Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Blog de Suzanne Walther-Siksou (378)

Au bord d'un lac immense

Villanelle

Silence dans l’arrêt du temps.

La beauté engendre l’ivresse

Sous un ciel d’un bleu ardent.

...

Illimité un lac argent.

Le longe un jardin en liesse.

Silence dans l’arrêt du temps.

...

Sur la rive de nombreux bancs.

Une brise…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 4 avril 2012 à 16:33 — 1 Commentaire

Une vaillante villanelle



 

Doux ami, mon âme sommeille.

Perdus mon allant, mes espoirs,

Lors ton souvenir me réveille.

...

Ton rayonnement m'ensoleille

Cependant, au…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 4 avril 2012 à 16:00 — 1 Commentaire

Mon invité incorporel

 

Au premier appel, il accourt,

Je ne sais de quel horizon.

Il prend place dans ma maison,

Me dispensant de tout discours.

...

Il est prêt pour une partie.

Je joue les blancs et je commence.

Précautionneusement, j’avance.

Je suis tendue et avertie.

...…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 4 avril 2012 à 15:36 — Pas de commentaire

Pâques

                                                               Pâques arrive avec le printemps,

Quand tout est clair et tout est beau.

C’est le moment du renouveau.

A la campagne, la vie éclate…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 2 avril 2012 à 14:30 — Pas de commentaire

En éveil

Le tableau vivant qu’est ma rue,

En ce matin, demeure morne.

Nulle ombre dessinée ne l’orne,

Aucun rayon venu des nues.

...

L’immobilité, le silence,

Dans l’air pas de frémissements.

Tous mes voisins, apparemment

Ont déserté leur résidence.

...…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 1 avril 2012 à 20:25 — Pas de commentaire

Premier avril

 

--l--cole031-copie-1.jpg

 

C’est la journée des mauvais tours,

on se moque de ses copains,

on fait des farces à ses voisins.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 1 avril 2012 à 20:19 — Pas de commentaire

Le droit de se gausser

 

J’ai pris plaisir à me gausser, dans le silence,

Du ridicule fou d’une femme connue,

Agressive, qui trouve une large audience,

Et qui a mis, hier, sa vanité à nue.

...

Se faisant procureur, elle accusait rageuse,

Certainement jalouse, en voulant en douter.

Or moi, je la trouvais tristement…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 1 avril 2012 à 0:22 — Pas de commentaire

Une cécité passagère

Pour que disparaissent les choses,

Il suffit de fermer les yeux.

Vers un ailleurs mystérieux,

On plane alors, paupières closes.

...

Il suffit de fermer les yeux,

Quand un changement se propose.

On plane alors, paupières closes,

Dépaysement fabuleux!…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 31 mars 2012 à 21:00 — Pas de commentaire

L'amour démesuré

 

L’être qui a compris l’intense ardeur de vivre,

Que son conjoint ressent, trouve qu’il a le droit,

L’hypocrisie n’étant admise aucune fois,

D’agir selon son gré, toujours pleinement libre.

...

Quand on n’a pas aimé l’autre plus que soi-même,

On réalise mal qu’il puisse en être ainsi.

En couple, on a…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 29 mars 2012 à 20:30 — 1 Commentaire

Requête à Monsieur Paul Robert

 J'aimerais que mon article Épître à Monsieur le Garde des Sceaux soit lisible sur Facebook.Cela est-il possible?

Merci.

 

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 28 mars 2012 à 23:21 — 1 Commentaire

Epître à Monsieur le Garde des Sceaux

 

La révolution en France

Mit fin aux lettres de cachet

Fut proclamé et affiché

La présomption de l’innocence.

...

Dès lors, le pouvoir judiciaire

Était devenu rassurant.

Plus de châtiments délirants,

D’emprisonnements arbitraires.

...…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 28 mars 2012 à 22:30 — 3 Commentaires

Où se love mon âme

 
Le moteur qui m'anime se trouve dans ma tête.

Il me maintient en mouvement ou au point mort 

Sans qu'à aucun moment mon souffle ne s'arrête.

J'avoue connaître mal les vertus de mon corps.

...

L'énergie engendrant le flot de la pensée

Miraculeusement, circule sous le crâne.

Là se trouvent classés les acquis du passé.

La mémoire les traite afin qu'ils ne se fanent.

...

  Souvent, pour…
Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 28 mars 2012 à 1:44 — Pas de commentaire

Caresse du printemps

 

apathie019.jpg

 

Il y a tout le bleu, là, foncé , là, nacré,…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 27 mars 2012 à 18:00 — Pas de commentaire

Au jardin poétique

uand j’offre du pain, de bon cœur,

Qu’il soit de seigle ou au sésame,

Atterrissent les voyageurs,

Légères et chères petites âmes.



Lors, profitant de mon absence,

Assurés qu’ils auront leur part,

Ils se régalent en silence,

Aucun ne boudant à l’écart.



Quand j’offre à des amis lointains,

Colorés et voulus non fades,

En les laissant à leurs bons…
Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 27 mars 2012 à 17:40 — Pas de commentaire

Une charmante connivence

 

À Émie Magne

Ambiance animée d’un beau centre d’achats.

Çà et là des fauteuils incitent à une pause.

Ravie, j’en choisis un, m’installe et m’y repose.

Une jeune maman s’assied non loin de moi.

...

Elle garde sur elle un mignon garçonnet

Et dans une poussette une petite…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 27 mars 2012 à 17:05 — Pas de commentaire

L'amour fort comme la mort

 

Quand on s’éloigne, sans coeur lourd,

De l’être qu’on avait aimé,

S’agissait-il bien d’amour

Ou d’un sentiment présumé ?

...

On s’abuse facilement.

Quand l’ardeur d’un être nous flatte

On l’entretient étourdiment,

Et souvent avec trop de hâte.

...…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 26 mars 2012 à 20:25 — 1 Commentaire

Ô l'indicible émoi!

FawnDSC 4688  

                                                                                    

La poésie est la surprise

Qui envahit l'instant présent,…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 25 mars 2012 à 17:45 — Pas de commentaire

Un bouquet de tendresse

À Marcelle

Ce moment est propice pour te dire les mots

Que ma pensée, émue, souvent me fait entendre,

Quand dans la joie, je prends le temps de me détendre

Et en laisse couler le nostalgique flot.

....

Parfois, il me revient, de ma petite enfance,

Quelques scènes sauvées de…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 25 mars 2012 à 17:03 — Pas de commentaire

Le jeu des couleurs

 

La nature, avec art, façonne des volumes

Et harmonieusement les orne de couleurs.

Elle crée en tout temps, usant poils et plumes

Et tout ce qu’il lui faut pour faire des splendeurs.

...

Des teintes et nuances, émerge de la joie,

Quand l’ardente lumière avive et…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 25 mars 2012 à 15:30 — Pas de commentaire

En ton absence, doux ami

 

 

J’oublie que tu ne m’entends plus.

Lors, je t’écris par habitude,

Et j’accueille une certitude:

Mon insistance t’aurait plu.

...

Lors, je t’écris par habitude,

Te dis ce que j’aurais voulu.

Mon insistance t’aurait plu,

Te révélant ma gratitude.

...…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 24 mars 2012 à 18:18 — Pas de commentaire

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2019   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation