Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Chaque époque témoigne des conflits entre civilisation, générés par la nature belliqueuse de l'homme. L'espèce humaine détruit ses propres conditions d'existence et précipite chaque jour la fin du monde. Elle ne perçoit pas la beauté de la paix et ignore le bon déroulement de la nature. Aucun animal n'est à l'abri de son ignorance, sa haine et sa violence.
Quant aux elfes, les récits dépeignent leur histoire comme des êtres mystiques. Ils assurent la pérénité de leur royaume en vivant principalement de la cueillette. Ils régulent le nombre d'animaux intelligemment. Au royaume de Délénia, Eïleen, avait porté son enfant en son sein et aujourd'hui, devenu un jeune adulte, Oënri incarne l'espoir de tout un peuple. Il possède la légendaire épée suprême du dragon qui lui confère une partie de son pouvoir. Il est dans la phase ascendante de ses compétences et surpasse de loin les plus grands combattants de son ère. Devenu un héros pour beaucoup, chacun de son passage provoque la ferveur des gens. Des mages et un nain avaient scellé l'âme de Fãfnir dans l'épée. À chaque débordement de colère, Oënri gagne en puissance mais parvient difficilement à se contrôler. Le dragon perfide, patiente dans l'ombre et joue sur les faiblesses du jeune guerrier pour espérer subtiliser son corps et revenir à la vie.
Hommes et elfes ont des ennemis communs ; Hogärth, Holldërlin, Wölféden et Bergelmir sont ce que le monde craint. S'il existe un être capable de leur faire face, c'est bien l'unique descendant d'Eïleen. Dans ce tome 3, des princesses sont enlevées dans un but très sombre, en lien avec le Dieu-Roi, qui a acquis une puissance effrayante et qui incarne l'autorité absolue. Tous tremblent d'effroi en sa présence. Oënri et Aloãne se donnent pour défi d'aider des elfes étrangers venus sauver leurs princesses au nord de Délénia, au pays des géants. Une quête meurtrière les attend.

Vues : 11

Commenter

Vous devez être membre de Arts et Lettres pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Arts et Lettres

Commentaire de David VIRASSAMY le 23 octobre 2020 à 23:04

En retour à tes mots toujours sympathiques, je souhaite te remercier énormément pour tout ! Prends bien soin de toi !

Commentaire de Gohy Adyne le 23 octobre 2020 à 14:08

Félicitations à toi David! Pour tes talents ! Et succès à ce roman! Amitiés. Adyne

  • L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

    Robert Paul recommande

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

  

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation