Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

juin 2018 billets (69)

Léger ou lourd?

 Léger comme ton souffle au printemps

Comme le soleil sur l'Océan

Et ce rêve de matins qui chantent

Au creux de deux bras qui enchantent...

Lourd, comme parfois le ciel d'été

Par la canicule... chamboulé!

Et cette terre chargée de boue

Cette grosse larme sur une joue...

Léger, comme des mots anodins

Qui fleurissent au petit matin

Comme ce sourire sur un visage

Dont on emportera…

Continuer

Ajouté par Gilbert Jacqueline le 30 juin 2018 à 11:09 — 1 Commentaire

Ailleurs submarine : Vogue vers l'estuaire, à ciel ouvert

Vogue vers l'estuaire,

 

à ciel ouvert,

 

mémoire des eaux et des minéraux,

 

la pluie en silence

 

a laissé son empreinte discrète,

 

mystères et échos sur les chemins,

 

ombres et nuages,

 

la lumière illumine ce lac

 

qui écoute les milliers de gouttes

 

se déployer

 

en cercles généreux

 

Julien Boulier

 

poème déposé…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 29 juin 2018 à 22:56 — Pas de commentaire

Plus que quatre jours avant de l'exposition JEAN MARC !

Cordes-Sur-Ciel au dessus des blés. Huile sur toile. JEAN MARC[/caption]  

Voici l'une des peintures de JEAN MARC, qui sera visible tous les jours à l'exposition de son…

Continuer

Ajouté par ALAIN MARC le 29 juin 2018 à 6:30 — Pas de commentaire

Une ennuyeuse dépendance

En ce temps de mon existence,

Ai la liberté de choisir.

J'opte pour avoir du plaisir,

Dans un harmonieux silence.

Ai la liberté de choisir,…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 28 juin 2018 à 21:43 — Pas de commentaire

Vive le métissage !

Pourquoi devrions-nous craindre le métissage ? Tout ces petits ” bout de chou ” adorables, couleur de soleil, ne suscitent-ils pas à chaque fois l’émerveillement ? La crainte vient de l ‘effacement de la couleur blanche occidentale au profit d’une autre couleur. Comme chacun sait nul ne veut céder à l’autre ce qui lui paraît être le mieux pour lui, autrement dit : ” Je suis blanc, pas touche ! ” Mais pourquoi s’entêter devant un phénomène des plus naturels : la mixité. Ne s’est-elle pas…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 28 juin 2018 à 15:29 — 1 Commentaire

Les événements de La Porte dorée ASBL :

Les événements de La Porte dorée ASBL :

Une soirée à la…

Continuer

Ajouté par Espace Art Gallery le 28 juin 2018 à 15:28 — Pas de commentaire

Lorenzo Cecchi, Giuseppe Santoliquido, Francesco Pittau...l'Escaut à l'italienne?

Une table cent pour cent masculine, trois belles personnalités littéraires autour du thème "Avec de l'Italie qui descendrait l'Escaut", des regards chargés d'histoire, cette rencontre du 26 juin à l'Espace Art Gallery n'a pas démérité face aux précédentes tant le coeur y était ainsi que les mémoires, quelques interactions pleines avec l'auditoire témoignant de l'intérêt et d'une attention soutenue, notre animateur Gérard Adam passionnant et fidèle à lui-même,…

Continuer

Ajouté par Delaunois Thierry-Marie le 27 juin 2018 à 17:07 — Pas de commentaire

Nouvelle publication chez Edition Somogy

LI CHEVALIER

Obscure clarté - Oscura chiarita

Thumbnail

Feuilleter un extrait

est plus que le titre d’une monographie. C’est une boussole pour les lecteurs qui s’aventureront dans l’univers de l’artiste franco-chinoise Li Chevalier, univers enfoui dans la noirceur de l’encre, et dont l’ombre des protagonistes ne se laisse entrevoir qu’à travers une alternance de doutes récurrents, d’espoirs passagers, de quêtes sans fin…Obscurité et clarté, obscurité des âmes perdues et…

Continuer

Ajouté par li CHEVALIER le 27 juin 2018 à 7:47 — Pas de commentaire

Réhabiliter la sensibilité dans l'art

 Je suis spécialement touchée par l’entretien de Madame Annie Lebrun  et souhaite, avec votre aide, me mettre en contact avec elle. Bien cordialement à tous. Li Chevalier 

Ajouté par li CHEVALIER le 27 juin 2018 à 7:33 — Pas de commentaire

Douceur de la sérénité

La sérénité n'exclut pas

Qu'attendrissent des souvenances,

Ou des attentes en souffrance,

Mais elle adoucit tout cela.

Au temps de mon adolescence,…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 27 juin 2018 à 4:43 — Pas de commentaire

Psyché fragments : Le chant de ta voix fait briller les soleils. A l'abri derrière tes mains, le phare de ton regard.

Le chant de ta voix fait briller les soleils.

 

A l’abri derrière tes mains, le phare de ton regard.

 

Mes carnets d’esquisses accueillent le mouvement de tes hanches.

 

Sans fin, la lumière porte en elle les souffrances ou la liberté des pensées.

 

Réjouis-toi de l’intime hâte qui les matins t’éveille après l’oubli des rêves.

 

Fascination qui prolonge ta journée

 

le long des rues de la…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 25 juin 2018 à 8:14 — Pas de commentaire

La beauté du Québec

Abondent dans les villes de troublants coloris,

Au pays mirifique où je vis à l'abri.

L'immensité demeure sereine et lumineuse.

Près de moi des passants ont des mines joyeuses.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 24 juin 2018 à 15:07 — Pas de commentaire

HUMANA Au nom de la liberté - (Yves Terrancle) Académia Littératures ISBN : 978-2-8061-0385-7

Après une série d’émissions réalisées dans le Sud de la France, j’avoue que je m’étais laissé submerger par un sentiment de lassitude.  Fatigué je l’étais et le mauvais temps qui couvrait le paysage n’était certainement pas le meilleur allié pour m’aider à redresser le moral.  Pour la première fois depuis de longues années, je me suis surpris à ne pas avoir envie de lire. …

Continuer

Ajouté par Philippe De Riemaecker Lord. le 24 juin 2018 à 11:20 — Pas de commentaire

Et si...

Et si nous laissions tomber

en chemin

les roses flétries des espoirs

et des regrets usés

et s’il suffisait de cueillir

sur la route

les fleurs de…

Continuer

Ajouté par martine rouhart le 24 juin 2018 à 10:50 — 4 Commentaires

HISTOIRE COURTE 41.

 VIVRE EN COUPLE.

Un jour ou l'autre, pour un temps plus ou moins long qu'on appelle "Toujours", en n'ayant pas vraiment conscience de la précarité du mot! Un jour ou l'autre donc, on se retrouve face à face avec...

Les clichés ne manquent pas!

"Qui se ressemble, s'assemble"

"Les contraires s'attirent"

Alors, faut-il trouver son double ou son contraire?

Ensemble... après un coup de foudre, un coup de sang, un coup de bleu?

Ou, un désir…

Continuer

Ajouté par Gilbert Jacqueline le 23 juin 2018 à 14:26 — 7 Commentaires

Le magnolia de mon jardin



Me sens allègre ce matin.

J'ai donné des soins au jardin.

Ses pivoines sont somptueuses,

Deux roses jaunes, capiteuses.

M'y suis attardée tendrement.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 22 juin 2018 à 20:35 — Pas de commentaire

Le magnolia de mon jardin

Me sens allègre ce matin.

J'ai donné des soins au jardin.

Ses pivoines sont somptueuses,

Deux roses jaunes, capiteuses.

M'y suis attardée…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 22 juin 2018 à 20:30 — Pas de commentaire

Résonance

Je suis une caisse de résonance
et je ferai vibrer
jusqu’à la fin de tout
d’exil en exil
les lumières
et aussi les ombres
les souvenirs et les espoirs
l’écho des silences
et la petite voix
des poèmes
qui disent les choses
graves ou légères

Martine Rouhart

Ajouté par martine rouhart le 22 juin 2018 à 13:27 — 2 Commentaires

La retraite JGobert

Tout le monde y pense à la retraite.

Oublier les petits inconvénients de la vie : ne plus se lever tôt, avoir le temps de bricoler, de flâner dans son jardin, dans les magasins, de se promener tranquillement dans les champs ou dans les bois. Rêver les congés hors saison, les sorties la semaine quand il n’a pas trop de monde. Aller au restaurant, au cinéma, au théâtre, à la piscine. Regarder les catalogues d’évasion, de vacances, les beaux hôtels le long des plages de sable fin. La…

Continuer

Ajouté par Josette Gobert le 22 juin 2018 à 10:43 — Pas de commentaire

Il est déjà si tard

Il est déjà bien tard

la nuit absorbe

les couleurs

la tiédeur

du jardin

Il est déjà bien tard

tout se tait…

Continuer

Ajouté par martine rouhart le 22 juin 2018 à 10:11 — 2 Commentaires

Archives mensuelles

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

1999

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées reprendront en janvier 2021. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation