Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Marc Pierre Carion
  • BRUXELLES
Partager sur Facebook
Partager

Amis de Marc Pierre Carion

  • Sylvie Defour
  • Michèle Vanden Eynden
  • Maria Maïlat
  • LUMIN Stéphane
  • Heymans Pascale
  • Dominique Croiselet
  • Semal Claude
  • Larissa Ickx (Miss6)
  • willy deweert
  • Vero Mot
  • chantal roussel
  • Dominique Prime
  • Paul K  photographe  ( KOHN )
  • Fabienne Coppens
  • Bob Boutique

Groupes de Marc Pierre Carion

 

Page de Marc Pierre Carion

Informations concernant le profil

Ville
BRUXELLES
En m'inscrivant, je reconnais avoir lu et compris les Conditions d'utilisation du Réseau et j'accepte de m'y conformer Conditions: http://ning.it/jXzMfX
oui
Vos centres d'intérêts / votre domaine d'activités
Sémiologie de la littérature
Définissez-vous de manière succincte
prof./écrivant/écrivain
Vos artistes et écrivains favoris?
Mallarmé, Valéry, Saint-John Perse.

Ecume (vers. fr. (Scum))

La nuit, il
introduisant la lune dans sa main,
révèle de célèbres vols de mouettes.
Courant, courant les flots,
les yeux tombent.
Ils chatouillent vos pieds, ce sable.
Viennent, le présence et la voix.
Jette le sable, qui arrive enfin,
toute blanche dévêtue et envolée d'oiseaux,
pour semer de voeux ma tête.


Golden Poet Anthology. (Sacramento) 1989
Golden Poet Trophy. (New York) 1990
Noir et Blanc (Toulouse. Fr.) 1991

http://www.goodreads.com/book/show/3086114-world-of-poetry-anthology

***

Papillon en demeure (v.fr. (Butterfly in residence))

 

étoupe de soir

brille-toi

comme mille chevaux malins.

 

Reste de bouquet du.

Et l'amour face.

 

T'envoie

aux dédins

de toi

repu.

 

Rompus ténèbres

partir

en nombres et repères

comme silences émaillés.

 

D'ailes en ailes,

éprouvé,

contre lueurs rester...

 

Maître de Toi.

 

 

Publié dans "Golden Poet Anthology" (Sacramento, 1989)

Accompagne "Ecume" ("Scum")- Golden Poet Trophy. NY. 1990

***

Expliquer,
c'est jouer au soleil.

Donner la peur
aux diables qui hantent les mots
reçus.

Ils sont quatre,
au pied de l'arbre.

Le premier s'avance
dans un divertissement qui
les amènent à entendre, voir, aimer.
Et plaire.

Ils se sont tus,
l'oiseau s’est envolé.

Quatre couleurs se sont réunies dans le vent.

Ils se sont repris au jeu.

Et les couleurs sont apparues nettes,
l'une après l'autre,
en moins d'une seconde.

Dire, c'est jouer avec le vent.

Donner du temps aux voiles
qui hantent les mots pensés.

Toute syllabe est lumière
et
départ.

Lors de jeux
qui courent et planent
sur la terre.

***

attire la flamme

 

celle qui te porte à t'éveiller

celle qui t'incorpore au Monde

 

attire la flamme

qui brûle au large de ton voisin

qui réduit son âme à une poupée de cire

 

attire la

 

Et   Ne crains rien

Entends   Tout ce qui se met en sourdine

Et   Régénère l'aube

***

Quand on aime, on est

 

tout petit

désarmé, dépouillé, désincarné

puéril, nu

impuissant

 

plus que l'extrait de l'ombre de Soi

 

submergé, rempli par l'amour

qui vous renverse, vous emporte

et fait de vous une brindille

sur un océan

 

une brindille lumineuse,

bourrée d'espoir

 

quand on aime, c'est

l'enfer du néant, de l'immensité

et le paradis à la fois.

***


le corps tendu
l'âme pleine
étiré entre toi et moi

le corps perdu l'âme sereine

le toi à moi
fait de mille pas

il trouvera sa course dans la grande ourse
de mille lunes
en soleils bas


dans mille mains
offrandes
à tes pas


elle se révèlera

***

Tuez-vous !

 

Brûlez-vous

de bûchers en souricières.

 

Tuez ! Brûlez !

Castrez tous les homos,

enfermez les femmes sans enfants,

frappez ceux de ceux-ci qui mettent les coudes sur vos nez !

 

Tappés. Dormez !

 

Frappez.

Montrez-vous digne de tuer !

 

Montrez-vous digne de tuer

tout ce qui ne vous ressemble pas.

 

Partez en guerre

contre l'humanité.

 

Foutez-la en l'air.

Elle n'en vaut pas la peine.

 

Car seulement vous, dieu vivant de l'imbécilité, riche d'hérédité,

ours de la médiocrité,

vallez toute cette peine,

chagrin, misère, imbécilité,

guerre que vous engendrez,

enfantez.

 

Dormez.

A tout jamais.

 

Disparaissez.

Tappés.

 

*

Let me know
who
I'm.

 

And

this rain flowing around your head

like some diamonds in the waves

 of the skies, of the clouds. Immortal clouds !

 

And

super rainbows of shores, clouds and rains.

Around your face

full of such emptiness of yourself

free of backgrounds energies

free of future sendings

free

***

Elle roula l’aube dans ses bras,
lui fit faire demi-tour
et
regarda le ciel.

Dis-moi, aube
qu’en est-il
des tes antiques blocages ?

Qu’en est-il
de ce qui remplit d’ailes
leurs propres vides ?

Que je sache.
Et que je puisse le leur dire.

Que les vents se démènenent.
Et
que l’aube atteigne enfin leurs bras.

Photos de Marc Pierre Carion

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

Blog de Marc Pierre Carion

Publié(e) par 14 mars 2015 à 0:15 0 Commentaires

Elle roula l’aube dans ses bras,lui fit faire demi-touretregarda le ciel...

Publié(e) par 14 mars 2015 à 0:00 0 Commentaires

Elle roula l’aube dans ses bras,
lui fit faire demi-tour
et
regarda le ciel.

Dis-moi, crépuscule
qu’en est-il
des tes antiques blocages ?

Qu’en est-il
de ce qui remplit d’ailes
leurs propres vides ?

Que je sache.
Et que je puisse le leur dire.

Que les vents se démènenent.
Et que l’aube
atteigne enfin leurs bras.

Que les monts s’allument.
Et qu’ils
opinent au jour.

Je monte dans les flammes.

Publié(e) par 26 mai 2013 à 21:00 0 Commentaires

 

Je monte dans les flammes.

 

Et vous renvoie le peu de chaleur nécessaire

qui monte vers l’éternel cœur de vous.

Qui m’a fait ce que je suis.

A présent.

 

Je monte

dans cette chaleur intense de votre cœur

dans ce devenir certain de votre être

 dans ce qui est définitivement moi.

 

Et ne sera plus vous

que pour être enfin vous

tout entier.

 

Je monte vers les…

Continuer

Mur de Commentaires(3 commentaires)

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Le 4 janvier 2013 à 17:18, Heymans Pascale a dit...

Les deux peuvent aller de pairs et être complémentaires ;-)

Le 28 décembre 2012 à 13:59, Maria Maïlat a dit...

Merci à vous de m'avoir invitée et accueillie en cette fin d'année 2012!

Le 18 décembre 2012 à 7:13, Dominique Prime a dit...

Bienvenue sur ce site de partages

 
 
 

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation