Le Réseau des Arts et des lettres en Belgique francophone est dû à l'initiative de Robert Paul

 

Qui est Robert Paul?

Robert PAUL est bibliophile depuis voilà plus de 40 années. Mais un collectionneur de livres d’auteurs belges uniquement. En fait, pour lui, « Livres, c’est belge… ». C’est ainsi qu’il créa le « Musée du Livre belge », fin des années 80. Ce Musée, uniquement basé sur sa collection, fruit de 25 années de recherches patientes chez les meilleurs libraires antiquaires révéla à de nombreux visiteurs que notre petit pays recelait en fait de nombreux et magnifiques auteurs. On pouvait y découvrir les éditions originales, les éditions de luxe numérotées sur grands papiers, ornées par les meilleurs illustrateurs du livre, et devenues rares et précieuses. Furent notamment exposées les œuvres d’André Baillon, Jean de Bosschère, Charles de Coster, Michel de Ghelderode, Georges Eeckhoud, Max Elskamp, Marie Gevers, Camille Lemonnier, Maurice Maeterlinck, Jean Ray, Emile Verhaeren…
La thématique de la collection s’orientait au travers des folklores régionaux et des mouvements représentatifs de notre imaginaire national tels que le symbolisme, le fantastique et le surréel belges…

Chaque livre exposé avait son histoire. Sa fabrication, sa reliure et l’artisanat d’époque qu’il sous-tend sont autant de reflets de notre passé. Toutefois, ce n’est pas le caractère précieux des matériaux utilisés qui font d’une œuvre sa rareté ou son caractère unique.

Avec ses livres en guise d’ambassadeurs, Robert PAUL participa à faire connaître nos auteurs classiques notamment à l’Ambassade de Grèce, lors de la présidence européenne de ce pays ; à la Fondation Jacques Brel, pour illustrer avec ses plus beaux Verhaeren un spectacle rapprochant les vies de Brel et Verhaeren ; et encore à l’exposition de grandes collections privées, organisée sous le titre « Cent ans de littérature belge 1880-1980 au travers de belles et rares éditions », organisée au Pré aux Sources de Bernard Gilson.

L’accent fut mis aussi sur quelques éditeurs belges de qualité qui eurent l’audace de se lancer dans l’aventure de l’édition d’auteurs belges, dont entre autres, Jacques Antoine , Roger Foulon, Bernard Gilson…

C’est là l’hommage que Robert PAUL voulut rendre à nos écrivains et artistes.

De temps à autres encore, Robert PAUL organise des séances privées pour faire connaître Max Elskamp, qui reste pour lui notre plus beau poète mais aussi qui fut un artisan et un illustrateur extraordinaire de ses propres livres et qui produisit des ouvrages extrêmement précieux et d’une souveraine qualité. Ce fut Elskamp qui fut un des premiers découvreurs du génie populaire et qui le traduisit si magnifiquement en se faisant lui-même xylographe, renouant ainsi avec la grande tradition anversoise des imprimeurs. Les livres d’Elskamp demeurent, à l’avis de Robert PAUL, de véritables incunables du 20ème siècle et figurent parmi les plus beaux livres jamais édités par leur caractère de sublime humilité : Rappelons que seul Elskamp et Ruusbroek furent qualifiés d’ « admirables » dans notre littérature…

Cependant , il apparut rapidement à Robert PAUL, que si tous ces grands auteurs le faisaient rêver, il ne travaillait finalement que sur l’imaginaire littéraire de notre passé. Et que les poètes et écrivains belges contemporains étaient, -après ces maîtres dont on célébrait l’émouvant souvenir- toujours et encore d’audacieux découvreurs et témoins du présent.

Robert PAUL dut donc réfléchir au moyen, non plus de mettre en valeur les anciens par le biais de sa collection, mais de faire découvrir l’immense pépinière d’auteurs que recèle notre pays.

Le moyen ? Surtout d’abord la rencontre, et particulièrement au sein du Grenier Jane Tony. Tous ces poètes, tous ces êtres qui tentent de nous révéler l’indicible qui repose au fond de nous-même, il lui fallut impérativement les rencontrer.

Et encore une fois, ce furent leurs livres qui passionnèrent Robert PAUL.
Le moyen de faire partager ces rencontres sous le signe du don des livres ? Ce fut là que Robert PAUL réfléchit aux possibilités qu’offrent les nouvelles technologies. Après une réflexion –éditée sous le titre « Texte, hypertexte et intertextualité », Robert PAUL songea, non plus à un musée, mais à une nouvelle diffusion des livres, beaucoup moins figée. Ce fut à ce moment qu’il conçut le projet du « Testament des Poètes ».

Le support ? Bon marché, enfin accessible à tous, paramétrable à souhait, pouvant contenir à la fois images, textes et sons, 12 milligrammes de polycarbonate : le CD-ROM. (Compact Disc- Read Only Memory)

Ce nouveau média, s’il semble pour d’aucuns loin du livre, n’en est cependant, pour Robert PAUL, qu’entièrement à son service et ne célèbre que lui ! La gageure fut de présenter les livres sur un écran ! D’aucuns éprouvèrent de la répulsion pour le processus, clamant que le plaisir que nous procurent les livres était désormais en péril ! Et bien non, la parution d’un beau livre peut très bien s’accommoder de sa présentation en « electronic publishing », c’est un bibliophile qui vous le dit !

C’est ainsi que le CD-ROM « Le Testament des poètes », évoque actuellement de manière vivante et documentée les belles signatures des créateurs suivants :

Jacqueline De Clercq, écrivain, Evelyne Wilwerth, écrivain; Manu Van De Velde (+), Peintre, Monique Thomassettie, écrivain et peintre; Gérard Adam, écrivain; Anne-Michèle Hamesse, romancière; Claudine Nemirovsky, peintre; Emile Braekman, Historien du Protestantisme belge; Marie Nicolaï, écrivain, Jean-Marie Abel, sculpteur et peintre; Dominique Aguessy, écrivain et sociologue; Jean Dumortier, poète; André Maus, sculpteur; Barbara Flamand, écrivain; Jean-Pierre Dopagne, auteur dramatique; Emile Poumon (+), écrivain; José Moinaut, écrivain; Lucie Spède, écrivain; Emile Kesteman, écrivain, Vice-Président de l'Association des écrivains belges; Liliane Schraûwen, écrivain; Max Vilain, prêtre-écrivain; Yves Caldor, écrivain; Michel Joiret, écrivain; Danielle Gerard, écrivain; Ariane François-Demeester, écrivain et sculpteur; Salvatore Gucciardo, peintre; Pascal Vrebos, écrivain, dramaturge, pédagogue et journaliste; Jacques Goyens, écrivain; Joseph Bodson, écrivain; Président de l'Association Royale des Ecrivains Wallons; Françoise Pirart, écrivain; Anne-Marie Derèse, poète; Françoise Lalande, écrivain; Raymond Quinot, écrivain; Gilles Beyer de Ryke, peintre; Joseph Boly, écrivain et religieux croisier; Rivka Cohen, écrivain; Harmonie Koutsivitis, poète; Jacques et Jean-Pierre Dumont, biographes; Arlette Senquint, écrivain; Maria Caunus, plasticienne et poète; Benoît Beyer de Ryke, philosophe et historien du moyen âge; Jacques Renders, sculpteur; Eugénie De Keyser, écrivain, critique d'art, Professeur émérite U.C.L.; Antoine Tshitungu Kongolo, écrivain et essayiste; Mara de Saint-Gilles, peintre; Joseph Basile, écrivain, Professeur honoraire U.C.L.; Jean C. Baudet, Philosophe et Historien des sciences; Dany Gilson, peintre; Hilda Van Eyck, musicienne, poète et photographe; Stefania Unwin, peintre; Jacques Henrard, écrivain; Georges Lebouc, écrivain; Jean-Christ Boussaq, écrivain ; Michel Voiturier, écrivain et critique d’art ; Philippe Raxhon, écrivain, historien et Professeur à l’Université de Liège ; Thomas Owen, (+) écrivain ; Jacques Demaude, poète, essayiste et traducteur de poésie ; André Verheyen, libre pensée chrétienne ; Nemesio Sanchez, écrivain et photographe ; Hugues Draye, chanteur, Michel Ducobu, poète et auteur dramatique…

Pour chacun d’eux, Robert PAUL présente les biographies, les bibliographies, les voix (parfois…), les photos, les extraits ou reproductions des œuvres, les avis des critiques… Des livres inédits entiers figurent également dans le CD-ROM.

La collection de Robert PAUL s’enrichit donc maintenant de dédicaces… Ce qui le fait le plus rêver ? Une superbe bibliographie et un témoignage autographe qui jaillit de la plume de l’artiste sur la page de garde d’un beau livre. Très précieuse émotion, cadeau inappréciable, révélation de quelques mots qui en fait portent toute la vie de l’auteur.

A propos de Robert PAUL, Paul VAN MELLE écrivit : « Un homme qui lit ne termine jamais d’apprendre. Il est un œil et un esprit ouverts sur ce qui se passe et va se passer dans le monde […] Reviendrons-nous au temps béni des hommes de bonne volonté. Ou même de ces humanistes, souvent pauvres, mais admirablement motivés ?... »

Le « Testament des Poètes » n’est que le reflet de cette attitude.

Pour Robert PAUL, l’offrande de livres, est une relation encore authentique , une démarche infiniment attentionnée, une donation essentielle qui s’avère être une manière d’art de vivre…

Paru dans la Revue du Grenier Jane Tony, Numéro 230, juin 2002


Article de La libre Belgique sur le Musée du livre belge, une initiative de Robert Paul:

http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/le-musee-du-livre-belge-une

 

 

Article de Paul Van Melle dans la Revue des collectionneurs au sujet du Musée du livre belge

http://artsrtlettres.ning.com/profiles/blogs/article-de-paul-van-melle-au