Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Blog de Pirschel Robert (55)

Tes yeux Maman

Tes yeux petite maman...

Tes yeux si beaux si bleus

Tes yeux qui m'ont admiré,

qui m'ont épié,

observé, protégé. 

Tes yeux si bleus, intensément

sévères, ou souriants, 

interrogatifs, ou menaçants.

Toujours des yeux de maman.

Des yeux azurés, merveilleux 

Des yeux qui m'ont cherché,

Des jours et nuits durant.

Des yeux qui m'ont pleuré.

Des yeux aussi,…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 15 mai 2019 à 2:17 — 1 Commentaire

Un ange m'a dit .

Un ange m’a dit

 

Cette nuit un ange est venu



Il m’a dit : C’est  "LUI" qui m’envoie.

Robert poses là tes valises !

 

Non, il n’y a pas méprise

Tu as aimé, tu as grandi,

Tu as pleuré, et ri aussi

Ton temps ici c’est accompli

Tu vas recommencer ta vie.

 

Visites ta famille, tes amis, amies

Aime  tes chiens qui eux ont comprit

Le cycle de la vie et son infini

Nourri Luna encore une…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 24 février 2019 à 17:13 — 3 Commentaires

Ais je trop cru à notre Amour.

Je croyais trop à notre amour

En ais-je trop exigé à chaque jour

Etait ce par vanité, ma faute

Oser, une "paroi" trop haute.

 

Enivré, des arômes de nos printemps

Grisé, par la profondeur de tes yeux

J'ignorais le danger latent

L'érosion sournoise de nos jeux.

 

Le rythme des saisons

Cadence nos raisons.

Et l'amour insouciant

Gai comme un enfant

Ignore les aiguilles

Du cadran, qui…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 30 novembre 2018 à 17:18 — Pas de commentaire

J'ai une chanson, mais pas la musique qu'il lui faudrait

C’est si bon d’ ... AimeR !

Un petit verbe de cinq lettres

Débute sur un, … Haa

Finis sur l’… Air

Provoque ébats

Parfume l’air.

C’est si bon d’aimer

Et de le Chanter

Aimer le prononcer

Adorer le pratiquer

Aimer sous les nuages

Couchés sur la plage

Aimer sous le soleil

Fatigués au réveil.

C’est si bon d’aimer

Et « Là » de le graver

Toujours ainsi,

Jour ou nuit

Aimer……

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 26 novembre 2018 à 15:36 — Pas de commentaire

Etoiles d'hiver.

Pour toi pour moi pour nous

Je cueillerai des étoiles d’hiver

Les plus belles qui sont sur le noir

Qui brillent fort rivent le regard

Dès les temps d’y a longtemps à ce soir

Puis dans tes yeux diamants noirs

Je poserai ces feux ardents

Ferai de ton regard mon firmament

M’y noierai  pour être ton amant

Avec toi consommer le Divin Présent

Ce délice volé aux Dieux d’antan

Puis de nos cœurs n’en faire qu’un

Dès…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 26 novembre 2018 à 15:33 — Pas de commentaire

Tante Lydia.

Lydia,

 

Elle s’est éteinte

Désespérément seule

Sans plus d’étreinte                           

Sur le chevet son tilleul

 

Elle s’est endormie    

A quoi rêvait elle ?

Revoyait elle à sa vie ?

Sa lointaine famille ?

 

Elle s’est éteinte.

J’ai perdu une "amie".

Mon âme est atteinte

Comme à l’agonie

 

Ҫa me fait une cicatrice

Au cœur et à jamais

Un amer goût…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 26 novembre 2018 à 15:18 — Pas de commentaire

Je le sens qui m’épie

Je le sens qui m’épie il rôde entêté rapace,

Autours de mon être je renifle, parfois fugaces

Ses fragrances de Valériane, de Digitale ou de Muguet 

Tels des fantômes invisibles mais bien là aux aguets

Il se dit Narcisse, Angélique, du Sceau de Salomon. 

Il n’est que traîtrise et fourberie. Un vrai démon.

Certains s’en accommodent s’en font même un frère. 

Un confident dans leur folie. Un faux ami un pervers

Je le sais pathologie grave, en fait, un…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 26 novembre 2018 à 15:15 — Pas de commentaire

Belle Maman

 

 

Belle Maman

 

Ce n’est pas ma maman

C’est la sienne

Ma main passe tendrement

Et caresse ses cheveux blancs

Jak się czujesz Babcia ?  * 

Ça va moje dziecko,  * ça va

Elle me regarde un moment

Se rattache à mon monde

Pour un instant de vie commune

Dans le présent, et souriante

Elle me dit quelques mots

Et nous nous comprenons

Puis d’une phrase incohérente

Elle retourne chez…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 26 novembre 2018 à 15:05 — Pas de commentaire

J'aime "Barbara"

Moi, … J’aime Barbara.

 

Barbara où es tu ?

Barbara, de là me vois tu ?

Barbara m’entends tu, 

Barbara me comprends  tu?



Barbara c’est une prière sacrée,

Toi la muse de tant d’humain

Par te bonté de femme outragée

Allume en moi une flamme d’airain

 

Offre moi d’être des preux

Fait moi la grâce de ton âme

Fais moi l’ombre de ta vérité.

Rends moi vertueux

 

Que les mots que…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 26 novembre 2018 à 15:02 — Pas de commentaire

Hé, Bonjour la Mort ...

- Hé bonjour la mort, comment vas-tu ?

Tu m'as dans tes bras déjà tenu !

Souviens toi, j'avais huit ans.

Tu m’as offert le ravissement

D'un univers prodigieux, flamboyant. 

Ces images dans le cœur d’un enfant

Font que là maintenant si tu veux

Je t'autorise à me reconduire aux "cieux" !

 

Repose moi sur un  « Arc en Ciel »

Pour une glisse qui, ascensionnelle

Me reconduira face à la Dame en blanc,

Son cœur…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 26 novembre 2018 à 15:00 — Pas de commentaire

Les Fleurs de l'Amour

Les roses, fleurs des amours 

 

Les roses, fleurs des amours

Alors qu'approche la fin de mon temps, 

Qui s’écoule, s’essouffle à petits vents,

Ma vie nourrie de profondes saveurs

Cherchait souvent l'amour, ses ardeurs.

J’avais le goût d’animer mon corps

Le faire danser en dedans et en dehors

J'aurais bu à gouleyantes gorgées,

Vins, vinasses et élixirs…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 26 novembre 2018 à 15:00 — Pas de commentaire

L'anniversaire du vieux solitaire

Le client,

 

Grisonnant, bien coiffé, 

Encore élégant, distingué 

Omega Seamaster au…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 18 août 2018 à 16:44 — 1 Commentaire

Passion reniée

Demander l’euthanasie d'un Amour fleuri

Passion désirée qui se pouvait être embellie 

Devenue en mon coeur, profondes et violentes aigreurs

Mon âme d'homme ignoré, banni, vit de douleurs

L'idylle est fractionnée et peu présente 



Au port, l’aimer collés, au large, l’aimer en mer ?

Même amant, de la femme ou de la mère

Me reste seul le goût profond d'amers relents

Banni, éjecté de sa vie dans un courant fou

Les rocs viennent à moi,…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 18 août 2018 à 4:00 — Pas de commentaire

Je ceuillerai des étoiles

Pour toi pour moi pour nous

Je cueillerai des étoiles d’hiver

Les plus belles qui sont sur le noir

Qui brillent fort, rivent le regard,

Dès les temps d’y a longtemps à ce soir

Puis dans tes yeux diamants noirs

Je poserai ces feux ardents

Ferai de ton regard mon firmament

M’y noierai pour être ton amant 

Avec toi consommer le Divin Présent

Ce délice volé aux Dieux d’antan

Pour de nos cœurs n’en faire qu’un

Dès maintenant et pour la…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 18 août 2018 à 3:52 — Pas de commentaire

Je cueillerai des étoiles

Pour toi pour moi pour nous

Je cueillerai des étoiles d’hiver

Les plus belles qui sont sur le noir

Qui brillent fort, rivent le regard,

Dès les temps d’y a longtemps à ce soir

Puis dans tes yeux diamants noirs

Je poserai ces feux ardents

Ferai de ton regard mon firmament

M’y noierai pour être ton amant 

Avec toi consommer le Divin Présent

Ce délice volé aux Dieux d’antan

Pour de nos cœurs n’en faire qu’un

Dès maintenant et pour la…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 18 août 2018 à 3:48 — Pas de commentaire

Le vieil amant.

Nous étions à un âge « différent » et la Dame m’aimait.

Ses épaules découvertes, fleuraient bon le mois de mai.

Si mes amis s’en souviennent, Chacun vous le dira,

Comment pour la Dame, mon cœur s’enflamma.

Venu là, pour apprendre des mots neufs,

J’engrangeais de l’amour, et un cœur tout neuf.

Si mes amis s’en rappellent, ils pourront vous dire

Que la Dame et moi, n’étions plus qu'un sourire.

Nous vivions mal unis, et nos…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 18 août 2018 à 3:46 — Pas de commentaire

Rien que des aboiements

Rien que des aboiements : 



Oui, je voudrais tant, que tendrement, il me dise encore,

Ses wouas, qui en mon âme seraient réconfort.

Des wouas si chauds et o combien réconfortants,

J'en voudrais tant et plus, et tout mon comptant.

Tant qu'entendre je peux encore et si fort goutter 

Le bonheur de l'entendre aboyer,

Ensembles de petits bruits fins associées

Qui vibrent en tonalités léchées.

Posées sur mon coeur et qui me…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 18 août 2018 à 3:37 — Pas de commentaire

Vent de mon rêve

Que fait ce Vent?

Quand seul déserté de raison j'attends,

Un spleen souvent me prend.

Alors je flâne ... Avec le vent,

Alors ému ... Ta voix j'entends.

Ce n'est que l'onde d'un doux zéphyr

Qui me fait croire en tes soupirs.

Ce sont des "plaintes" j'en veux mourir,

Voila, c'est mieux, il dit: ...Désirs.

Je suis là qui t'invite et qui t'aime.

Tu viens avec la nuit, tu frémis, tu es blême,

Je le sens ce vent qui…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 18 août 2018 à 3:31 — Pas de commentaire

Dis moi juste une fois..

Que je voudrais tant que passionnément tu me dises,
Des mots que en mon corps, mon coeur poétise.
Mon ...Chéri, Mon ...Petit Cœur ou Mon tendre ...Amour.
Me Voici... à toi, pour maintenant mais aussi ...Pour toujours.
Des mots tout simples qui savent dire, le bonheur
Des mots vrais, pour nourrir, mon corps, mon âme, mon coeur.
Que je sache ne pas t'avoir aimée pour rien.
Jamais encore je ne les entendus.
Jamais encore tu ne me les as dit...

Ajouté par Pirschel Robert le 18 août 2018 à 3:27 — Pas de commentaire

Jusqu'aux fins de nos vies

Tu es féminine, féline, 

Enjouée et coquine.

Tu ne fumes point

Ce n'est pas besoin.

Tu ne bois pas 

Pas plus que moi.

Tu aimes les danses

D'amour l'abondance. 

Les fous rires,

Les gais délires,

Au soleil, sous la pluie,

Jusqu'aux fins de la vie.

De "Jeux de Coeur" 

Epicés le bonheur.

Cheminer vers demain

De nuit en matin.

Rafraîchis de…

Continuer

Ajouté par Pirschel Robert le 18 août 2018 à 3:25 — Pas de commentaire

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation