Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Blog de Suzanne Walther-Siksou - juin 2011 Archive (16)

Ramener tout à soi

 

Lors d’un questionnement, n’est-ce pas un réflexe

D’affirmer aussitôt et sans aucun complexe

Ce que l’on aurait fait, en ramenant à soi,

Une attitude étrange qui causa un émoi?

 

On estime les gestes et les comportements,

Selon une morale, un conditionnement,

Qui étonnent parfois ceux auxquels on…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 28 juin 2011 à 22:27 — Pas de commentaire

À l'ère de l'espoir

 

Mon âme s’est réincarnée,

Lors, je me trouve face à face,

Une ou deux fois, chaque journée,

Avec une femme qui passe.

 

Je la croise dans ma maison,

Sa vue ne m’est pas agréable.

Je dois me faire une raison,

Mais j’en suis encore incapable.

 …

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 27 juin 2011 à 15:30 — Pas de commentaire

Un éclat de beauté

 

 

 

Ma rue ne sourit pas, un vent défavorable,

Courbe, jusqu’au gazon, les pivoines flétries,

Secoue les hortensias devenus vulnérables.

Le ciel, sans soleil, semble plaine assombrie.

 

Pendant que, sans plaisir, ma vue erre au dehors,

Ma maison se repose en un complet silence.

J’essaie de stimuler mon…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 24 juin 2011 à 17:56 — Pas de commentaire

En effeuillant la marguerite

 

Chaque fleur me semble un poème.

L’une m’émeut par sa splendeur,

Une autre a une grâce extrême.

Leur vue m’alimente en bonheur.

 

La marguerite, en sa blancheur,

Modeste, est tout à fait charmante.

Or, on la meurtrit jusqu’au coeur,

Une tradition distrayante.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 22 juin 2011 à 21:12 — Pas de commentaire

Devenue existentialste

 

« La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphyre.

À la vie, au soleil, ce sont là ses adieux. »

Que laisse le poète quand il ferme les yeux,

Au moment où son corps, exténué, expire?

 

Les parfums libérés, sans délai, s’évaporent,

L’éphémère beauté se consume en déchets,

Devient petits morceaux de…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 21 juin 2011 à 19:23 — Pas de commentaire

Comme à l'autre

 

Au roi, Marot relate avec esprit:

« Sur mes deux bras, ils ont la main posée

Et m’ont mené ainsi qu’une épousée.

Non pas ainsi mais plus raide un petit. »

 

J’ai gardé en mémoire ce récit amusant,

Épître du poète, en un moment critique.

Il préféra l’humour à l’humeur colérique.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 18 juin 2011 à 3:12 — Pas de commentaire

L 'hibiscus à fleurs roses

P5220124.jpg  

 

 

Il était dépouillé, rabougri, semblant mort.

Nous savions cependant qu'il avait des racines

Et aussi qu'on ne peut prévoir ce que le sort

Fait des êtres vivants, au cours d'heures voisines.



Avait-il besoin d'eau ou de plus de douceur?

Lors, dans l'incertitude, on lui offrit à boire,

On le changea de lieu, en persistant à croire

Qu'il…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 17 juin 2011 à 18:32 — Pas de commentaire

Le violon programmé

 

Après un long apprentissage,

Au service de son talent,

Un musicien a l’avantage

De maîtriser un instrument.

 

Sa mémoire dicte des notes

Qu’il perçoit avec acuité

Et sait reproduire sans fautes,

En soufflant ou par son doigté.

 …

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 16 juin 2011 à 18:08 — 1 Commentaire

À l'écoute de ma pensée

 

Quand ma pensée prend la parole,

Elle me surprend maintes fois,

M’emplit l’âme d’anciens émois.

L’amour de son aile me frôle.

 

Elle me surprend maintes fois,

Savoureuse, rarement drôle.

L’amour de son aile me frôle,

La poésie entre chez moi.

 …

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 14 juin 2011 à 20:21 — Pas de commentaire

Déesse de la liberté

 

La dame tenant un flambeau,

Devant apporter l’espérance,

La liberté, la confiance,

Semble figée au bord de l’eau.

 

Devant apporter l’espérance,

Arrivée sur un grand bateau,

Semble figée au bord de l’eau,

Dépourvue de son importance.

 …

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 6 juin 2011 à 3:30 — Pas de commentaire

Mes rentes affectives

 

Je ressens le bien d’un répit;

Aucun vrai projet ne me tente,

Mon âme n’est plus en attente,

Mes désirs se sont assoupis.

 

Aucun vrai projet ne me tente.

Décontractée, je dis: tant pis!

Mes désirs se sont assoupis,

Demeurer en vie me contente.

 …

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 5 juin 2011 à 20:57 — Pas de commentaire

Des besoins vitaux

 

Il nous faut manger pour survivre,

Boire suffisamment aussi.

Se nourrir devient un souci

Quand manque soit l’eau, soit les vivres.

 

Là où subsiste l’abondance,

Moins de souffrances et de pleurs,

De mendiants et de voleurs,

Grâce au recours à l’assistance.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 4 juin 2011 à 17:55 — Pas de commentaire

Le mystère des arts



Tout art est un défi. La critique le sait.

D’infructueux efforts écartent les profanes.

Sans travail assidu le vrai talent se fane.

Maîtriser un savoir peut mener au…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 3 juin 2011 à 23:38 — Pas de commentaire

Murmures de tendresse

 

Tu ne m’entendras plus te dire que je t’aime.

Cependant, chaque jour, en voyant ta photo,

Un courant de douceur me pénètre aussitôt,

Et me fait murmurer des mots, toujours les mêmes.

 

Nous étions bons amis, en un temps incertain,

Nous fûmes séparés et tenus à distance,

Un merveilleux hasard nous remit…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 3 juin 2011 à 18:30 — 1 Commentaire

Sans poésie

 

En ce jour, ayant tout son temps,

Que me dit mon esprit qui erre?

- N’est pas sain de ne rien faire,

De laisser mourir des instants.

 

Dans ma maison, un doux silence.

J’aspire à la mélancolie,

Sans que ma mémoire me lie. 

Je n’aime pas l’indifférence.

 …

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 2 juin 2011 à 21:30 — Pas de commentaire

Avec les ans

 

 

Depuis un an surtout, je n’ose plus prétendre.

Je me vois, chaque jour, un peu plus enlaidie.

Je ne suis affligée d’aucune maladie

Mais, fort mal adaptée, j’ai du mal à comprendre.

 

Je vis au ralenti, au temps de la vitesse.

Les exploits surhumains ne m’attendrissent plus.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 1 juin 2011 à 1:30 — Pas de commentaire

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation