Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Blog de Patrick Hellin (37)

Désert

                I

S'astreindre au Désert

Au supplice de l'épure

Comme un souffle clair

Qui monte jusqu'à soi

Comme un sang chaud

Où chantent les plaies

Consentir aux gestes de sable

                 II…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 9 janvier 2019 à 21:08 — Pas de commentaire

                   I S'astreindre au Désert Au supplice de l'épure Comme un souffle clair Qui monte jusqu'à soi Comme un sang chaud Où chantent les plaies Consentir aux gestes de sable           …

                   I

S'astreindre au Désert

Au supplice de l'épure

Comme un souffle clair

Qui monte jusqu'à soi

Comme un sang chaud

Où chantent les plaies

Consentir aux gestes de sable

                                  …

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 9 janvier 2019 à 17:31 — Pas de commentaire

Désert

                          I

S'astreindre au Désert

Au supplice de l'épure

Comme un souffle clair

Qui monte jusqu'à soi

Comme un sang chaud

Où chantent les plaies

Consentir aux gestes de…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 9 janvier 2019 à 17:14 — 2 Commentaires

Désert

                          I

S'astreindre au Désert

Au supplice de l'épure

Comme un souffle clair

Qui monte jusqu'à soi

Comme un sang chaud

Où chantent les plaies

Consentir aux gestes de…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 9 janvier 2019 à 17:13 — Pas de commentaire

Temps

 

On ne revient pas

de ses heures, de ses nuits

Du visage des jours

On suit les lacets de la mémoire…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 18 décembre 2018 à 6:40 — Pas de commentaire

Océan hanté

Océan hanté



C'est aux lisières grises

sous les lumières brisées

que la plainte des ombres

du sang de ses aubes…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 9 décembre 2018 à 17:17 — Pas de commentaire

Là hors.

Avec la nuit triomphante, toute conquise de sa propre puissance,  arrachant au jour la peau morte de ses dernières lueurs, la nuit hurlante,  profonde, vaste, inaltérable, projetant ses ondes obscures sur les versants des vallées solitaires, traquant le moindre reflet jusque dans la pierre, cette nuit aimante de ce qu'elle sacrifiait pour que le monde continuât à être monde et que les hommes eussent enfin un lieu, un sépulcre où cacher leur honte, un lieu, un sombre enfer où…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 28 novembre 2018 à 20:34 — 2 Commentaires

Ici

     Ici

Au delà des collines,

Vers les deltas du sang

Au delà des fleuves

Vers les plaines de chair et de nerfs

Sous la face obscure qui enveloppe la terre

Cris, joies et désastres

ensemble

à creuser le monde

à…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 28 novembre 2018 à 7:31 — 1 Commentaire

Confins (1)

Aux digues des lointains se recouvrent les nuits...

 

 

 

 

Qu'on dise

 

Qu'on dise les confins, les étirements lointains qui frissonnent sur la bordure des ailes absentes ! Qu'on les dise avec des voix de pierre, ces confins au-delà de la terre et qu'on pose la ruine des roses comme une boucle de feu au-dessus des naissances ! Qu'on les dise, les extrêmes de la Terre et les frontières de la mer et qu'ils mêlent leur…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 4 septembre 2018 à 21:44 — Pas de commentaire

Chant des guirlandes amères (1)

Lourde la route, lourd le sang

de processions et de manèges

le long de voyages invisibles

aux langues étrangères. Seul



et tout bas, sans hâte, à suivre

rives et ombrages endormis

dans la pâleur d'un soir.

Mais lorsque l'éternité, serpent…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 3 septembre 2018 à 19:35 — Pas de commentaire

Quatrains du dimanche

On trouve santé dans sa geôle

Les mailles des reflets sont le souffle

D'où bavardent les miroirs

De tocsins et de glas

         

                  *

Une nuit secrète vagabonde dans le jour

L'éclat fauve à grands traits bouscule l'horizon…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 11 novembre 2017 à 20:00 — 2 Commentaires

Anecdotes de l'Archipel (8)

L'Anecdote des poussières



Une intensité faible et  disséminée, 

Une compacité divisée, …

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 11 novembre 2017 à 9:39 — Pas de commentaire

Homo Sapiens

C’est un homme important à la nuque épaisse

Et à la gueule sonore de tiroirs caisses, 

Heureux lorsque le soir s’abattent les pluies d’or

 

Qu’arrachent au jour vaincu ses trompettes de morts.

Au milieu de son  désert nu, des lignes blanches !…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 7 novembre 2017 à 20:00 — 2 Commentaires

Anecdotes de l'archipel (7)

L'Anecdote de la jeunesse

 

J’ai vécu seulement…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 6 novembre 2017 à 21:33 — Pas de commentaire

Anecdotes de l'archipel

L'Anecdote de la geole

J'observe une demeure étrange

Et je n’y vois aucun espace

Aucune image…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 5 novembre 2017 à 18:08 — Pas de commentaire

Archipel et autres anecdotes

L'anecdote de la minute dernière

Les pommiers sauvages,

Les marronniers rouges

S’ensommeillent

Dans l'auberge chaude

De la nuit.

 

 …

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 24 octobre 2017 à 17:00 — 1 Commentaire

Archipels et autres anecdotes

Anecdote des  poires

 

Les poires parlent au printemps

En fleurs elles lui murmurent

La patience et la tranquillité

Qu’elles éprouvent

D’être un jour poires

Le printemps…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 19 octobre 2017 à 20:30 — Pas de commentaire

Terre Levée (4)

Immobile,  fils de cette limpidité légère, muette et libre

Qui suspend les nuages dans la nacre transparente de l’été

J’abreuve mes lèvres de rondeurs lumineuses

Et mes pensées nues s’éparpillent dans un parfum d’infini…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 17 octobre 2017 à 19:17 — Pas de commentaire

Terre Levée (3)

Le temps au fond de soi est une terre intacte

Laissée par les heures mortes

Où bruissent les lointains

Des rumeurs de ce qui y vit…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 16 octobre 2017 à 21:30 — 3 Commentaires

Fragments épars

Les minutes, ... leurs ombres...

Ecume de miel et de sucre

Entre les ramilles souples de l'été

Et le temps immobile

Quand les ailes du ciel

Caressent tes hanches

Feuilles tremblantes…

Continuer

Ajouté par patrick Hellin le 3 octobre 2017 à 17:47 — Pas de commentaire

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2019   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation