Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

En Belgique, lancement de la troisième édition de l’opération Jeunes critiques. Ouvert aux jeunes de quatorze à vingt-deux ans, ce concours d’écriture de critiques dramatiques leur permet de se familiariser avec le monde du théâtre tout en partageant leurs réactions et leurs émotions face aux spectacles qu’ils découvrent. Encadrés par des animateurs et des critiques professionnels, les participants progressent dans leur argumentation et affinent leur perception des œuvres théâtrales contemporaines.
Jeunes critiques est organisé par Promotion Théâtre, en partenariat avec la revue Indications et la Province du Brabant wallon. Tous les participants reçoivent des prix qui leur permettent de prolonger leur rencontre avec le théâtre.

J'estime cette initiative extrêmement précieuse, un réelle avancée par rapport à l'offre culturelle que je recevais au temps -tès lointain- de ma jeunesse en école. Vos avis sont les bienvenus.

 

Concours Jeunes Critiques

Vues : 303

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bonjour,

Donner à nos jeunes la possibilité d'associer "écriture", "réflexion" et "argumentation" ne peut être qu'une expérience enrichissante et épanouissante pour eux. Car si ils savent très bien s'exprimer en général, il leur devient plus compliqué de coller des mots, d'adapter une argumentation à leur raisonnement. Non seulement (et dans un grand nombre de cas) l'école et le foyer familial ne sont pas toujours propices à une liberté de réflexion et d'expression personnelle (à l'école, on impose un savoir, à la maison on applique le savoir), mais, à part entre eux, les jeunes ne trouvent pas beaucoup d'occasions pour développer et donner leur avis librement.
Ainsi, le théâtre, est l'endroit idéal pour développer le sens critique du langage et de l'esprit, surtout lorsque un encadrement professionnel aide et guide "les acteurs" vers un résultat, et propose un "cadre" qui laisse la liberté individuelle s'épanouir.
Le théâtre est pour le jeune adolescent en quête de personnalité, une source de thérapie non négligeable.
De toute façon, que ce soit à travers l'écriture,le théâtre, l'art en général, développer le sens critique des jeunes est essentiel pour les armer contre toute dictature intellectuelle et psychologique.
« L’opération jeunes critiques » est une très belle initiative, surtout elle permet aux jeunes de présenter leurs talents, et s’ouvrir sur un univers plein en création, en vues, et en magie…

S’infiltrer dans une pièce théâtrale par un esprit critique est une expérience marquante dans la vie d’une personne, et aussi un moyen d’enrichissement pour la personne en question, et aussi pour la société, dans le présent, et surtout dans le futur.
Je suis très heureuse de cette initiative , qui me semble tout à fait indispensable .et naturelle . Encore fallait-il quelques bonnes volontés pour un encadrement efficace - voilà qui est fait .
On ne s'exerce jamais assez et jamais assez tôt ... formation de 0 à 99ans et plus : je suis pour!!!! Et ce dans tous les domaines possibles .
Très belle occasion de palier au laxisme ambiant , au travail bâclé, aux" à peu près."... et à toutes les médiocrités ..
Il y a un début à tout , certes , autant qu'il soit offert de la meilleure qualité possible .
Je pense qu'une telle initiative éviterait peut-être ce dont j'ai été témoin il y a plus de vingt ans.
Hamlet splendidement interprété devant un public varié par Philippe Avron qui vient de nous quitter. la représentation a été très perturbée par un groupe de lycéens , peut-être forcés à y assister, je ne sais .
Philippe Avron a interrompu la pièce pour leur expliquer le travail des comédiens , mais ça n'a pas suffi. il a fallu que quelques spectateurs (dont votre servante) usent de leur autorité pour les persuader de sortir.
Il me semble qu'initiés plus tôt à ce qu'est le théâtre, ces jeunes auraient sans doute mieux apprécié et surtout respecté.le spectacle et les spectateurs.
Et puis apprendre à critiquer intelligemment est certes éminemment utile, et il faut saluer cette initiative, mais à côté et non en opposition rapprocher autant qu'on peut les jeunes de la création . J'aime l'expérience que raconte Carl du Toit et qui me rappelle des souvenirs d'expériences analogues .Ne pas croire que parce qu'un jeune éprouve des difficultés à lire ou écrire par exemple, c'est un "irrécupérable".Mais ne pas "angéliser" non plus.
Je ne crois pas non plus que le jeunes nous dépassent. Ils savent des choses que nous ne savons pas et réciproquement, aucune génération n'a le savoir universel et ce qui nous est légué par le passé risque de redevenir bigrement important. .Par exemple j'ai appris à me servir d'un traitement de texte avec des élèves en grande difficulté, ils m'aiguillaient en informatique, et moi j'étais là pour l'expression, la grammaire, le vocabulaire, aider à trouver le mot juste. c'était un partage sans démagogie.Et comme je suis une mauvaise élève et que je tape trop vite, je fais plus de fautes que certains d'eux !
Initiative intéressante! Remettre les jeunes face à autre chose qu'un écran, voilà qui est un sacré challenge!
Bonjour,
Par sensibilité propre et pudeur sûrement, je ne m'immisce que très rarement dans les forums de discussions, mais je tiens, Cher Robert Paul à vous répondre :
Mon débat sur votre question serait stérile et finirait par aboutir à un autre question d'éthique: à quand une vraie réforme en matière de pédagogie ?
Très cordialement

Répondre à la discussion

RSS

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontres littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation