Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

août 2012 billets (167)

Alvéoles (24)

Franz méprisait le comportement social de son frère, mais reconnaissait volontiers ses compétences professionnelles. Depuis cinq minutes, la voix de Gerhard lui était à nouveau redevenue supportable.

L'ingénieur disposait de capacités pédagogiques impressionnantes. Il n'était jamais aussi à l'aise que lorsqu'il devait présenter les…

Continuer

Ajouté par Eric Descamps le 28 août 2012 à 8:30 — Pas de commentaire

AZIZA*

(Une dédicace au réalisme saignant d'une "bonne" que j'ai recueillie, soignée et mariée, que j'ai perdu de vue puis retrouvée.)



Quand elle se présenta, je ne me doutais pas

Qu’elle avait eu une vie à réveiller les morts,

A faire tressaillir, de choc et de douleurs

La plus rigide des âmes qui n’y croyaient pas.



Abusée par un père despotique et…

Continuer

Ajouté par Khadija ELHAMRANI le 27 août 2012 à 23:09 — 6 Commentaires

Jean Mambrino, Le mot de passe

"Le mot de passe" de Jean Mambrino, recueil de poèmes très courts, semblables aux "haïkus", s'ouvre sur une citation de William Shakespeare :



"Et nous éclairons le mystère des choses

Comme si nous étions les espions de Dieu."



... Puis sur ce texte magnifique qui est l'une plus belles définitions de la poésie que je connaisse :



"Une vision aussi ronde que l'étonnement ouvre l'empan du…

Continuer

Ajouté par Robin Guilloux le 27 août 2012 à 22:28 — Pas de commentaire

Un sublime héritage

 

Les vers de Baudelaire s’unissent en chansons,

Dont l’harmonie ravit, alors que les images

Transportent par magie vers de troublants rivages.

Cet artiste excellait à combiner les sons.

Dont l’harmonie ravit, alors que les images

Révèlent des secrets que cachaient des buissons.

Cet artiste excellait à…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 27 août 2012 à 17:40 — Pas de commentaire

À ma manière

 

Pour mettre des barreaux à ma maison de verre,

et en faire une cage, j’avais tout préparé.

Un défi me tentait: créer, emprisonner

un courant de folie et m’y abandonner.

...

Privée de ma raison et métamorphosée,

douée d’une éloquence, qu’on ne peut imiter,

j’aurais su délirer en toute liberté.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 27 août 2012 à 17:21 — Pas de commentaire

À chacun sa morale

La Fontaine nous dit qu'une femme fidèle,

Devenue veuve, alors qu'elle était jeune et belle,

Ne resta dans le deuil que le délai décent,

Son chagrin s'étant fait, très tôt, évanescent.



Le conteur ironise, sur ce, allègrement,

Mais nous paraît déçu par ce comportement.

Il faut se souvenir que, pour les grands seigneurs,

La morale imposait des lois avec rigueur.



Ils avaient du talent, des lettres, de l'esprit

Et passèrent leur vie, le nez dans…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 27 août 2012 à 16:51 — Pas de commentaire

Alvéoles (23)

Faustine n'arrivait pas à se détacher de sa fille. L'épreuve qu'elle avait vécu avec Daniel l'avait laissée dans un état qu'elle n'avait connu qu'une seule fois dans sa vie. Ce mélange d'épuisement et d'adrénaline avait été son mauvais cocktail durant les premières journées qui…

Continuer

Ajouté par Eric Descamps le 27 août 2012 à 7:54 — 2 Commentaires


Fondateur réseau
De l’art d’être malheureux dans « Capitale de la douleur »

Paul Eluard

 …

Continuer

Ajouté par Robert Paul le 26 août 2012 à 12:30 — Pas de commentaire

Attribution du Prix littéraire Pierre Nothomb 2012

Le Prix Pierre Nothomb 2012 est décerné à Jacqueline De Clercq pour Le temps qu'il fait.

Placé sous la présidence d'honneur d'Amélie Nothomb, ce prix récompense l'auteur lauréat d'un concours de textes inédits devant satisfaire à une série de prescrits de fond et de forme (thème, genre littéraire, présence de mots imposés, nombre de signes...) ou comment transmuer la contrainte en liberté.

Remise du prix à la lauréate et parution de…

Continuer

Ajouté par De Clercq, Jacqueline le 26 août 2012 à 11:26 — 3 Commentaires

Poésie (suite)

 

Lorsque l’on atteint un certain degré d’inconfort existentiel,

soit l’on se brise, on se défait de soi-même,

 on s’ensable dans une plage qui n’existe pas,

 soit l’on devient peu-à-peu un être volatil, un oiseau,

un enfant du soleil,

 un ensemenceur de l’alphabet du ciel,

 un bout de ciel chantant ;

oui  la…

Continuer

Ajouté par NINA le 26 août 2012 à 10:15 — Pas de commentaire

Marcher et se retrouver



J'étais un homme perdu et j'ai marché longtemps pour me retrouver. 

J'ai même ôté mes sandales pour mieux sentir le sol brut de mes pieds.

J'ai parcouru de nombreuses collines dans cet état.

Je voulais atteindre le volcan…

Continuer

Ajouté par Benoit de Becker le 26 août 2012 à 0:00 — 1 Commentaire

Alvéoles (22)

La douleur était restée à la surface de sa peau pendant un fugitif instant, puis s'était inexorablement répandue dans tout son corps, glissant sur chacune de ses cellules comme un sirop épais enveloppant des galets. Certaines parties de son corps s'étaient mises à gonfler, alors que Judith sentait encore les ailes de nombreuses abeilles, prisonnières du couvre-lit, vibrer contre son épiderme.

Elle aurait donné très cher pour…

Continuer

Ajouté par Eric Descamps le 25 août 2012 à 17:58 — Pas de commentaire

la 13e édition de la célèbre Nuit des chœurs au Château Bois-Seigneur-Isaac

C'est dans les chœurs religieux et scolaires en Arkansas que Barbara Hendricks commence à chanter, avant d'entreprendre des études de sciences. À partir de 1968, elle prend des cours de chant, notamment à la Juilliard School of Music de New York, où elle a comme professeur Maria Callas. On connait la suite de son parcours qui a saisi d’admiration des générations d’amateurs d’art Lyrique…

Continuer

Ajouté par Deashelle le 25 août 2012 à 13:30 — Pas de commentaire

Tendre billet fraternel en l’honneur d’une date anniversaire féline ... : Les cinq ans de deux Seigneurs issus du pays de Soliman le Magnifique

De la part de Cyrus de Sainte Sophie de Constantinople des Rives du Bosphore

alias le « Prince Noir » de la Vallée ligérienne

à son cher frérot, le fertile Cyrano de la…

Continuer

Ajouté par Valériane d'Alizée le 25 août 2012 à 12:51 — 1 Commentaire

le 15 juillet à 5 heures S Lama

Ta voix murmure

Tranquille et sûre

Comme un vieux disque qu'on écoute

Un verre de whisky à la main

Sous la véranda on s'installe

Dans un bruit feutré de sandales

Devant un parterre de fleurs

Le 15 juillet à cinq heures.



Le vent s'épuise

Sur la remise

Où mon piano s'endort enfin

Après une nuit de chagrin

Sous le parasol du feuillage

Le vent feuillette page à page

Le livre de notre bonheur

Le 15 juillet à cinq…

Continuer

Ajouté par Josette Gobert le 25 août 2012 à 11:55 — 2 Commentaires

Impression d'été

Je viens de passer deux mois dans l’univers des mots. Etonné par les découvertes à chaque pas amorcés. Mes lectures sont dans le texte, je voulais autre chose qu’une liste.

Il paraîtrait que… (la formule d’Eric Guillote) vous avez certainement du voir ce début de phrase qui commence au conditionnel et qui se poursuit par une synthèse fouillée et amusante, de réflexion sur l’état actuelle des choses. Il paraîtrait que internet et ses foutus réseaux sociaux sont les assassins de la…

Continuer

Ajouté par christophe le 24 août 2012 à 23:27 — Pas de commentaire

Georg Trakl, une vie magistralement ratée

etrakllitho.jpg  

                               Georg Trakl (1887-1914)

 

"Une vie ratée, mais le plus magistralement du monde." (Marc Petit)

 …

Continuer

Ajouté par Robin Guilloux le 24 août 2012 à 22:21 — Pas de commentaire

Les éditeurs le savent-ils?

 

Ceux que l'on nomme les aînés,

Se réfugient dans le silence.

Souvent atteints d'inappétence,

Ils pensent aux plaisirs surannés.

...

Se réfugient dans le silence,

Pour ne pas être importunés.

Ils pensent aux plaisirs surannés

Vont…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 24 août 2012 à 20:00 — 1 Commentaire

Songe calédonien

Songe calédonien

 

Surface lisse, peau serpentine

De ton cortex se dessine …

Continuer

Ajouté par Lansardière Michel le 24 août 2012 à 15:09 — 12 Commentaires

Archives mensuelles

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

1999

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2017   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation