Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

juillet 2018 billets (73)

L'infini

L' INFINI

Je l’ai trouvé la clef des nuits 

Ce fut l’échappée…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:55 — Pas de commentaire

s'il me reste du temps ou Barbara

S’il me reste du temps ou Barbara 

Nous camperons sous l’arbre 

Planté jadis un matin d’automne des mains de Charles « petite frappe »

Nous dormirons à même la paille 

Éclairée par une lune tamise 

L 'homme décrépi en poussière depuis longtemps

Ne nous a pas laissé son coffre rempli d’argent 

C’est moche c’est égoïste « egoaste » qu’il…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:51 — Pas de commentaire

Alléluia de haut en bas

Alléluia de haut en bas

Tant de fois on se crie

Je me meurs 

Mère, délivrez-moi de ce calvaire

Où je me désagrège en poussière de votre peau

J’irais me fondre en vous plutôt que de naître à nouveau

Regardez ce que vous avez fait de moi

Une orpheline une sans amour

Une « chauffarde » tueuse de mouches et de chats écorchés

Sainte « Funny » pour vous servir … 

Le son du solfège à l’avant d’un…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:50 — Pas de commentaire

Prudentia

Prudentia

Accroche toi mon vieux

A la pudeur exquise parée par toi en frusques immondes

Souris à la beauté à la douceur 

Il vaut mieux pour toi d’essayer 

S’il te reste un Dieu qu’il te soit le bonheur 

Puisque seul l’alcool comme une armée délivre 

Ton cœur tendu tel un tambour agonise sous les battements 

Tamtam ton…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:49 — Pas de commentaire

Coccinelle demoiselle

Coccinelle demoiselle …. Bêtes à bon Dieu

Passer la vie pas à pas 

Presque chaque dimanche poussée sous l’emprise d’une joie aveugle 

Conduite et déposée devant le portail par un chauffeur sans nom 

Je venais fleurir le souvenir jusqu'à sous la pierre

Du bout des doigts envolée la semence de tout espoir 

Emplie par une idée plus que folle que ta vie…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:48 — Pas de commentaire

Le puits

Le puits 

J ignorais la présence d’un puits logé derrière la maison du sous bois 

Le puits secret de ma mère 

Dont le fond était sombre asséché de tant d’années écoulées 

je m'invite à m’allonger sous l’ombre d’un saule au feuillage vert j’espère 

Je ne savais pas lire à l’époque bien révolue depuis 

Les quelques lettres gravées à la…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:47 — Pas de commentaire

Oublier

Oublier

Je promène ma peau sans artifice pour cette fois 

Par les rues tranquilles d’un London passé 

Par une heure indéfinissable entre chiens et loups 

Il m’est revenu me martelant le crâne 

Me figeant des idées noires et pleines 

Tel le bossu tordu insistant l’amitié de la belle dame 

« L’oubli » est là souriant à grandes…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:46 — Pas de commentaire

Une petite momie

Une petite momie

Je déambule le pas méfiant

Le destin a frappé 

Parfois clément aujourd’hui sévère 

La vie ressemble à un enfer 

C’est commun à tous l’enfer 

Lorsque le drame tombe

Je le vois en flammes venues de la terre

Le ventre en peur j’évolue paniquée

Je connais la peur 

La peur c’est le ventre coupé en deux 

Pantin creusé plié crevé

L’écho de mon cri déchire…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:45 — Pas de commentaire

Une lettre imaginaire de petit Pierre

Réponse à " Une lettre imaginaire de petit Pierre",

J’ose à cette heure tardive te déranger mon pauvre petit Pierre 

Tu me proposes une curieuse escapade dans le temps 

Avec toute la désinvolture qui m’est propre 

Je te dis oui mille fois oui 

Nous irons au rendez-vous des cœurs grillés 

Nous retenant d'une nervosité certaine d'une joie presque…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:44 — Pas de commentaire

Les coeurs crient

Les cœurs crient

Les cœurs crient « famine » sous le manteau d’ici et d’ailleurs 

Les hommes piqueurs de fleurs dans la jongle 

De pauvres choses devenues femmes horizontales 

Il en existe d’innombrables lits ou tant d’autres ont déjà dormi 

Je suis née d’août à 23h58’ 

Cuvée spéciale pour connaisseurs 

Deux putains de secondes plus…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:43 — Pas de commentaire

Le don

Le don 

J’ai lancé une bouteille à la…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:42 — Pas de commentaire

Les divans

Les divans 

Les divans protestent l’heure n’est plus aux amours véritables 

Il faut bien s’y faire

Recevoir d’autres assises 

Femmes lascives en habits de gibier fatigué 

Prenant des airs pensifs, la bouche en chocolat de chez « côte d’or » 

L’éléphant doré ,parait il est le plus fort 

Normal avec la trompe qu’il dégaine, Cyrano de pacotille,…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:41 — Pas de commentaire

Désert barbare

Désert barbare

De mirage en mirage saturé d’échos enfuis

Par le flanc droit les brumes épaisses 

Attendre « no body » c’est quelquefois interminable 

Lorsque la nuit se place ad vitam aeternam

Il faut s’établir un repaire bienfaiteur

Je sais d’expérience que s’entêter peut servir

Bien qu’il soit téméraire d'incendier nos cervelles au gasoil 

Le courage « rend force…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:39 — Pas de commentaire

Femmes aimez-vous

Femmes aimez-vous

L’existence nous apparait morose 

A l’étendue des feuilles rouges et roses échouées sur le sol glissant. 

Lorsque choit sur nos beaux habits quelques brindilles décédées 

C'est accomplir pas à pas l’œuvre de la décrépitude 

Aimez-vous 

Déchirée, pour ainsi dire bancale, je clopine par les derniers grands froids 

En quête de…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:37 — Pas de commentaire

L'aube prométhéenne

 

L’aube prométhéenne

Particulièrement ténébreuse 

Cette…

Continuer

Ajouté par Chantyne de demoté le 21 juillet 2018 à 18:34 — Pas de commentaire

Recueils écho : Rêver l'âme des arbres. Scruter leurs courbes. Ecouter ce qu'ils ont à nous dire.

Rêver l’âme des arbres.

 

Sculpter leurs courbes.

 

Ecouter ce qu’ils ont à nous dire.

 

Réveiller l’imagination des folies intérieures.

 

Saisir les mystères heureux, les énigmes présentes en soi.

 

Choisir les mots.

 

Ecrire les  assauts suggestifs des corps.

 

Comprendre leur promesse figurative et éprouver

 

jusqu’à resentir d’énigmatiques impressions.

 

Scruter…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 21 juillet 2018 à 18:09 — Pas de commentaire

"Caligula" d’Albert Camus,  proposé à l'Abbaye de Villers-La-Ville du 17 juillet au 11 août 2018

Pharisiens ou patriciens ?  ... Peu de différence!

Quand on a 18 ans, on  se sent  un héros. Aveuglé par l’amour, on ne supporte pas le monde tel qu’il est, on se révolte contre la mort, on est prêt à faire tout seul la révolution contre tous les jougs. On se sent gonflé de la puissance quasi divine, prêt  à faire tabula rasa de tout le passé, de toutes les…

Continuer

Ajouté par Deashelle le 21 juillet 2018 à 17:00 — 5 Commentaires

Parution du tome 3 des aventures de Coccinella

Coucou à vous tous, les amis et amies, je viens de publier le tome 3 des aventures de Coccinella, un plus grand format pour un prix inchangé uniquement sur Amazon, « Coccinella fête Halloween » , dont voic i le lien :

 …

Continuer

Ajouté par lady daigre le 21 juillet 2018 à 10:30 — Pas de commentaire

Recueils astre : Si quelqu'un entrevoit ces créatures de l'esprit, alors elles seront emportées au loin par la mer.

Si quelqu’un entrevoit ces créatures de l’esprit,

 

alors elles seront emportées au loin par la mer.

 

Bonheur à ceux qui embarqueront sur les flots,

 

portés sur les ondes au-delà des images poétiques.

 

Si quelqu’un nous voit voguer en silence,

 

le livre des temps anciens sera ouvert.

 

Si quelqu’un, après un long voyage, vient te retrouver,

 

en effigie une stature sera…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 20 juillet 2018 à 19:17 — Pas de commentaire

TROIS PIES...

Trois pies dans le jardin batifolent

Elles s'observent, se titillent, virevoltent!

Ballet habillé de noir et blanc

Et je retrouve un regard d'enfant...

Au soleil, la gaité est de mise

Et l'envie de vivre à sa guise

Orage et nuages sont en réserve

Au présent, c'est la joie que j'observe!

Trois pies sur un banc, du ciel s'amusent!

Et leur grâce active réveille ma muse

Trois petites strophes naissent avec le…

Continuer

Ajouté par Gilbert Jacqueline le 20 juillet 2018 à 11:37 — 3 Commentaires

Archives mensuelles

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

1999

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles reprendront en octobre 2020. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques.
                Robert Paul

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation