Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

mai 2012 billets (145)

Fin de la nouvelle "Ascenseur pour un caveau".

La police était médusée, elle émit l’hypothèse que pour une raison qu’on ne pouvait imaginer, les malfrats avaient dû reporter l’opération, et on en resta là. L’inspecteur Goffin n’avait pas complètement abandonné l’idée d’une possible complicité intra-muros, et il profita de sa présence sur les lieux pour aller encore une fois parcourir la propriété. Il refit le tour des bâtiments, s’attardant dans les soubassements. Non, décidément, on avait tout sondé. Comme la pluie tombait maintenant…

Continuer

Ajouté par Thierry FRANCKART le 11 mai 2012 à 22:06 — Pas de commentaire

Sous la glycine

Comme une bleue pluie légère

Dégouline la belle glycine

Sous les grappes de perles d’améthyste

Nos regards se sont retrouvés…

Continuer

Ajouté par Nada AL-ATTAR le 11 mai 2012 à 20:30 — 3 Commentaires

Petits déjeuners transylvaniens.

 

L’heure sonne déjà au cadran médical,

La santé  l’exige,  il faut  faire un  bilan,

Le docteur a donné  un avis primordial,

Le mal est à suivre d’un regard vigilant.

 

Qu’importe le moyen pour se rendre au labo,

La  file  d’attente  commence  avec  ticket,

Les bancs se remplissent, ici pas  de…

Continuer

Ajouté par claudine quertinmont le 11 mai 2012 à 17:40 — 12 Commentaires

À la tombée de la nuit

 

 

Plongée dans la lucidité,
Dans l'indifférence complète,
Pensant à la fin d'une fête,
J’accueille l'insipidité.
...
Nacré, le ciel grandiose,
M'offre un décor majestueux,
Un autre tableau fabuleux,
Mais sans gaieté privé de rose.
...
Une journée fade s'achève.
J'ai pu la sauver de l'ennui.
Somptueuse arrive la nuit,
Un hymne à la beauté s'élève.
...
3 avril 2006

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 11 mai 2012 à 16:46 — Pas de commentaire


Fondateur réseau
Un regard sur l'Extrême-Orient: "Connaissance de l'Est" de Claudel

Il s'agit d'un recueil de poèmes en prose de Paul Claudel (1868-1955), publié dans diverses revues parisiennes (la Nouvelle Revue, la Revue blanche, le Mercure de France, l'Occident) du 15 septembre 1895 à mai 1905, et en volume au Mercure de France en 1900. L'édition définitive, très augmentée, paraît chez le même éditeur en 1907. En 1914,…

Continuer

Ajouté par Robert Paul le 11 mai 2012 à 12:38 — Pas de commentaire

L'ESSENTIEL...

Ce qui reste quand on a tellement oublié...

Ce qu'on a involontairement imprimé!

Et qui nous accompagne au long de ce chemin

Où nous mène la vie et nous guide l'instinct...

 

Cette chose enfin à quoi l'on donne bien des noms...

Connaissance ou culture? Bagage me semble bon!

Car étant ordonné il sera plus léger...

Partant vers l'essentiel sans en être encombré!

 

Ces gènes que l'on reçoit en cadeau de la vie

Ils sont…

Continuer

Ajouté par Gilbert Jacqueline le 11 mai 2012 à 9:00 — 6 Commentaires

Procès à l'Aréopage

 

 

Jupiter ,entouré de sa divine Cour,

Doit rendre son verdict avant la fin du jour.

Il s'agit du procès d'Espérance, accusée

De se jouer des hommes et de les abuser.

...

Tous les Dieux sont présents. Pluton est l'orateur

Qui sera, pour ce cas, le grand accusateur.

Le splendide Apollon plaidera l'innocence

De la nymphe affligée par tant de violence.

...

On la prétend trompeuse. On sait qu'elle…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 10 mai 2012 à 21:54 — 1 Commentaire

Le Veuf et la Muse

 

 

N’ayant plus près de lui, le soir

Sa tendre amie, sa confidente,

Attentive, rieuse, aimante,

Monsieur le juge broie du noir.

... 

Ses trois enfants devenus grands,

(Qu’il est loin le temps des mercis!)

Ne prennent pas souvent le temps

De s’informer de ses…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 10 mai 2012 à 21:00 — Pas de commentaire

Ascenseur pour un caveau ... avec deux jours de retard (sorry boulot, boulot). La fin promis. Vendredi

L’inspecteur Goffin dû s’accroupir derrière un arbrisseau et se résoudre à prolonger sa congélation. Les deux bêtes se rapprochaient sensiblement et il appréhendait le moment proche où ils allaient croiser le parcours qu’il venait d’emprunter. Immanquablement, la piste toute fraîche conduirait les deux molosses jusqu’à lui. Que faire ; piquer un sprint ?   Dans le noir et avec tout ce qui encombrait le sol, c’était pour se casser la figure, et de toute façon, les chiens seraient plus rapides…

Continuer

Ajouté par Thierry FRANCKART le 10 mai 2012 à 18:54 — Pas de commentaire

Parcours d'un Artiste... l'évidence de la nécessité de l'art...



L’esprit inondé d’image, le jeune garçon qu’il était avait bien du mal à comprendre que pour vivre heureux il fallait apprendre…

Apprendre quoi ?



Ce que les autres avaient eux même appris d’autres…
Continuer

Ajouté par marchini pierre p le 10 mai 2012 à 16:40 — Pas de commentaire

Festival MaelstrÖm reEvolution

maelstrÖm reEvolution

En coproduction avec l’Espace Senghor

Et avec le soutien de La Promotion des Lettres de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Commission Communautaire française (COCOF- Culture), Région de…

Continuer

Ajouté par Claude Miseur le 10 mai 2012 à 10:49 — Pas de commentaire

La femme en noir et les volailles

 

Devant un vaste poulailler,

Après s'être un peu égayée

Du comportement amusant

Des acteurs y déambulant,

Tout en noir, tête baissée,

Une femme s'entend penser:

...

Au royaume des animaux,

Superbes et jouant les héros,

Ce sont les mâles qui flamboient,…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 10 mai 2012 à 6:00 — 1 Commentaire


Fondateur réseau
A propos de la colonne de droite du Réseau Arts et Lettres

Avez vous remarqué que la colonne de droite du réseau est particulièrement importante, car elle est la seule qui s'affiche lors de chaque consultation des pages du réseau.

Ce qui fait que les annonces qui s'y trouvent bénéficient d'une visibilité exceptionnelle

Ajouté par Robert Paul le 9 mai 2012 à 19:24 — 7 Commentaires

Caresse du printemps

 

 

P6230006.jpg

 

Il y a tout le bleu, là foncé, là de nacre

D’un ciel rayonnant et les masses dorées,

Corbeilles ajourées, des érables géants.

Il y a la caresse agissante du vent.

... 

Tous les sens en éveil, je reste sans bouger.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 9 mai 2012 à 19:24 — 1 Commentaire

Le silence entre ceux qui s'aiment

 

 

Emplis de poésie, il y a des silences

Où flottent des parfums dans le recueillement.

Lors, l’âme délivrée du regret de l’absence,

Se plaît à demeurer dans son isolement.

...

Il y a des instants que la mémoire emplit

D’images et d’émois enrobés de tendresse.

Le temps les a gardés…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 9 mai 2012 à 18:43 — Pas de commentaire

Un oiseau

 

Un-oiseau012.jpg

 

 

Soudain un oiseau dans l’air bleu.

Cet oiseau c’est la vie

Qu’on n’emprisonne pas.…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 9 mai 2012 à 17:17 — 1 Commentaire

La rivière chantante

P5220124.jpg

 

J'habille, en mots de tous les jours,

Les joies simples qui m'ensoleillent,

Le beau divin qui m'émerveille,

Et mes émois, légers ou lourds.

...

Une habitude distrayante

Me fait saisir l'instant qui fuit.

J'essaie de le garder en vie,

Dans une rivière chantante.

...

Rien ne peut s'y perdre vraiment.

Aux heures de mélancolie,

Je viens m'y pencher et j'y lis,

Souvent dans…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 9 mai 2012 à 16:46 — 1 Commentaire

Albert et Marguerite

En souvenir de la Grande Guerre, voici l'histoire d'amour de deux modestes héros.

Le petit soldat de la Grande Guerre s’appelait Albert et sa dulcinée se nommait Marguerite. Comment…

Continuer

Ajouté par marcelle dumont le 9 mai 2012 à 16:30 — 2 Commentaires

Archives mensuelles

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

1999

                L'inscription

et la  participation à ce résau

   sont  entièrement grauits.

       Le réseau est modéré

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées reprendront en octobre 2020. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

ABSTRACTION LYRIQUE - IMAGE PROPHETIQUE : L'ART DE KEO MERLIER-HAIM

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2020   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation