Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Mansouri Idrissi Sidi Mohammed
  • Rabat
  • Maroc
Partager sur Facebook
Partager
  • Billets
  • Discussions
  • Évènements
  • Groupes (1)
  • Photos (17)
  • Albums photo
  • Vidéos

Amis de Mansouri Idrissi Sidi Mohammed

  • pellecer  france noelle
  • Dr H. BOUHIOUI

Groupes de Mansouri Idrissi Sidi Mohammed

 

Page de Mansouri Idrissi Sidi Mohammed

Informations concernant le profil

En m'inscrivant, je reconnais avoir lu et compris les Conditions d'utilisation du Réseau et j'accepte de m'y conformer Conditions: http://ning.it/jXzMfX
oui
Vos centres d'intérêts / votre domaine d'activités
Art plastique
Définissez-vous de manière succincte
Artiste peintre
Mohamed Mansouri Idrissi

Mystique et soubresauts d’âme

A propos des œuvres de Mansouri (ainsi qu’il signe), on est tenté à première vue de parler de réalisations néo-impressionnistes, relativement aux couleurs diaprées, irisées ou diaphanes, à leur flou aérien, à leur musicalité impaire, leur transparence, leurs interpénétrations atténuées, aux tons polymorphes, le tout sous-tendu par un graphisme à la dynamique structurée mais sans trop y paraître. De là à conclure, vite certes, que ce qui est constamment mis en jeu chez Mansouri est la lumière (au sens physique), n’était la dimension introspective que l’artiste tient à donner à celle-ci, partant à ses compositions.
La gamme très variée des tons joue énormément dans cet univers où l’acte pictural est par hypothèse cause mentale, pour reprendre l’expression de Léonard De Vinci.
Présence impressionniste s’il en est, nécessitant déchiffrement et dévoilement à la fois, pour en pénétrer et apprécier l’esprit. Travail abordé comme on va vers l’inconnu, avec des escales qui sont autant d’ascensions ; une peinture en escalier, fictionnée à force d’exigence, bâtie lentement, maturée.
Mansouri semble aussi faire à maintes reprises dans un art virtuel qui devient entièrement ou à moitié de l’abstraction, que traversent des formes figurales (corps humains, volatiles ectoplasmiques). Toutefois, on pourrait toujours se poser la question, à savoir dans quelle tendance s’inscrirait enfin une telle démarche plastique. Sans vraiment répondre, nous pensons : mystique ! Ce que l’on croit voir ne serait-ce pas des soubresauts d’âme ? Subconscience figurée abstraitement voiles, images enrobées d’embruns chromatiques, poésie méditative peinte au gré du hasard, optant tantôt pour la verticalité qui est transcendance, tantôt pour l’horizontalité paysagiste, avec ce que la perspective tant soit peu maîtrisée pourrait insuffler de détails (floraux, animaliers, humains), de motifs signalétiques, le tout devant renseigner sur un désir naturaliste latent, en même temps sur un tempérament lyrique qui sait jongler avec les effusions mais donne l’impression de dématérialiser ?
Tout en travaillant, Mansouri se voit aux prises avec une rhétorique de l’image toujours inédite, perçue comme possibilité d’une spiritualité supérieure, à atteindre, où toutes les dénominations, vaines les unes les autres, auraient pour matrice une seule et même énergie créatrice.
Au fur et à mesure que l’artiste simplifie son expression (ou croit le faire), il ne fait que complexifier et approfondir des non-dits lesquels affleurent sans cesse à la surface de la toile : signes, lignes, touches, traits : esprits d’une écriture de l’inspiration, spontanée et quasi talismanique ; souffles d’une autre vie, dont il serait difficile de contrôler la naissance contagieuse, séduit (majdoub) par le déploiement, sous ses yeux, d’un méta-langage qui, tout en dépassant son entendement immédiat, se présenterait pourtant comme l’exacte traduction de sa quête de plénitude. Le résultat devient du fait un lieu de paroles tout à fait circonstancielles. Sur un autre plan de la réflexion, cette pratique d’art est qualifiée ipso facto d’ « amoureuse » par les soufis musulmans. D’autres diraient « aimance »…
Que Mansouri figure ou abstrait, l’enjeu plastique reste à vrai dire le même. Ce qui vient sous son pinceau a tout simplement nom de « phénomènes », puisqu’il demeure profondément lié à sa création par un double souci, celui le conduisant à la proximité de l’Absolu, et celui le conduisant, à travers la densité de son travail, vers une symbolique du néant, laquelle est, selon la tradition mystique arabe, fenêtre sur l’éternité manifestée.
Le sentiment de réalité est à ce niveau celui de l’extase, qui donne à ce qui est peint un caractère d’ineffable.
Artiste cultivé, Mansouri sait que l’exercice de l’art, comme de la poésie, à quelque chose d’éminemment religieux. En exemple, dans les sociétés primitives l’image a tout naturellement un aspect sacré ; elle relie fatalement au passé, aux origines de l’être, mais n’occulte guère le présent qu’elle prend en compte, mémoire oblige. Née de désirs enfouis, Jung y voit un archétype et la range du côté de l’inconscient collectif.
La peinture de Mansouri serait l’expression synthétique d’un lien immémorial. A travers ses tableaux aphoristiques, la voix du passé vient aussi du futur, d’où ses étranges formes échotiques, subtilement imbriquées, souvent non délimitables ; ses pseudo aplats gros d’une telle symphonie de nuances, d’un fouillis d’interférents qui débordent tout classification, et s’inscrivent dans l’intemporel.

Abderrahman Benhamza

Photos de Mansouri Idrissi Sidi Mohammed

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

Mur de Commentaires(3 commentaires)

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Le 24 août 2010 à 0:37, pellecer france noelle a dit...
le texte qui présente votre travail est sublime il traduit avec force et profondeur cette nécessité d ouvrir la porte à l autre au soi pour que tenter de donner forme a ce qui nous traverse. Merci
Le 22 juillet 2010 à 8:30, fouzia jaidani a dit...
Bien venue avec nous sur ARTS et Lettres sidi mohamed
Le 21 juillet 2010 à 15:02, Gilles Thévenin a dit...
Beau travail. Almts. Gilles
 
 
 

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2022   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation