Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Focus sur Ardenne et Gaume, l'album de Ledent

Informations

Focus sur Ardenne et Gaume, l'album de Ledent

Ledent nous offre un bel album

Membres : 43
Activité la plus récente : 27 nov. 2013

Ledent a créé un superbe album sur arts et lettres

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de Focus sur Ardenne et Gaume, l'album de Ledent pour ajouter des commentaires !

Commentaire de Anne FRANQUET le 25 février 2013 à 23:15

Pour avoir rencontrer Pol et pour avoir vu ses oeuvres, je peux vous dire que son travail est magnifique et grandiose !!!! Un grand artiste de talent !!! J'apprécie beaucoup ce qu'il peint.

Commentaire de Marie-Josèphe BOURGAU le 25 février 2013 à 21:04

les oeuvres de M. Ledent m'enchantent énormément - je les ai remarquées dès mon arrivée sur Arts et Lettres - félicitations renouvelées !

Commentaire de ledent le 3 février 2013 à 20:08

Merci !!!


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 3 février 2013 à 19:19

Félicitations !


Fondateur réseau
Commentaire de Robert Paul le 3 février 2013 à 19:18

Pol Ledent fera l'objet d'un reportage Actu-TV à l'initiative d'arts et lettres


administrateur partenariats
Commentaire de Liliane Magotte le 3 février 2013 à 19:10

Très beau ...

 

Commentaire de Marchini Pierre-Paul le 3 février 2013 à 19:08

Superbe !!

Commentaire de Claude Miseur le 19 décembre 2011 à 16:52

Lu dans « Le Soir » du Jeudi 15 décembre 2011

 

« Traversées », la passion de la lecture

 

Vendredi 16 décembre 2011

 

Virton La revue littéraire fête douze de ses auteurs ce vendredi

 

Entretien avec Patrice Breno

 

Responsable des formations à la Province de Luxembourg pour les pouvoirs locaux et provinciaux, le Virtonais Patrice Breno, qui se sent un vrai « Cassidge » (originaire d’Ethe), est aussi un féru de lettres. Une passion qui lui prend tout son temps de loisirs. Pour lire, mais aussi coordonner la revue Traversées qu’il a lancée en 1993. Ce trimestriel en est à son 63e numéro. Une revue littéraire qui fêtera douze de ses auteurs, ce vendredi à Virton.

Cette revue, c’était un rêve de gosse ?

Pas depuis tout gosse pour la revue mais j’ai toujours aimé lire. Le moindre argent de poche passait dans les livres. Pour la revue, il y avait un vide depuis la fin de la Dryade. Sincère Poésie vivotait aussi. Cela me trottait dans la tête et j’en ai parlé à un ami, Alain China. Nous avons démarré ainsi. Au départ, je faisais la mise en page, les photocopies. Il y avait 24 pages. Le principe était de permettre à des auteurs peu connus d’être publiés. J’avais lancé un appel à textes. Cela a démarré avec des Gaumais et des voisins français. Traversées n’est pas dédiée qu’à la poésie. Il y a des nouvelles, des études (critiques, analyses, recensions). On tire à 600 exemplaires, avec l’aide de Virton et de la Province.

J’imagine qu’avec le temps et surtout internet, le cercle des auteurs s’est drôlement étoffé. La revue fait d’ailleurs près de 100 pages désormais !

Oui, il y a eu une évolution continue et évidemment radicale avec internet. Notre revue n’est plus gaumaise. Elle est devenue internationale. Depuis quelques années, nous avons d’ailleurs un site qui est géré par un ami coordinateur, qui a carte blanche. Une bonne partie des textes non publiés dans la revue se retrouvent là.

Parce qu’internet vous inonde…

Il est clair que nous recevons désormais des textes du monde entier, de gens connus et moins connus : d’Afrique, du Canada, d’Asie. J’ai déjà reçu un coup de fil de Thaïlande à 6 h du matin… Parfois, on reçoit des manuscrits entiers ! Mais ce n’est pas le rôle d’une revue comme la nôtre. Certains comprennent, d’autres, moins… Heureusement que je suis aidé par Jean-Luc Geoffroy (Service du Livre Luxembourgeois) et par un comité de lecture lui aussi international, avec des lecteurs basés à Marseille, Troyes, Paris. On se voit donc peu. Par contre, internet m’a facilité la vie. Avant, je devais redactylographier tous les textes retenus. Plus maintenant !

Et ce vendredi, pourquoi cette fête littéraire ?

Je voulais remercier les auteurs fidèles. J’ai fait un choix de proximité géographique pour cette première rencontre. Ils sont 12 (Franz Bartelt, Serge Basso de March, Jacques Cornerotte, Véronique Daine, Alain Dantinne, André Doms, Marc Dugardin, Jean-Luc Geoffroy, Armel Job, Paul Mathieu, Claude Miseur, André Schmitz), mais nous avons 500 auteurs publiés. J’espère que ce ne sera pas un one-shot !

Ce vendredi 16 à 18 h, dans les caves de l’hôtel de ville de Virton, Traversées fête ses auteurs : lecture de textes, intermèdes musicaux, dédicaces.

 

Propos recueillis par JEAN-LUC BODEUX

 

Commentaire de Claude Miseur le 19 décembre 2011 à 13:45

La Gaume inspire toujours …

 

Jacques Cornerotte chante une nouvelle fois la Gaume :

 

La Gaume à travers champs, villages & forêts

 

Source des légendes et des mythes qui ont fondé nos civilisation occidentales, prodigieux réservoir à air pur de notre région, lieu de chasse, de promenade et de détente, la forêt procure aussi un revenu important.

 

Mais que serait la Gaume sans ses villages dont les noms chantent à nos oreilles : Rossignol, Chantemelle, Mortinsart, Latour, Les Bulles...

 

Et que seraient nos villages sans nos gens de bon sens et de belle composition ?

 

En Gaume, encore, la terre est volontiers féconde.

 

Prairies grasses à souhait, terres à céréales et à pommes de terre, tout concourt à faire de notre petit pays une terre d'abondance.

 

        

La Gaume à travers champs, villages et forêts est un très bel ouvrage entre textes, photos actuelles et anciennes cartes postales. Jacques Cornerotte l’a découpé en cinq chapitres dédiés aux hommes, à la terre, à la pierre, à l’eau et à la forêt.

 

Autant de thèmes qui permettent d’avoir un regard large et varié sur ces villages et collines, sur les activités humaines depuis des siècles. Chaque tête de chapitre est illustrée originalement par une grande photo qui se prolonge, sur l’autre page, par un dessin de Palix.

 

Ce livre est une invitation au voyage et à une meilleure connaissance sociale, historique, culturelle et touristique de la Gaume.

 

La Gaume à travers champs, villages et forêts, par J. Cornerotte, illustrations de Palix, édité par le S.I. de Virton, 204 pages illustrées

Commentaire de Claude Miseur le 1 décembre 2011 à 10:55

Ardenne et Gaume - « J’aime arpenter cette région où l’on n’est jamais loin d’une lisière de forêt, cette dernière s’étendant parfois à perte de vue, toujours riche de mystères, de sources, d’odeurs forte de sous-bois, de cris d’oiseaux. J’aime aussi le silence et y cultive une forme de solitude, propice à la méditation, terreau de ma création. J’aime les nuits sans lune en forêt, à l’affût des bruits de tout ce qui remue, du brame, où alors marcher sans but, griffé par les branches basses en foulant des reliefs mystérieux».

 

J'ai le plaisir de collaborer à la revue "Traversées" (cfr mon blog), revue littéraire

portée par une équipe de gens fantastiques au cœur de la Gaume, à Virton.

Cette revue a le plaisir de vous inviter à une soirée – lecture
le VENDREDI 16 DéCEMBRE 2011 à 18 heures
dans les caves de l’hôtel de ville de Virton.
Douze auteurs qui ont fait de cette revue ce qu’elle est aujourd’hui
liront leurs propres textes poétiques accompagnés de musique.
Verre de l’amitié offert par la Ville de Virton et séance de dédicaces à l’issue de la soirée.

 
 
 

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation