Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

de Monpezat
  • 61, Homme
  • NOMEXY
  • France
  • Nomexy
Partager sur Facebook
Partager

Amis de De Monpezat

  • husson jean francois
  • Robert Paul

Groupes de de Monpezat

 

Page de de Monpezat

Informations concernant le profil

Ville
Nomexy
En m'inscrivant, je reconnais avoir lu et compris les Conditions d'utilisation du Réseau et j'accepte de m'y conformer Conditions: http://ning.it/jXzMfX
oui
Vos centres d'intérêts / votre domaine d'activités
Art, littérature, design et de façon générale es multiples aspects de la culture, espaces naturels
Définissez-vous de manière succincte
Passionné par la création plastique et l'écriture, j'ai développé un travail personnel à ce propos. Des propositions plastiques pour partager un univers inspiré par l'inconscient et la poésie, les liens entre arts et sciences, les voyages et la culture africaine, océanique et amérindienne, l'univers des signes et des mots ainsi que le sacré et la narration . Les réalisations proposées revendiquent une filiation avec le design graphique pour explorer des formes brutes, primitives et abstraites, simples ou complexes ainsi que les rapports textes / images. Le numérique permet diverses applications et formats, de la conception d'une pièce unique à l'édition de multiples.
Vos artistes et écrivains favoris?
Philippe Jacq, Pierre et jean Villemin, S&P Stanikas, James Joyce, Julien Gracq, Herman Hesse

Un aperçu de l'écriture poétique intrinsèquement liée à mes création plastique

Les portes du paradis

Ce sont les portes du paradis entre les fleuves de l’orient.
Certains hommes te diront,
le fou, il voyage à la vitesse de la lumière.
Avant la terre,
dansaient les baleines et dragons
en spirale à l’unisson de la résonnance.
Surement accompagné par les monstres,
tu devais communier
dans les abysses les bras tendus vers la surface
car les chants appelaient à la transe des êtres.
« Follow el camino! »
Le chemin est fondamental,
« Oh yes son! »
La peur débute avant la liberté
quand approche la perte des notions fondamentales.
Les chats savent tous cela.
Tu fis un beau voyage avec Chléa
au-delà de l’horizon.
Ce sont les portes du paradis entre les fleuves de l’orient.
Certains hommes te diront,
le fou, il voyage à la vitesse de la lumière.
“Who know?
Don’t be crazy too soon!
Maybe the sun is too far
to take a walk on the wild side.
Hey man,
it’s the deal!”
Non-chute Dieu!
Au temps des terres immergées,
la négation de l’égo dans les champs de l’oubli
rencontre le non-vouloir dans ceux de la lumière,
pour ne plus revenir,
pour vivre là-bas le cycle des jours,
pour vivre pleinement les émotions,
pour vivre de rien dans le tout,
pour vivre sans retour.
 
Ce sont les portes du paradis entre les fleuves de l’orient.
Certains hommes te diront,
le fou, il voyage à la vitesse de la lumière.
Il s’est levé transparent pour eux
quant est apparue la première des cités.
Il est venu comme un prince.
Il les a reconnus.
Il les a tous délivrés.
Il les a ouvertes à tous.
Certains hommes te diront,
Ne l’écoute pas.
Il est différent, accorde plutôt ta confiance au bon sens des puissants.
Ils te tiendront des paroles éteintes à la racine.
Rigole, toujours « together » !
A ses yeux, tu vaux bien plus.
A ses yeux, tu es unique, magnifique, aimé!
 
Ce sont les portes du paradis entre les fleuves de l’orient.
Certains hommes te diront,
le fou, il voyage à la vitesse de la lumière.
Tu vois le rayon
“light black and white”.
L’attitude juste produit des actions de même valeur.
Les terres sont tristes et affaiblies par les actions des hommes.
Le doigt de Dieu peut les sauver pour les ramener
aux univers saturés de vie,
les choses, la beauté, leurs échelles.
Qu’attendre?
Que désirer?
“What do you need more?”
Eh, soit un poète Pépé!
 
Ce sont les portes du paradis entre les fleuves de l’orient.
Certains hommes te diront,
le fou, il voyage à la vitesse de la lumière
comme les fantômes qui résident sur les falaises ;
comme le lézard qui retrouve sa queue ;
comme les étoiles présentes dans les cieux ;
comme celui qui sait écouter dans le brouhaha ;
comme cette jeune fille qui semble endormie.
Et pourtant, le fou!
Au bord de la mer, jubilation d’être,
il saura te montrer les passages entre les espaces emmurés.
Il t’accompagnera dans l’extase de plonger dans les fluides universels
au point de ne plus vouloir en sortir.
Les portes de derrière!
Elles sont toujours celles qu’il faut trouver.
 
Ce sont les portes du paradis entre les fleuves de l’orient.
Certains hommes te diront,
le fou, il voyage à la vitesse de la lumière.
Ces paroles s’avèrent salvatrices
car maintenant ton âme aspire à la sérénité
pour atteindre la paix,
pour vivre ensemble,
pour tromper tes démons,
pour décadenasser les portes du dedans.
Les êtres se lèveront!
Pop et pop ;
Ils se révolteront!
T’es rock ;
Ils se battront!
T’es dans la mesure ;
Mais as-tu-atteint les univers subjectivés?
Avant d’être!
Eternité?
Ce sont les portes du paradis entre les fleuves de l’orient.
Certains hommes te diront,
le fou il se déplace encore à la vitesse de la lumière!
Avant d’être!
Fluidité?
Le fou, il aura compris l’intérêt général!
Avant d’être,
plénitude ?
Le fou, il aimera partager!
C’est sur le pont du Léthé que jailliront des arbres aux coupes généreuses
pour quels or, mort, corps, folies, pouvoir, cultes, amour, désir, possessions, obsessions?
Pourquoi le chaînage de la vie avec la globalité?
Comment ignorer la primitivité de la perception?
Qui peut le savoir ?
Tu ne suivras plus le cour des vaines certitudes?
Vite le renouveau!
Crois maintenant.
Comment te le dire autrement?
Après la terre les hommes naîtront encore!

Photos de de Monpezat

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

Blog de De Monpezat

Pour une plateforme contributive en art et design

Publié(e) par 17 août 2016 à 9:00 0 Commentaires

 Ayant la conviction qu'il est indispensable de partager les compétences, les savoir-faire pour continuer à concevoir des projets culturels et ainsi contribuer à construire une économie de la connaissance, je partage cet article pour réfléchir ensemble à propos d'un sujet qui fonde mon engagement personnel et professionnel.

À cet égard, ma réflexion se porte sur l'invention de moyens efficaces et innovants, à la mesure des enjeux pour notre société mondialisée du développement d’un…

Continuer

Mur de commentaires

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

  • Robert Paul, créateur de ce réseau, vous souhaite la bienvenue sur celui-ci. Apportez y votre meilleure contribution. Quand nous verrons le visage de votre art -sur ce réseau-, il nous fera plaisir de le commenter: les affinités électives pourront d'autant mieux se tisser. Nous attendons quelques échantillons de vos talents et les annonces de vos évènements. Ce réseau n'est pas une collection de liens vers vos propres blogues ou sites. Si vous devriez vous en servir comme annuaire de liens, nous serons obligés de ne plus vous considérer comme membre.
 
 
 
  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation