Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Tous les billets (13,885)

"All in flight"- Rapid Gif.

"Le Symbolisme Perspectiviste". Composition, extraits des tableaux: "Jugement"'La Divine Référence est en sa Protection un Soutien mutuel', "Le Mage" - 'La Volonté Divine s'extériorise volontairement', "Tempérance" - 'La Porte à l'Observance Vitale est ouverte à l'individualité en sa Personnalisation', "Le Soleil" - 'La luminosité illumine les yeux de lumière',…

Continuer

Ajouté par Michaël BELLON le 22 septembre 2018 à 11:26 — Pas de commentaire

Lauréate sélection jury Grand prix du Court Automne 2018 Short Edition

Mon poème Du ciel à la terre a retenu l'attention du comité de lecture Short Edition et se voit doté d'un prix du jury pour l'édition Court Automne 2018.  Le commentaire déposé en recommandation sur le site me touche infiniment :  …

Continuer

Ajouté par Sandra Dulier le 21 septembre 2018 à 21:44 — Pas de commentaire

Il Trovatore de Verdi, en fantastique ouverture de saison à Liège!

Après notre brûlant été 2018, c’est une saison fantastique  qui s’ouvre à Liège avec Il Trovatore de Verdi,  et voilà  un incendie qui se déclare! Alerta ! Alerta ! Du coup de foudre, au brasier des passions, aux tourments du bûcher, aux glaives incandescents sous l’enclume, à cette croix monumentale du Christ rongée aux quatre bouts par les flammes, au feu de camp des gitans,  à l’incandescence des…

Continuer

Ajouté par Deashelle le 21 septembre 2018 à 16:30 — Pas de commentaire

Mon coquillage





Dans mon vaisseau, Drakkar nacré, de tout les ports

Il ne m'est point nécessaire de gouvernail,

Les plages me sont d'infinis aéroports

D'où j'émerge ou me pose sans nul attirail.



Je n'ai nul besoin sous d'éternels cieux bleus

De laines chaudes, de chapeaux en ombrage,

Un simple voile sur mon corps nu vaporeux

Me dissimule au monde des yeux…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 21 septembre 2018 à 11:40 — 1 Commentaire

Regarder la mer regarder le temps

Je regarde la mer
marcher vers moi
comme je regarde
le temps passer
Je lui crie
d’attendre
de suspendre son pas
mais ma voix se brise
contre les vagues
Un peu de moi
est emporté
un peu de moi
renaît à marée basse

Martine Rouhart

Ajouté par martine rouhart le 20 septembre 2018 à 18:53 — Pas de commentaire

Prix Philologie 2018 de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Chers amis du brusseleir sous toutes ses formes !

 

Vous m'avez fait le grand plaisir de vous intéresser à mes travaux dialectologiques, soit en suivant mes conférences, soit en achetant un de mes livres.

 

Aujourd'hui, j'ai le privilège de pouvoir vous annoncer que mon essai  "Schieven Architek !" a été honoré du Prix de Philologie 2018 de la Fédération Wallonie-Bruxelles

 …

Continuer

Ajouté par Jean-Jacques De Gheyndt le 19 septembre 2018 à 10:45 — Pas de commentaire


Fondateur réseau
Renée Fleming: Pannis angelicus

Ajouté par Robert Paul le 18 septembre 2018 à 20:00 — Pas de commentaire

SUIS LA FEUILLE

   

                                   

                                        Suis la feuille à ma branche attachée

                                        Fidèle à ma tige souple et fragile

                                        Au caprice des saisons outragée

                                        Je batifole dans le climat versatile.

                           …

Continuer

Ajouté par Michel PIERRON le 16 septembre 2018 à 13:49 — Pas de commentaire

TRAJEDIE

  

                                         Dans ton miroir, s'est flétrie ta jeunesse

                                         L'éclat de ton ciel aussi s'est enfuit

                                         Tes reflets ont perdu leur joliesse

                                         Et le rayon de ton soleil s'est affadi.

                                         Sous ton regard de femme vieillir

                             …

Continuer

Ajouté par Michel PIERRON le 16 septembre 2018 à 13:47 — Pas de commentaire

LA MORT AU PLAT DU JOUR

  

             

                                 Ils glissent suprême dans votre subsistance

                                 L'invisible nocivité de combinaisons chimiques

                                 Profitant des peuples et de leur ignorance

                                 Imprègnent votre vie de molécules toxiques.

                                 Malheur planétaire que leur…

Continuer

Ajouté par Michel PIERRON le 16 septembre 2018 à 13:42 — Pas de commentaire

L'INSTANT DE TEMPS

  

                                  L'instant de temps va et s'enfuit

                                  En secondes, minutes et en heures

                                  Ainsi dans le silence ou le bruit

                                  L'instant va en un temps qui meurt.

                                  Va le temps en instant trop court

                                  Éphémère brièvement…

Continuer

Ajouté par Michel PIERRON le 16 septembre 2018 à 13:39 — Pas de commentaire

NOUS EÛMES

       

                               Nous eûmes des sauts de tendresse

                               Autant d'amour toi et moi

                               Mirifiques et intimes promesses

                               En nos murmures nos furtifs émois.

                               Nuits câlines à nos allègres ferveurs

                               Nous eûmes…

Continuer

Ajouté par Michel PIERRON le 16 septembre 2018 à 13:34 — 1 Commentaire

Rythmé, savoureux et haut en couleurs... "Scapin 68" d'après Molière, au Théâtre du Parc, du 13 /09 au 26/10 2018

            L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air Coup de foudre  retentissant pour les pères (Benoit Van Dorselaer et Thierry Janssen), les fils (Mickey Bocar et Julien Besure), les valets (Simon Wauters et Othman Moumen) et les donzelles (Brigitta Skarpalezos et Laure Godisiabois)! Le spectacle est démentiel... rebelle, sexy, inventif et hippie! Tous à la plage, la  galère s'amuse, la pièce sera jubilatoire!  Voici Scapin 68 - une…

Continuer

Ajouté par Deashelle le 16 septembre 2018 à 0:00 — 5 Commentaires

LUCIDE ET POURTANT...

Lucide au moment flamboyant

Aussi au regard impatient

Timide jamais, et pourtant...

Aucune certitude vraiment.

La vie réserve tant de surprises

Comment échapper à l'emprise?

Même si la rigueur est de mise,

Folie est belle, qu'on se le dise...

La pudeur n'est point dans la pose

Pour vivre, il faut pouvoir dire : j'ose!

Et trouver juste l'exacte dose,

Afin de cueillir quelques…

Continuer

Ajouté par Gilbert Jacqueline le 15 septembre 2018 à 11:30 — 2 Commentaires

du 12 au 30 septembre 2018 ... Le grand Meaulnes à la Comédie Claude Volter

« Mais un homme qui a fait une fois un bond dans le paradis, comment pourrait-il s'accommoder ensuite de la vie de tout le monde ? »

 Cheveux longs et idée courtes… Voici un Grand Meaulnes brossé court comme les jeunes écoliers ruraux de l’époque, incarné par Laurent Renard,  que dirige avec brio l’auguste Danielle Fire dont on salue la remarquable adaptation et la mise…

Continuer

Ajouté par Deashelle le 14 septembre 2018 à 18:30 — Pas de commentaire

Ma première vendange,

Ce matin, alors qu'en soie blanche à l'horizon

de longues écharpes de brume s'étirent encore,

s'animent les coteaux pentus aux lignes d'or.

Chacun à sa place, sous les ordres du vigneron

fait entrer les paniers dans la danse,

tous s'affairent à la cueillette en cadence.



On entend les cliquetis des ciseaux qui chantent,

et les serpettes au soleil brillent,

tandis que les lourdes grappes scintillent

au soleil, pourpres  ou…

Continuer

Ajouté par Anne Marie REMONGIN le 14 septembre 2018 à 10:54 — 1 Commentaire

Brigadier, trois coups !

                                                                   Non, les personnes âgées ne sont pas des clones de personnes âgées qui se reproduiraient entre elles. Ce qui nous conforterait dans l'idée de l'immortalité de la jeunesse par une classification naturelle décidée par on ne sait quelle magie nous échappant.? Cette dernière fabriquerait des jeunes et des vieux se regardant en chiens de faïence sans la moindre idée de la naissance et de la mort. Pas du tout, les personnes…

Continuer

Ajouté par Gilbert Czuly-Msczanowski le 13 septembre 2018 à 18:22 — Pas de commentaire

Le hérisson JGobert

Dans un jardin vit un hérisson, petit mammifère hérissé de piquants et bien dans son monde. Il est là depuis de nombreuses années et malgré ce temps écoulé, n’approche pas les humains. Toujours caché, craintif et soucieux de ne pas se faire voir, tel un fantôme.

C’est lors d’une promenade automnale qu’ils sont trouvés lui et son frère, petites boules avec de si jolis minois. Arrivés là par la main cruelle d’un homme, jetés là pour en finir.

Le hasard est au rendez-vous avec une…

Continuer

Ajouté par Josette Gobert le 13 septembre 2018 à 13:03 — Pas de commentaire

Reminiscence êtres : Nous qui vivons, passants en voyage, nous cultivons les déserts sauvages, les montagnes arides.

Nous qui vivons, passants en voyage,

 

Nous cultivons les déserts sauvages,

 

Les montagnes arides.

 

Le peuplier s’affole devant la tempête.

 

Toujours souvenons-nous

 

Que les mélodies dans nos doigts

 

Nous guérissent de bien des maux.

 

Les feuilles où tu écris les notes de musique

 

Regardent les touches du piano,

 

Les cordes des violons,

 

La peau…

Continuer

Ajouté par Julien Boulier le 13 septembre 2018 à 11:34 — Pas de commentaire

Archives mensuelles

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

1999

       CONSULTEZ LE           PREMIER VOLUME DE  LA COLLECTION D'ART       "ETATS D'AMES                   D'ARTISTES"

    http://bit.ly/22T5z0Q

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Le projet est lancé le 28 mars 2017. J'y ai affecté les heureux talents de Gérard Adam pour mener ce projet à bonne fin

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Focus sur les précieux billets d'Art de François Speranza, attaché critique d'art du réseau Arts et Lettres. Ces billets sont édités à l'initiative de Robert Paul.

DE L’ABSTRACTION DES CORPS : L’ART DE DEJAN ELEZOVIC

L'IMAGE DE LA FEMME DANS LA MYTHOLOGIE D'ARNAUD CACHART

L’IDEE, ARCHITECTURE DE LA FORME : L’ŒUVRE DE BERNARD BOUJOL

LE THEATRE DES SENS : L’ŒUVRE D’ALEXANDRE PAULMIER

DU CIEL INTERIEUR A LA CHAISE HUMAINE : L’ŒUVRE DE NEGIN DANESHVAR-MALEVERGNE

VARIATIONS SUR LE BESTIAIRE : L’ŒUVRE DE ROBERT KETELSLEGERS

ELIETTE GRAF ENTRE POESIE ET MAGIE

COULEURS DE MUSIQUE, MUSIQUE DES COULEURS : L’ART DE HOANG HUY TRUONG

REFLETS D’UNE AME QUI SE CHERCHE : L’ŒUVRE DE MIHAI BARA

LE SIGNE ENTRE PLEINS ET VIDES : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN GILL

ENTRE LES SPHERES DE L’INFINI : L’ŒUVRE D’OPHIRA GROSFELD

PAR-DELA BÉATRICE : LE DIALOGUE DE CLAUDIO GIULIANELLI

DE L’ESTHETIQUE DU SUJET : L’ART DE JIRI MASKA

 

 ENTRE REVE ET FEMINITE : L’ŒUVRE DE CHRISTIAN CANDELIER

DE L’ORDINAIRE COMME ESTHETIQUE : L’ŒUVRE DE YVONNE MORELL

QUAND 

SURREALISME ET HUMANISME EXPRIMENT L’ŒUVRE D’ALVARO MEJIAS

UN THEATRE DE COULEURS ET DE FORMES : L’UNIVERS D’EDOUARD BUCHANIEC

CHRISTINE BRY : CAVALCADES AU CŒUR DE L’ACTE CREATEUR

QUAND LE MYTHE S’INCARNE DANS L’ART : L’ŒUVRE D’ODILE BLANCHET

D’UN SURREALISME L’AUTRE : LES FLORILEGES DE MARC BREES

DE LA TRANSPARENCE DE L’AME : L’ŒUVRE DE MARIE-CLAIRE HOUMEAU

VERS UN AUTRE SACRE : L’ŒUVRE DE RODRIGUE VANHOUTTE

traduit en espagnol via le        lien en bas de page

     http://bit.ly/29pxe9q

LE SIGNE ENTRE LA CULTURE ET LE MOI : L’ŒUVRE DE LYSIANE MATISSE

DE LA MATIERE ENTRE LES GOUTTES DE L’ESPACE : L’ŒUVRE DE FRED DEPIENNE

FREDERIQUE LACROIX-DAMAS - DU PALEOLITHIQUE AU CONTEMPORAIN : RETOUR SUR L’ORIGINE DU MONDE

ENTRE SURREALISME ET METAPHYSIQUE : L’ŒUVRE DE GHISLAINE LECHAT

LA FEMME CELEBREE DANS LA FORME : L’ŒUVRE DE CATHERINE FECOURT

LA LIGNE ENTRE COULEURS ET COSMOS : L’ŒUVRE DE VICTOR BARROS 

CHRISTIAN BAJON-ARNAL : LA LIGNE ET LA COULEUR : L’ART DE L’ESSENCE

LE ROMAN DE LA ROSE : L’ECRITURE PICTURALE DE JIDEKA


MARTINE DUDON : VOYAGE ENTRE L’ESPACE ET LA FORME

TROIS MOMENTS D’UNE CONSCIENCE : L’ŒUVRE DE CATHERINE KARRER

CHRISTIAN KUBALA OU LA FORME DU REVE

L’ŒUVRE DE JACQUELINE GILBERT : ENTRE MOTS ET COULEURS

TROIS VARIATIONS SUR UN MEME STYLE : L’ŒUVRE D’ELIZABETH BERNARD

ISABELLE GELI : LE MOUVEMENT PAR LA MATIERE

L’ART, MYSTIQUE DE LA NATURE : L’ŒUVRE DE DOROTHEE DENQUIN

L’AUTRE FIGURATIF : l’ART D’ISABELLE MALOTAUX

CLAUDINE GRISEL OU L’EMOTION PROTAGONISTE DU MYTHE

VOYAGE ENTRE LYRISME ET PURETE : L’ŒUVRE ABSTRAITE DE LILIANE MAGOTTE

GUY BERAUD OU L’AME INCARNEE DANS LA FORME

LA FEERIE DE L’INDICIBLE : PROMENADE DANS L’ŒUVRE DE MARIE-HELENE FROITIER

JACQUELINE KIRSCH OU LES DIALOGUES DE L’AME

DU CORPS ET DU CODE : L’HERITAGE PICTURAL DE LEONARD PERVIZI

JACQUES DONNAY : ITINERAIRES DE LA LUMIERE

MIREILLE PRINTEMPS : DIALOGUE ENTRE L’ESPACE ET LE SUJET

STEPHAN GENTET: VOYAGE ENTRE LE MASQUE ET LE VISAGE

MARC LAFFOLAY : LE BOIS ET LE SACRE

FLORENCE PENET OU LA COULEUR FAUVE DES REVES

LE SURREALISME ANCESTRAL DE WILLIAM KAYO

CLARA BERGEL : DE L’EXISTENCE DU SUJET



GERT SALMHOFER OU LA CONSCIENCE DU SIGNE

ALFONSO DI MASCIO : D’UNE TRANSPARENCE, l’AUTRE

 

LESLIE BERTHET-LAVAL OU LE VERTIGE DE L’ANGE


TINE SWERTS : L’EAU ENTRE L’ABSTRAIT ET LA MATIERE


ELODIE HASLE : EAU EN COULEURS


RACHEL TROST : FLOATING MOMENTS, IMPRESSIONS D’INSTANTS


VILLES DE L’AME : L’ART DE NATHALIE AUTOUR


CHRISTIAN LEDUC OU LA MUSIQUE D’UNE RENAISSANCE


CHRISTIGUEY : MATIERE ET COULEUR AU SERVICE DE L’EXPRESSION


HENRIETTE FRITZ-THYS : DE LA LUMIERE A LA LUMINESCENCE


LA FORME ENTRE RETENUE ET DEVOILEMENT : L’ART DE JEAN-PAUL BODIN


L’ART DE LINDA COPPENS : LA COULEUR ET LE TRAIT DANS LE DIALOGUE DES SENS


CLAUDE AIEM : OU LA TENTATION DU SIGNIFIE


BOGAERT OU L’ART DE LA MYSTIQUE HUMAINE


MICHEL BERNARD : QUAND L’ART DANSE SUR LES EAUX


PERSONA : DE L’ETAT D’AME AU GRAPHISME. L’ŒUVRE D’ELENA GORBACHEVSKI


ALEXANDRE SEMENOV : LE SYMBOLE REVISITE


VERONICA BARCELLONA : VARIATIONS SUR UNE DEMARCHE EMPIRIQUE


FRANCOISE CLERCX OU LA POESIE D’UN MOMENT


XICA BON DE SOUSA PERNES: DIALOGUE ENTRE DEUX FORMES DU VISIBLE


GILLES JEHLEN : DU TREFONDS DE L’AME A LA BRILLANCE DE L’ACHEVE


JIM AILE - QUAND LA MATIERE INCARNE LE DISCOURS


DIMITRI SINYAVSKY : LA NATURE ENTRE L’AME ET LE TEMPS


FRANÇOISE MARQUET : ENTRE MUSIQUE ET LEGENDE


CLAUDINE CELVA : QUAND LA FOCALE NOIE LE REGARD


LES COULEURS HUMAINES DE MICAELA GIUSEPPONE


MARC JALLARD : DU GROTESQUE A L’ESSENTIEL


JULIANE SCHACK : AU SEUIL DE L’EXPRESSIONNISME MYSTIQUE


ROSELYNE DELORT : ENTRE COULEUR ET SOUVENIR


BETTINA MASSA : ENTRE TEMPS ET CONTRE-TEMPS

XAVI PUENTES: DE LA FACADE A LA SURFACE : VOYAGE ENTRE DEUX MONDES

MARYLISE GRAND’RY: FORMES ET COULEURS POUR LE TEMPS ET L’ESPACE

MARCUS BOISDENGHIEN: ETATS D’AME…AME D’ETATS : EMOTIONS CHROMATIQUES

 

JUSTINE GUERRIAT : DE LA LUMIERE

 

BERNADETTE REGINSTER : DE L’EMOTION A LA VITESSE

 

ANGELA MAGNATTA : L’IMAGE POUR LE COMBAT

 

MANOLO YANES : L’ART PASSEUR DU MYTHE

 

PIERRE-EMMANUEL MEURIS: HOMO LUDENS

 

MICHEL MARINUS: LET THE ALTARS SHINE

 

PATRICK MARIN - LE RATIONNEL DANS L’IRRATIONNEL : ESQUISSES D’UNE IDENTITE

 

CHRISTIAN VEY: LA FEMME EST-ELLE UNE NOTE DE JAZZ?

 

SOUNYA PLANES : ENTRE ERRANCE ET URGENCE

 

JAIME PARRA, PEINTRE DE L’EXISTENCE

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2018   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation