulue. L’économie n’étant pas une science exacte mais une science de l’homme qu’il a inventée, il la manipule donc à sa guise. On peut la comparer aux prévisions météorologiques qui bougent sans cesse au gré du vent, des nuages, des dépressions, des anticyclones qui tendent bien souvent à nous les faire…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 19 mai 2013 à 11:17 — Pas de commentaire

La crise est-elle voulue ?



Nul n’ignore plus ce mot. Les journaux, les radios, la télévision, l’internet, le commerçant du coin qui s’en plaint, le salarié qui va perdre ou a perdu son travail, les politiques évidemment au premier plan qui se débattent dans leurs contradictions, sans oublier les économistes qui rivalisent de solutions toutes propres à nous faire saisir l’importance de la chose…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 2 mai 2013 à 11:20 — 2 Commentaires

Un monde imaginaire



Demain dès l'aube

Elles défilent sans cesse comme un carnaval devant la porte, tambourinent et pénètrent par la force. Elles s’installent à notre table, volent notre temps, prennent l’argent, envahissent placards et tiroirs  et nous empêchent de dormir. Derrière leur déguisement on devine bien qui elles sont. Elles sont publicité, crédit, dette, crise, manipulations…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 26 avril 2013 à 19:00 — 4 Commentaires

La poésie est elle une psychanalyse ?

                                                            Beaucoup de personnes ressentent le désir d'écrire ou de lire des poèmes à la retraite. Mais à l'adolescence également, au collège ou au lycée la poésie permit de courtiser la belle. Permit, car aujourd'hui elle se fait plutôt rare,  supplantée par les messages hiéroglyphiques et idiots des portables ! On trouve aussi peu d'écrivains de poésie dans les entreprises. La pression qui règne dans ces endroits ne conduit pas à "versifier"…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 7 avril 2013 à 11:18 — 3 Commentaires

Pourquoi deux noms ?

                                                                       Si j’ai désiré un jour d’adjoindre à mon nom de naissance celui de ma mère, ce qui est devenu possible aujourd’hui de par la loi, ce n’est pas sans raison.

                                                                       La première qui pourrait en être une, sonnerait comme une provocation ou une…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 3 avril 2013 à 15:21 — 1 Commentaire

Pour vous !

Il n'est un secret pour personne que le soleil nous rend plus joyeux, plus heureux, plus causant, plus aimable, plus optimiste. Aux premiers rayons, nous sortons de notre tanière sans vraiment savoir pourquoi, attirés par cette lumière encore faible et tiède. Mais peu importe, il faut aller voir dehors les premiers bourgeons, les premières jonquilles qui sont arrivées comme par miracle dans la nuit. C'est la même émotion que l'enfant à Noël. Tout renaît. Tout peut repartir et il n'est qu'un…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 24 mars 2013 à 10:56 — 3 Commentaires

Mystère ou pas ?



Depuis notre arrivée sur terre nous évoluons parmi un monde de mystères. Progressivement avec les connaissances que nous acquerrons , certains mystères perdent de leur intensité.”Rien ne se perd ni ne se crée, tout se transforme ” écrivait Lavoisier mais la question majeure de notre existence est celle de notre présence. Plus précisément notre présence une fois que…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 18 mars 2013 à 19:21 — 1 Commentaire

Histoire de comptes

Nous comptons tout le temps, c’est une obsession. Dès notre plus jeune âge on nous apprend à compter et cela ne s’arrêtera pas, ne serait-ce qu’un instant. Evidemment l’instant est précieux et l’on compte sur lui. L’instant doit être plein, consistant, le plus profitable à soi, aux autres parfois,  mais le plus souvent à soi. En tout état de cause il doit compter. Toutes les minutes…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 14 mars 2013 à 21:28 — Pas de commentaire

La crise



Voilà que nous y sommes. Ce n’est pas une découverte. A force de manger trop de chocolat, on attrape une crise de foie. Et, enfants que nous sommes, nous mangeons en cachette en pensant que de n’être pas vu on ne tombera pas malade !

A la radio, à la télé, dans les kiosques, les librairies, les spots publicitaires, c’est à celui qui parle de crise. Et surtout à…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 14 mars 2013 à 21:22 — 1 Commentaire

A quoi penses-tu ?



A quoi penses-tu au sein de ta grisaille,

A un jardin de couleurs hors de vilains murs ?

A côté, des gens pressés aux gestes obscurs

Fuient sous tes yeux ou gisent sous la mitraille.



Ami, vois-tu, c'est toujours  aussi cruel :

La foule bruyante qui veut une tête,

Une arène où des fauves sont des bêtes,

Puis un roi, haut perché, semblant tombé du ciel.



Etrange tumulte qui agite l'esprit.

Ne trouvant…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 11 mars 2013 à 11:29 — 1 Commentaire

Prenez tout !

the

Prenez tout mais laissez-moi la vue.

Vallons, arbres verts aux secrets dessous.

Des nuages, des étés, des ciels fous,

Des hivers dans la campagne nue.



Prenez tout mais laissez-moi entendre

Monter le soir de lointains aboiements,

Des chants au coucher encore vivants

Embraser mon âme et la prendre.



Laissez-moi sentir, courir les chemins,

Rêver tout sourire et tout voir beau ;

Aux ronces griffer et…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 3 mars 2013 à 10:09 — 3 Commentaires

Le tournant

                                                                       

Quand on prend de l'âge, comme le bon vin dit-on, ce n'est pas parce que l'on devient vieux mais plutôt plus sage. Franchir le seuil de cette sagesse fonctionnant à l'économie mesurée de ses actes, de ses paroles et même de ses souvenirs parfois trop lourds à porter n'est pas chose facile. La raison en est simple. C'est que nous voilà…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 18 janvier 2013 à 22:43 — 1 Commentaire

La vendeuse de parfums



Parle- nous Ô jolie déesse des fêtes

Enivre- nous, berce- nous  de tes sons charmants.

Par delà les fleurs suaves qui entêtent

Tu nous évades et nous revoilà enfants !

Et il y a ce regard tel l’oiseau qui se pose

Et ce geste qui va et…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 23 décembre 2012 à 15:30 — Pas de commentaire

Inséparables



L’inséparable se balance, s’accroche ;


Un sifflet puis quelques graines, puis un sifflet.…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 2 décembre 2012 à 13:29 — 1 Commentaire

L'arbre à terre

La foudre a frappé un arbre dans le jardin,

Un arbre centenaire dur et fier pourtant.

Mais l'éclair est sans frontières, ce malin !…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 24 novembre 2012 à 11:55 — 5 Commentaires

Frénésie.

La frénésie s’est-elle emparée de nous ?

Alors qu’on pouvait penser que seules certaines coutumes ancestrales, au cours desquelles l’on danse jusqu’à épuisement en entrant dans des transes épileptiques subsistaient encore , en fait il n’en est rien. Ces transes là nous ont rejoints ou plutôt nous sommes allés vers elles pour être précis. Alors…
Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 8 juillet 2012 à 17:49 — Pas de commentaire

Nos dépendances...

Progressivement, nous devenons dépendants. Si rien ne nous rattache à une habitude, qu’elle soit physique, morale, psychologique, sociale, nous voilà devenus malheureux !  La dépendance s’installe à notre insu et…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 4 juillet 2012 à 14:19 — 1 Commentaire

Se résoudre …





Laver l’absurde de ses larmes,

Réveiller l’insouciant qui dort,

Calmer le guerrier et ses armes,

Crier sa colère haut et fort !

Il n’y a plus d’heure, ni jour, ni an.

Le temps se succède…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 2 juillet 2012 à 19:21 — 1 Commentaire

Les nouveaux retraités



Ils en ont rêvé, ils y sont arrivés.

Approchez, touchez-les vous ne rêvez pas.

Ces vieux là sont marrants ne leur dites pas

Qu’ ils sont vieux, même pour rire, surtout pas.

Ils ont le bout joyeux, ces joyeux rentiers !

Quelquefois par deux, tout neufs, bras sous le bras

Voyez les se promener et s’afficher.

Comme hier, désirer, toucher, acheter

Sans souci désormais…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 26 juin 2012 à 12:12 — 1 Commentaire

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

De belles oeuvres de Liliane Magotte:

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées reprendront en janvier 2021. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation