Valériane d'Alizée

Femme

Vallée de la loire

France

Profile Information:

En m'inscrivant, je reconnais avoir lu et compris les Conditions d'utilisation du Réseau et j'accepte de m'y conformer Conditions: http://ning.it/jXzMfX
oui
Vos centres d'intérêts / votre domaine d'activités
Arts de la scène, écriture, lectures et expositions, le vert environnement...
Définissez-vous de manière succincte
Chercheur en histoire de l'art, auteur-interprète (formation professionnelle aux arts vivants, danse, musique, théâtre.) La Flore dans l'Art et l'Histoire à travers les siècles constitue mon thème de prédilection, littérature comprise. Après des années de recherches spécifiques, je me consacre donc, au "Règne végétal" célébré sous de multiples jours, artistique et environnemental, expression orale associée à celle de l'écriture (Écrits naturalistes reliant la botanique au bestiaire) incluant conférences, expositions documentaires et iconographiques au sein de lieux porteurs de florissantes chroniques historiques… Passeur de verbe et de sens au service du patrimoine littéraire, nourri du désir de transmission, aspire à œuvrer par le biais d'ateliers pédagogiques "d'art thérapie", d'animations de lectures vivantes : Hommage à une essence botanique essentielle, à un poète majeur.
Vos artistes et écrivains favoris?
Il serait trop réducteur de n'en citer que quelques uns ! Les autres ne me le pardonneraient jamais !!!

Comment Wall:

Load Previous Comments

  • Fondateur réseau

    Robert Paul

    nous attendons tous avec impatience un rétablissement, et ce sera alors fête, fête, fête

  • Louis Van Cappellen

    Si l'accord est tonique, adouci par la médiante et relevé par la dominante, il ne peut-être que parfait et j'y appose volontiers mon sceau et mes remerciements.

    Musicalement vôtre. 

  • Valériane d'Alizée

    Robert Paul me fait l'honneur de mettre mon profil en valeur : d'après-vous, chers amis, dois-je m'en féliciter ? Pour sûr ! Me clama une petite voix intérieure, cela console rudement de certains évènements pénibles du quotidien, non ?