Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

charles bottin
  • Homme
  • Verviers
  • Belgique
Partager sur Facebook
Partager
  • Billets (1)
  • Discussions
  • Évènements
  • Groupes
  • Photos (1)
  • Albums photo
  • Vidéos

Amis de Charles bottin

  • Daniel Moline
  • Robert Paul
 

Page de charles bottin

Informations concernant le profil

En m'inscrivant, je reconnais avoir lu et compris les Conditions d'utilisation du Réseau et j'accepte de m'y conformer Conditions: http://ning.it/jXzMfX
oui
Vos centres d'intérêts / votre domaine d'activités
Famille, nature, spiritualité, arts : céramique, littérature.
Définissez-vous de manière succincte
Rêveur engagé
Vos artistes et écrivains favoris?
A. Watts, H. Bauchau, A. Roy, E. Dickinson, C Singer.

 

Le cueilleur des mémoires

 

Un roman de Charles Bottin publié chez Memory Press, août 2011

 

« Le rêveur est le gardien des mémoires. »

Voici un roman étrange et par là attachant car il sort des sentiers battus. Un roman qui fait vibrer les cordes intimes de l'être humain. Un roman qui entraîne le lecteur dans le foisonnement de l'Histoire tout en lui permettant d'explorer le rêve, l'imaginaire, la mémoire, l'essence que d'aucuns nomment âme.

L'histoire commence en 116 avant Jésus-Christ, en Gaule celtique dans une tribu éburonne avec la naissance de Bronde (« la Source »). Suite à l'assassinat de ses parents par une bande de pillards, Bronde et sa sœur Micha seront recueillis par le clan des Chantoires, terre de druides réputés qui cultivent la méditation par la voie des rêves. Bronde unira sa destinée à celle de Souffle (« l'Air »), une Chantoire. Le chemin initiatique pour devenir un druide célèbre ou une médecin, sage-femme reconnue, sera éprouvant et parsemé de nombreux rebondissements. La vie s'écoulera au gré des naissances, des deuils, des trahisons, des séparations volontaires ou contraintes, de longs voyages (après une visite chez les Esséniens, Bronde rencontrera César chez son ami Poseidonios à Rhodes), des retrouvailles flamboyantes à travers les convulsions de l'Histoire... avant que l'unité ne s’effondre sous les dissensions, les coups de buttoir des Germains et la colonisation sauvage de César.

Ce roman dense et très documenté nous fait découvrir l'histoire d'une civilisation méconnue, celle des peuples premiers, des mythes fondateurs.                                                               Sous une trame historique, l'auteur[1] touche à l'essentiel, « choisissant » (comme il l'écrit dans sa note en fin d'ouvrage) « le point de vue de ceux qui croient plus en l'être d'esprit que dans le faire tranchant. »                                                                                                                     A travers un questionnement humain l'auteur scrute le sens de l'Histoire et atteint par là l'universel. En nous invitant à mettre nos pas dans ceux de Bronde, le romancier nous fait découvrir le monde mystérieux et envoûtant des druides et des devins, détenteurs d'un savoir empreint d'une grande sagesse, explorateur de rêves parfois prémonitoires. Ces maîtres        ès-méditation, « cueilleur de mémoires », nous interrogent sur la connaissance intérieure et nous entraînent dans une spiritualité qui transcende le temps, les civilisations et les religions tout en vivant ancrés dans le fonctionnement de la société celte. Le passage par l'univers imaginé n'est-il la meilleure façon de faire émerger le réel ?

Véhicule de l'âme, la parole occupe aussi une place importante dans ce roman. Tantôt prophétique, tantôt récit des temps premiers, elle se veut rassurante et tendre. Parfois violente et provocatrice, elle suscite la haine, la trahison, la dissension et la guerre. Souvent conciliante, elle permet de structurer et de ritualiser la société avec ses nombreuses assemblées tribales. Experte, elle exerce sa diplomatie parmi des clans qui s’entre-déchirent. Dans tous les cas elle se fait libératrice des pulsions internes qu 'elles soient salvatrices ou destructrices. On ne peut s'empêcher d'établir un parallélisme entre ce roman et Œdipe sur la route d'Henri Bauchau où le roi aveugle et maudit au prix d'une longue errance faite d'épreuves initiatiques, de rêves porteurs de signes et de dépassement de soi parviendra à se libérer de son passé meurtrier pour atteindre la clair-voyance. L'une et l'autre œuvre explorent le champ de l'âme qu'elles sondent et scrutent avec acuité.

Roman du passage de l'enfance à l'âge adulte lorsque Souffle vit une expérience solitaire et fondatrice en pleine nature – une nature omniprésente décrite avec des accents poétiques –   Le cueilleur des mémoires pose aussi le problème de l'apprentissage avec ses tourments amoureux, ses doutes, ses découragements, ses questions lancinantes sur la formation reçue et son utilité voire encore sur le rôle du destin dévolu à chaque être humain.

D'ailleurs celui-ci immergé dans les vicissitudes de l'Histoire nous plonge dans une vaste réflexion sur son sens. Les peuples celtes après avoir vécu en paix et en bonne entente vont se disputer et se faire la guerre (préfiguration de la (dés)union européenne actuelle ?), attaqués d'un côté par les Germains, de l'autre par les Helvètes, envahis par la force brutale de César qui excelle à appliquer le principe de diviser pour régner. Le lecteur lira avec intérêt la description très vivante des batailles de César, un César bien différent de la vision propagandiste et scolaire de la Guerre des Gaules. L'auteur nous donne ici le point de vue des vaincus, ceux qui sont exclus de l'histoire officielle... Les « grandes » civilisations ne peuvent-elles se construire qu'à travers la violence, la destruction, le massacre, l'exclusion et la radicalisation ?

« Lire[2], c'est presque toujours se confronter à un personnage ou à une situation dont on éprouve intimement les vibrations. Rencontre, découverte, complicité, refus voire hostilité : quelque chose fait écho à sa propre subjectivité. »                                                      Longtemps encore après avoir refermé ce roman, les personnages de Bronde et de Souffle continuent à hanter la mémoire du lecteur et à féconder son âme.                                            La littérature, c'est de la force que l'on vous dit et de la force que l'on vous donne !

WILLD[3]



[1] Charles Bottin après une formation de céramiste, travaille pendant 7 ans parmi les Twas, un peuple premier d'Afrique centrale. Revenu en Belgique en 1987, il entame des études d'infirmier. Aujourd'hui ses activités autour de l'argile se partagent avec l'accompagnement de la fin de vie et l'écriture. Il est aussi l’époux de Ruhina et le papa (entre autres) de Jehan.

 

[2]Monique Verdussen, critique littéraire.

 

[3]Dominique Willem est professeur de français, latin et grec au collège Saint-François Xavier I de Verviers.

 

 

Photos de charles bottin

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

Blog de Charles bottin

"Le cueilleur des mémoires", roman de Charles Bottin. Article écrit par Dominique Willem

Publié(e) par 21 novembre 2011 à 12:16 0 Commentaires

 

Le cueilleur des mémoires

 

Un roman de Charles Bottin publié chez Memory Press, août 2011

 

« Le rêveur est le gardien des mémoires. »

Voici un roman étrange et par là attachant car il sort des sentiers battus. Un roman qui fait vibrer les cordes intimes de l'être humain. Un roman qui entraîne le lecteur dans le foisonnement de l'Histoire tout en lui permettant d'explorer le rêve, l'imaginaire, la…

Continuer

Mur de Commentaires(3 commentaires)

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Le 27 novembre 2011 à 19:05, Catherine Guilluy a dit...

Bienvenue au rêveur engagé...

Le 21 novembre 2011 à 13:26, Eric Descamps a dit...
Bonjour, et bienvenue!
Le 21 novembre 2011 à 11:29, Dominique Prime a dit...

Bienvenue sur ce site de partages

 
 
 

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation