Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Blog de Gilbert Czuly-Msczanowski (242)

Lumière du jour



Quand la lumière telle un coup d’épée

Transperce la campagne tôt hébétée,

Et que la cime de l’horizon en frémit,

Tout renaît lentement du sommeil de la nuit.

L’ardent rayon éveille la feuille engourdie,

Chatouille le bourgeon paresseux qui se dore,

Pourfend la rosée qu’il irise et colore,

Déloge l’araignée dans sa toile…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 21 avril 2014 à 16:14 — 5 Commentaires

L'impasse

Obéir ou maîtriser son destin, voilà la question qui nous est rapidement posée. Elle est évidemment cruciale puisqu’elle déterminera un par un la suite de tous les évènements qui jalonneront notre vie. Ce qui vient à l’esprit tout de suite c’est que le bonheur ne peut se loger ni dans l’obéissance aveugle ni dans la maîtrise d’un destin forgé par soi-même comme un navire que l’on construirait pour affronter la mer le jour de son achèvement mais qu’il faut…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 20 avril 2014 à 12:09 — 1 Commentaire

L'inconstant



Comme la houle déferlant sur la plage

Frappant la paisible falaise qui dort,

L’inconstant s’agite dans sa triste cage

Et ne peut un seul instant se fixer au port.

Tôt le matin le voici d’un entrain joyeux

Débordant de rêves pour un jour merveilleux.

Mais tel un orage qui assombrit la…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 17 février 2014 à 13:49 — 2 Commentaires

Travail et chômage



Le chômage fait peur. C’est un épouvantail qui est agité sans cesse dans l’opinion publique et ce n’est pas innocent. C’est l’épée de Damoclès. Chômage veut dire : moins de voiture, de maison, de bonnes études pour ses enfants, d’amis, de vacances à la mer ou au ski …plus de pauvreté en somme. Mais derrière ce mot aussi effrayant pour  l’inconscient collectif qui ne…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 13 février 2014 à 13:31 — 4 Commentaires

Aller vers la lumière





Notre destin n’est pas de freiner des quatre fers l’élan qui nous pousse à vivre et arriver au bout du chemin en qualifiant de destin la longue et triste occupation à vendre des timbres, boucher des trous sur la route, siffler des arrivées et des départs de trains sur des quais de gare, coincer un pauvre type qui sort de l’usine et lui flanquer une amende pour…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 4 février 2014 à 23:36 — 4 Commentaires

Réciprocité





A s'asseoir, clore les yeux pour mieux méditer

Et faire le vide ou stopper l'image

Pour toucher la secourable félicité

Serait-ce le fruit d'un bonheur sans nuages ?

Non, les agités ne peuvent se concentrer

Martyrs passés, le futur les fait  s'alarmer ;

Quant aux dormeurs à la lymphe qui perdure,

Le sommeil étouffe toutes leurs tortures .

L'abus des…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 1 février 2014 à 17:36 — 2 Commentaires

Evasion



Adossé à l’arbre, assis sur la pierre,

Visage tendu à la douce lumière,

Sous Janvier tenace qui ne…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 15 janvier 2014 à 11:17 — 5 Commentaires

Idéal



Nous poursuivons tous un idéal parfois sans le savoir. En fait nous vivons un rêve : celui de la planète. Depuis la nuit des temps comme l’on dit, soit depuis toujours le quadrupède devenu bipède  par nécessité s’est mis à rêver. Tout était à inventer, il s’en est rendu compte vu la quantité de projets qui germaient dans son cerveau. Cette faculté de mettre en…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 13 janvier 2014 à 19:09 — 2 Commentaires

Partage un peu !





C’est spectaculaire l’intérêt que nous portons aux animaux de compagnie. A tel point que le chien ou le chat qui sont les plus proches, les plus communs- sans omettre les chevaux, les serpents, les tortues, les oiseaux, poissons etc…- sont devenus des centres d’intérêt incontournables. Et quand l’individu à grande échelle se passionne sans compter,  le commerce…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 5 janvier 2014 à 18:40 — Pas de commentaire

Soleil

Tu peux bien te cacher maintenant je t’ai vu

A sauter allègrement comme un inconnu

D’un nuage à l’autre, jouer comme un enfant

Eclairer ou blémir mon visage si blanc

Voilà ta loi, toi qui cours bois et prairies

Te faire désirer ou prier à genoux

Comme une certaine cousine la pluie

N’ayant…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 27 décembre 2013 à 18:51 — 3 Commentaires

Quand le fils attaque sa mère !





Pourquoi le fils attaque-t-il  quelquefois sa mère ? Il n’est qu’à observer l’attachement viscéral, charnel, ombilical d’un fils à sa mère quand il est petit pour comprendre immédiatement la raison qui va pousser le fils à attaquer sa mère plus tard.



Les garçons sont plus sensibles que les filles. Les chiffres montrent  plus de désarrois chez les…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 21 décembre 2013 à 12:24 — 2 Commentaires

Voici l'hiver !

galets



Un voile de brume recouvre la vallée d’un frisson léger ;

Au théâtre enchanté du soleil les couleurs entrent en scène :

Brunes, jaunes, rouges ou vertes en sommeil qui viennent jouer

Et chatouiller le regard émerveillé de l’hiver sur la plaine.…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 5 décembre 2013 à 10:27 — 2 Commentaires

Rêve



Aux portes du sommeil quand se ferment les paupières,

Voici l’invitation que dessine la fée des chaumières

A entrer pour un court moment au pays de son rêve,

Abandonnant tout tourment pour cette fugue si brève.

A celle ou à celui revient par cette entremise

Le souvenir d’une…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 16 novembre 2013 à 0:13 — 6 Commentaires

Sur la route



Sur la route il y a des papillons bleus,

Des nuages blancs qui jouent à cache-cache,

Des soleils qui brillent dans nos yeux amoureux,

Des mains, des regards, des espoirs qui s’attachent.

Sur la route au détour de ce long chemin

On découvre la terre et ses figures

Où dort la pierre des allées de jardin

Et vieilles voûtes chargées…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 10 novembre 2013 à 11:08 — 7 Commentaires

Tous pauvres bientôt ?



C’est curieux ce qui se passe aujourd’hui. Il y a comme du poil à gratter dans l’air, une musique qui revient sans cesse, un énervement palpable, un désarroi qui s’installe, une lumière qui tarde à venir, un emballement des esprits, un désir de ” maintenant tout de suite ” comme s’il n’y avait plus de place pour un”  plus tard” , une attente insupportable pour une vérité que…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 7 novembre 2013 à 11:56 — 3 Commentaires

Le forgeron

Le forgeron martèle le fer toute la journée :

Ce travail, on le sait, est dur et le fait beaucoup suer

A la musique sourde de la frappe de son marteau

Sur la fonte encore brûlant sortie du fourneau.



Le forgeron ne cesse de marteler la matière,

Il cherche la forme à donner comme la rivière

Qui creuse son lit, emmène multiples petits cailloux,

Trace une route invisible à des yeux voyoux !



Le forgeron est un homme dur au mal comme l'on dit ;

Dans…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 29 octobre 2013 à 12:39 — Pas de commentaire

Automne

Le vent a mis son manteau de pluie

A la saison finie

L'arbre éparpille ses dernières fleurs

Jaunes et rouges

Chatoyantes couleurs

Tourbillons et valses tombées

Plus rien ne bouge

Aux  heures soudain figées.



Puis se lève au vent doux le tapis

Au bel été qui finit

Virevoltent au pied du souffle moqueur

Les feuilles ocrées

L'automne des senteurs

Boules piquantes des chataigniers

Ecorces corsées

Aux bâtons meurtriers.



Le…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 25 octobre 2013 à 11:33 — 1 Commentaire

Nécessité oblige-t-elle ?

Est-elle nécessaire la route meurtrière

Pour la planche façonnée

Où s’accroche l’arbre millénaire

D’une salle à manger ?

L’avion qui vole aux affaires,

Qui vole l’atmosphère ;

Un palais de mille mètres carrés

Sur le sable doré ?

Des lumières sur d’infinis rubans

Au brouillard de la nuit qui descend

Où frissonnent des gens qui…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 19 octobre 2013 à 11:19 — 2 Commentaires

Bilan



” Suis-je profondément bon “, voilà la bonne question

Qu’il faudra bien un jour se poser

Lorsque toutes les courses auront cessé

Et quand des signes de fatigue apparaîtront ?

Il faut admettre en définitive qu’on le veuille ou non

Que vu la durée bien courte de nos actions,

Cette interrogation deviendra inévitable

Et sonnera…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 12 octobre 2013 à 17:00 — Pas de commentaire

Le diable et le Bon Dieu

Le diable c'est nous. Inutile de peindre des fresques gigantesques et terrifiantes représentant des êtres cornus aux queues fourchues, aux visages grinçants, rôtissant aux flammes d'un enfer dans un au-delà horriblement éternel alimentant ainsi notre pauvre vie de peurs quotidiennes , pas la peine, ces diables n'existent en réalité qu'en nous. Faire croire qu'ils seraient ailleurs pour nous disculper de nos fautes tient de chimères on ne peut plus moyen-âgeuses.



Qui détruit cette…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 6 octobre 2013 à 11:28 — 2 Commentaires

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation