Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

février 2018 billets (95)

DECOUVERTE D'UN THEÄTRE A L'EPOQUE PHARAONIQUE

UNE DECOUVERTE D'ETIENNE DRIOTON
lien direct vers la page "Découverte de l'existence d'un théâtre à l'époque pharaonique"

http://baladeaumusee.e-monsite.com/…/drioton-et-le-theatre-…

Ajouté par Michèle JURET le 28 février 2018 à 19:54 — Pas de commentaire

Itinéraires tympan : Qui ne souffle sur ces branches ?

 

Qui ne souffle mot sur ces branches ?

 

Je ne sais si, par la fenêtre,

 

le regard porté sur ces arbres les fera,

 

tout comme hier, toucher les étoiles.

 

Vois-tu, maintenant, le cœur chante sa complainte,

 

rempli d’illusions et…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 28 février 2018 à 18:30 — Pas de commentaire

" Le Domino Noir " A Liège ...avant l'Opéra Comique de Paris!

« O douce soirée! Moment enchanteur!  Mon âme enivrée renaît au bonheur! » Chaque année, une jeune et riche  aristocratique nommée Angèle quitte le couvent pour se rendre à un bal masqué sous le  couvert d’un «Domino noir». Horace  est tombé amoureux d'elle, l’an dernier au bal de Noël donné par la Reine sa cousine,  et  il la retrouve aujourd’hui. Angèle porte bien son…

Continuer

Ajouté par Deashelle le 28 février 2018 à 18:30 — 10 Commentaires

Mes événements à venir … à vos agendas…

Mes événements à venir … à vos agendas…

 

La galerie a le plaisir de vous inviter le

 

27 février de 18h 30 à 21h 30 pour sa 8e rencontre littéraire,

28 février de 18h 30 à 21h 30 pour son vernissage d’exposition,

 

17 et 18 mars de 11h 30 à 18h 30 pour son finissage d’exposition,

21 mars de 18h 30 à 21h 30 pour son…

Continuer

Ajouté par Espace Art Gallery le 28 février 2018 à 17:20 — Pas de commentaire

Edgar Degas, classique ou moderne ?

Il y a un peu plus de cent ans, le 27 septembre 1917, mourait le peintre Edgar Degas Si l’on retient volontiers de lui qu’il était “le peintre des danseuses”, sa carrière a en réalité été bien plus vaste, de la peinture à la sculpture, en passant par le dessin et la…

Continuer

Ajouté par Roland Ezquerra le 28 février 2018 à 12:06 — 1 Commentaire

Ce jour auréolé

À Jacques, Danièle et Michèle

 

Aujourd'hui mes pensées vont celle

Que jeune, j'appelais Marçou

Ô combien, il nous serait doux

D'être réunis auprès d'elle!

 

Nous ne pourrons pas…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 27 février 2018 à 22:28 — Pas de commentaire

Carnets intangibles : En attendant de revoir ce ruisseau

En attendant

 

de revoir ce ruisseau,

 

de passer le gué

 

par le pas du japonais.

 

Quelques mots

 

flottent au vent.

 

Les idées, à l’improviste,

 

courent se cacher dans les arbres

 

puis sortent de leur chrysalide.

 

Musique et espace.

 

Gravité et apesanteur.

 

Les racines vers le sol

 

Et les branches vers le…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 27 février 2018 à 18:58 — Pas de commentaire

Il y a ceux dépourvus du vouloir







Sales, obscurs dans le noir, ce sont nos enfants.


Ils dorment à même le trottoir à tout vents,

Sous des cartons, leur maison, imaginons-nous

Devenus ce qu’ils sont, ce qu’ils pensent de nous…

Ces hommes bouffis de froid, même des femmes,

Honte suprême, des femmes dehors sans lit !

Et pour taire l’impatience de ce drame

Une…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 27 février 2018 à 18:27 — 6 Commentaires

Boris Giltburg aux Piano days à Flagey (mer. 21 – dim. 25.02.18)

Il a remporté le concours Reine Elisabeth en 2013,  il est maintenant en résidence à Flagey et ses liens avec la Belgique sont privilégiés. Il  jouera ce soir  son fameux 3e concerto pour piano de…

Continuer

Ajouté par Deashelle le 27 février 2018 à 10:02 — 10 Commentaires

Couleurs du temps

Point ne suis 

Monsieur, Madame et la boîte de petits pois,

Point ne suis

Avalanche de jeux cinématographiques

Point ne…

Continuer

Ajouté par Deashelle le 27 février 2018 à 10:00 — 3 Commentaires

Ressourcement

Pantoum

Le ciel, d'un blanc bleuté, s'étend à l'infini.

La lumière suave émeut telle une grâce.

Ce jour sera heureux. Ma rue est un espace

Silencieux, sans faste, empli de poésie.

La lumière suave émeut, telle une grâce.

Maisonnettes et arbres existent en…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 26 février 2018 à 17:49 — Pas de commentaire

Implication harpe : En toi, le bateau a franchi l'espace

En toi, le bateau a franchi l’espace. Il s’est ensuite amarré

                     

à son arrivée aux lointains horizons de ton passé.

 

De jours en jours, en te penchant sur ces images resurgies,

 

tu as senti que tes yeux revoyaient à travers le temps.

 

Comme lorsque les mots traversent le livre et font revivre

 

les voyages de leurs auteurs, imaginaires ou réels.

 

Les rivières apparaissent, on les touche…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 26 février 2018 à 17:41 — Pas de commentaire

Tout est dans les regards...

L’image contient peut-être : plein air et eau DH ELLE

Malgré la glace, l'eau vive, 

Malgré le silence, la musique, 

Malgré la graine déséchée, la plantule,

Malgré la rose jalouse, les blés, …

Continuer

Ajouté par Deashelle le 26 février 2018 à 9:00 — 7 Commentaires

SPANISH STILL LIFE VELÁZQUEZ, GOYA, PICASSO, MIRÓ, ... @ BOZAR > 28 mai 2018

Certes la spécificité du  Bodegón espagnol naît de la diversité : sans l’influence d’artistes de nos régions, comme Joachim Beuckelaer (ca. 1535–1575) et Jan Brueghel, et d’artistes italiens tels que Margherita Caffi ou Giuseppe Recco, la nature morte espagnole n’aurait tout simplement pas existé. On situe la  naissance du genre en Espagne vers 1590–1600 dans le contexte tolédan, au moment où des artistes comme Caravage ou Bruegel l’Ancien faisaient des…

Continuer

Ajouté par Deashelle le 26 février 2018 à 0:00 — 5 Commentaires

Time ses courbes suspendues : Avec un peu de ces légendes vas-tu renaître de tes disparitions ?

Avec un peu de ces légendes,

 

vas-tu renaître de tes disparitions ?

 

Devenues invisibles, les lumières

 

de sa silhouette te hantent.

 

Oui, la naissance de pensées que l’on perçoit d’abord diffuses,

 

rapproche ton cœur de son âme.

 

Bientôt le jour reviendra où,

 

habillée en tenue d’été, cette sensation renaîtra,

 

comme une danse prolongée.

 

Pour l’heure, ce…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 25 février 2018 à 22:50 — Pas de commentaire

Au ghetto du vieil âge

Les yeux fermés, je me réveille.

N'ai aucun souci de l'instant.

Silencieux, coule le temps.

Mon inertie reste pareille.





Soudain, de la douce lumière,…

Continuer

Ajouté par Suzanne Walther-Siksou le 25 février 2018 à 22:32 — 2 Commentaires

Les enfants de L'OISELLE

Cher Robert Paul,

et les amis d'Arts et Lettres 

Merci de soutenir ma demande de DONS SOLIDAIRE

pour que vive et prospère L'Oiseau Lyre !



Juste CLIQUER dans l'image pour entrer dedans

puis dans JE PARTICIPE en annonçant votre participation de don à partir de 20 E.

C'est un appel solidaire car nous en avons besoin !…

Continuer

Ajouté par Rébecca Terniak le 25 février 2018 à 20:37 — 3 Commentaires

Time perçu ses couleurs : Les phénomènes qui animent les tableaux imaginaires

Les phénomènes qui animent les tableaux imaginaires.

 

Beaucoup sont éclosion, soupirs, hivers et tressaillements de la pensée,

 

en suspens derrière l’écriture des mots.

 

Ceux qui brisent le cœur ou sont les naufrages du passé.

 

Loin devant les dernières volutes bleutées

 

d’un soir d’été ou ancrés dans le présent

 

d’un instant assoupi. Au ralenti,

 

sous une feuille tombée au sol ou…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 25 février 2018 à 13:16 — Pas de commentaire

Estuaire absence : La côte sauvage confectionne sur ses épaules d'innombrables foulards de couleurs

La côte sauvage confectionne sur ses épaules

 

d’ innombrables foulards de couleurs.

 

Belles envolées. Des journées en équilibre

 

sur ses lignes élancées, ses courbes suspendues.

 

Cette sensation de danser et de voler un peu avec elle.

 

Le très vieil arbre et ses jeunes pousses,

 

les anciennes forêts où l’on retourne s’abriter,

 

où l’on sort de l’ombre dans des clairières…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 25 février 2018 à 11:40 — Pas de commentaire

Acanthe Pastel : Le temps où tu voyais en te penchant sur ce tableau

Le temps où tu voyais

 

en te penchant sur ce tableau,

 

tous les âges de ta vie.

 

Ce temps où s’émerveille le regard

 

devant la splendeur sonore des parchemins.

 

Ton carnet se remplit,

 

face à la houle,

 

le miroir de ton visage enfoui en-dedans ;

 

Jamais il ne s’enfuit.

 

En un clin d’œil il resplendit,

 

traversant le corps et les éclairs de ta…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 24 février 2018 à 13:58 — Pas de commentaire

Archives mensuelles

2021

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

1999

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation