Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

mai 2012 billets (145)


Fondateur réseau
Le "Christ de Pitié" de Malouel fait son entrée au Louvre



Christ de pitié soutenu par saint Jean et par deux anges, détail, attribué à Jean Malouel (connu à partir de 1397-1415), Paris, Musée du Louvre© RMN-GP (Musée du Louvre) / Adrien Didierjean

Le "Christ de Pitié" attribué à Jean Malouel, un tableau du XVe siècle à l’histoire fascinante, a été présenté jeudi par le ministre de la Culture Frédéric…

Continuer

Ajouté par Robert Paul le 5 mai 2012 à 14:09 — 3 Commentaires

langue française (partie d'article de journal 'Drogenbos village)





                    Article pour le journal:

 



                  FDF:Fédération démocrate francophone.Je m'intéresserais en quelque mots à la francophonie.

                  EN 2010 le Français était parlé par 220 millions d'êtres humains sans parler du nombre de perroquets et autres ménates  cela fait du monde sur terre!

                  Le français est parlé sur les 5 continents, seule langue avec l'anglais p!96,2 millions d'Africains parlent français.…

Continuer

Ajouté par Christine Jadot le 5 mai 2012 à 1:20 — Pas de commentaire

Ascenseur pour un caveau, troisième épisode ... la suite mardi.

La police avait utilisé sans succès un détecteur de métaux pour tenter de retrouver les lingots. Hubert Goffin se rappela qu’il existait des petits appareils portatifs permettant de repérer les conduites et divers câbles électriques dans les murs, afin d’éviter ainsi de percer au travers. Le soir même, sur discrète instruction, la fouille des camionnettes permit d’en repérer deux. Les plombiers et les électriciens en possédant un chacun, la surveillance autour d’eux s’accrut d’avantage.…

Continuer

Ajouté par Thierry FRANCKART le 4 mai 2012 à 21:04 — Pas de commentaire

Départ d'un amour,

                        

De l’aube à la nuit noire,

l’épine dans mon cœur,

à vous me fait songer,

parti je ne sais où !

Poignard d’une rose,

sans soleil, ni terre,

 ayant perdu son frère,

le bel aubépinier,

que des mains assassines

 ont replanté si loin !…

Continuer

Ajouté par NINA le 4 mai 2012 à 16:30 — 3 Commentaires

Ce Cri de Münch

 

Certains achètent de l'Art

comme d'autres faisaient grimper

aux heures lentes des disettes,

au prix de l'or, celui du blé.

 

En quelque palais forteresse

aux murs armés, vitres blindées,

sous des soleils artificiels,

 

le Cri de Münch s'est encastré

bâillonné d'ouate, anesthésié.

 

Le sable assèche le Niger.

La pluie déserte le manioc.

Le béton rogne la…

Continuer

Ajouté par Vandenkerkove Martine le 4 mai 2012 à 13:30 — 2 Commentaires

L'ABSENCE...

 

Vingt ans déjà que s'est tournée la page

Je n'ai pourtant pas perdu ton beau visage!

Et je revois cette tache de naissance

As de carreau discret à l'aile de ton nez...

Où j'ai encore envie de poser un baiser.

Je ressens bien là, tout ce qu'est l'impuissance!

Car si c'est aujourd'hui la fête des mamans

Si l'amour éprouvé est aussi fort qu'avant...

Je ressens comme jamais le poids de ton absence!

Même si nous n'avions pas…

Continuer

Ajouté par Gilbert Jacqueline le 4 mai 2012 à 9:28 — 10 Commentaires

Remerciements

Bonsoir Valériane, Bonsoir Adyne,

J'ai été très touchée par vos compliments qui me vont droit au coeur.

Merci beaucoup. Je vous souhaite une bonne fin de semaine.

Très cordialement 

Marie-France

Ajouté par BUSSET Marie-France le 3 mai 2012 à 23:24 — Pas de commentaire

Face aux mêmes miracles

 

 

le posson fleur  

Ô cette joie de vivre héritée de ma mère!

La beauté m'apportant, surprise, émotion,

Me plongea, bien des fois, dans l'exaltation.

Chanter, me détournait des peines éphémères.

...…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 3 mai 2012 à 21:04 — 1 Commentaire

Des pans de Cornouailles...

Des pans de Cornouailles s'effondrent...

il n'était pas Tristan,

je ne suis pas...Yseult.

 

Nous étions deux manants

bardés de réglisse et de cuir.

 

Entre ce large sans phare

et ses 'abords de herses violentes;

 

dans cette gabare sans voile,

les mains mortes à la barre,

 

la mer monte...

 

Ce qu'il faut de courage

pour mourir!

 

Ce qu'il en faut pour…

Continuer

Ajouté par Vandenkerkove Martine le 3 mai 2012 à 17:01 — 1 Commentaire

Je désire......

Je désire vous regarder vivre,

lorsque vous vous levez,

lorsque vous vous couchez,

tantôt triste, tantôt gai,

ou les deux à la fois,

que vous vous êtes perdu ;

oh oui juste une fois !

Je désire vous entendre respirer plus fort,

lorsqu'à moi vous songez,

que la…

Continuer

Ajouté par NINA le 3 mai 2012 à 16:00 — 3 Commentaires

Ecriture (suite)

Convalescence de l’écriture,

l’âme et le corps,

l’un dans l’autre en jachère ;

villégiature des mots,

hors de moi,

pour qu’ils forcissent un peu,

s’émancipent,

sans peine refleurissent,

dans mon sang, dans ma chair ;

qu’ils puissent de vous se rapprocher un…

Continuer

Ajouté par NINA le 3 mai 2012 à 11:30 — 3 Commentaires

Décadence

 

 

magnolia.jpg

  

Il a perdu son élégance,

Mon magnolia glorieux.

En ce jour terne et pluvieux,

Il illustre la décadence.

...

Ses larges fleurs, roses et blanches

Ratatinées, rongées, roussies,…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 2 mai 2012 à 20:42 — Pas de commentaire

Séance de Dédicaces ce 05 mai

Je serais en séances de dédicaces ce 05 mai autour de mes livres "l’Amour en Lettre Capitale" et "Nouvelles en quête d'(h)auteur"après le spectacle "Sur un nuage" à salle de la Bouteillerie à Fontaine l’Évêque, Boulevard du Nord à 19h30.…

Continuer

Ajouté par Pascal Feyaerts le 2 mai 2012 à 19:20 — 2 Commentaires

Fantaisie

 

Doux ami, j’ai le goût d’un vent de romantisme,

Ardent et parfumé, un tantinet fripon,

Répandant dans l’air frais un courant d’héroïsme,

Suivi de rires clairs comme roses pompons.

...

Enjouée, j’ai l’envie d’un bain d’adolescence.

Occultant les années, je refais le chemin

Sur lequel, autrefois, j’avais eu cette chance,

De marcher près de toi en te donnant la…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 2 mai 2012 à 17:06 — Pas de commentaire

Pour te dire merci

Doux ami,

 

Tout travail mérite salaire

Et cadeau reçu récompense.

À offrir on peut se complaire,

On se substitue à la chance.

...

Celui qui reçoit un présent,

Ému et maintes fois ravi,

Veut souvent rendre, aux cours des ans,

Obligé ou en a l’envie.

...

On dit merci différemment.

Un sonnet est certainement

Offrande, fruit de la tendresse.

...

J’inscris, dans celui-ci, ma…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 2 mai 2012 à 16:50 — Pas de commentaire

Vous perdre,

 

N’être plus personne,

pas même un visage, un regard,

un corps, ni une fleur,

mais une particule sombre,

sans clarté ni luminosité,

contrairement à la nuit,

fredonnante, caressante.

Éclipse obscure, dans l’espace perdue !

N’être plus personne,…

Continuer

Ajouté par NINA le 2 mai 2012 à 11:31 — Pas de commentaire

Ces mains-là,

 Ces mains-là viennent de loin,de là-bas, de si haut...

Tannées,presque brûlées par le soleil,usées par le labeur quotidien, ces mains-là ont su rester coquettes, parées de bijoux,habillées de pierres précieuses, d'anneaux de lumière.

Ces mains-là se reposent,en douceur, en méditation, elles récitent un mantra, une prière, un désir secret, sacré ...

Avec le temps,comme des ruisseaux issus de nulle part et se perdant à l'infini, les rides ont creusé la peau,virevoltant,…

Continuer

Ajouté par Liliane Boulvin le 2 mai 2012 à 10:00 — 3 Commentaires

Ascenseur pour un caveau, deuxième épisode ... la suite vendredi.

La police avait mis pas moins de quatre heures avant de découvrir le panneau coulissant, parfaitement refermé. Où étaient passés les lingots ? Depuis le débit des travaux, les camionnettes des différents artisans étaient systématiquement contrôlées par le gardien, maintenant, tous les véhicules étaient sur ordre de police passés à la fouille. Le magot était donc toujours dans la propriété.

Des trois inspecteurs qui fouillaient tout de fond en comble, c’est Marc Chenonceau qui fit la…

Continuer

Ajouté par Thierry FRANCKART le 1 mai 2012 à 21:49 — Pas de commentaire

Le mois de mai

 

 

Toute la nature est en fête,

Baignant dans l’harmonie parfaite.

L’espoir s’active, en grand vainqueur,

Posant de la joie dans les coeurs.

Ô ces printemps de ma jeunesse,

Vécus si souvent dans l’ivresse.

Quand le mois de mai nous revient,

En…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 1 mai 2012 à 21:41 — 4 Commentaires

Privée d'émois

J'ai marché, les membres las

Sous un ciel clair, dans la lumière,

Sans espérance, sans prière.

Frileuse, je pressais le pas.

...

Privée d'émois, je suis sans mots.

Je vis l'instant dans le silence

L'esprit et l'âme en somnolence.

Pourtant les arbres sont si beaux!

...

J'aimerais à nouveau vouloir

En sortant de ma lassitude.

Lors, j'appelle par habitude,

Ma muse chantre de…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 1 mai 2012 à 19:20 — 2 Commentaires

Archives mensuelles

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

1999

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles reprendront en octobre 2020. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques.
                Robert Paul

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation