Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

L'autre jour au "Grenier Jane Tony", quelqu'un (Piet Lincken pour ne pas le nommer) m'a posé cette question à brule pour point: c'est quoi l'âme ?
C'est un mot-bateau sans doute qui revient un peu trop souvent dans une certaine poésie.

Prudemment, je lui ai répondu par le sens étymologique: souffle ...

L'âme est aussi une pièce indispensable au violon, sans quoi le son resterait
on ne peut plus confidentiel ...

Je pense à une phrase de Valente qui dit: " De quel côté de mon corps étais-tu mon âme, pour ne pas me secourir ?"
Qu'en pensez-vous, amis d'Arts et Lettres ?

Vues : 2131

Y répondre

Réponses à cette discussion

Merci Jean-Marie de toutes ces précisions qui, en quelque sorte, répondent aux questions que je posais sans rien affirmer.

Depuis des lustres, l'homme est la proie de ces éternelles questions et les réponses ont été multiformes.

Fichtrement intéressant de comparer nos sens à des instruments de bord. Mais quand l'un de ceux-ci nous abandonne, parfois dès la naissance qu'arrive-t-il ?

J'ai aimé l'intéressante comparaison de notre acuité visuelle avec celle des animaux et je me suis dit qu'il serait très intéressant pour nous d'avoir la vision d'une mouche par exemple. Qui n'a jamais rêvé d'être tel ou tel animal pour planer dans les airs, nager dans les eaux profondes, voir dans l'obscurité (çà ne serait pas si mal pour notre survie, surtout par les temps qui courrent et après lesquels nous courrons ... !) Nous vient alors de désir :essayer de les imiter. Comment ? En étudiant leurs comportements d'au plus près , bref, de devenir comme eux finalement . Alors, vivent les avions, les ailes d'Icare, des lunettes spéciales....etc. ... Certains savants ne les étudient-ils pas  en laboratoire...avec l'espoir de nous concocter de nouvelles découvertes?

Quelle est la partie de notre être susceptible de faire l'équlibriste sur le fil de nos désirs et d'emprunter ces voies là, au risque d'être pris pour des fous ?

J'ai travaillé pendant un mois parmi des aveugles, certains de naissance, d'autre non. J'ai, un jour, fait une rencontre inoubliable lors d'un trajet en métro : un aveugle à qui j'avais proposé de l'aide. Une nouvelles est née de cette rencontre : elle stagne dans mes tiroirs. Mais j'en livre l'essentiel : ce monsieur extraordinaire était devenu aveugle en une seule nuit :bref, il s'est réveillé complètement aveugle !! Je résume : traumatisme, révolte, rééducation, acceptation. Devenu une Lumière pour ceux qu'il rencontrait : car, justement, il avait développé ce fameux sixième sens qui lui permettait, m'a-t-il précisé, de capter ces éléments imperceptibles qu'il ne pouvait "voir" avec les yeux d'avant !... Il m'en a fait la démonstration.  Le son des voix, le toucher, une certaine densité d'air, la capacité lui était venue d'écouter de la musique tout en suivant une conversation. Un chemin initiatique qui l'a rendu capable d'être, qui sait, ce "Je est un un autre" de Rimbaud. Illuminé ne veut pas dire fou. Ce fluide là, oui, nous le sentons passer.

Aurions-nous trop d'orgueil pour devenir "Je-animal" ? Je dérape peut-être, en évoquant certaines pratiques chamaniques ?

N'auraient-elles pas pour but d'essayer de capter justement ce "Je" ... en devenant l'autre, même si celui-ci est un animal?

Nous ne descendons pas du singe, mais "nous montons du singe" comme nous le disait une amie très chère.

Bonne journée de réflexion ... sans pour autant vous donner la migraine. Rolande

 

 

Pas de problème,Rolande, pour ce qui est de la migraine! ... et merci d'avoir ^poursuivi longuement votre réflexion à la suite de la mienne ... Celà change un peu des réponses lapidaires qui font le quotidien!

Me souvenant de vos activités anciennes que vous avez révélées peu ou prou lors de vos réponses antérieures  qui témoignent d'un esprit toujours jeune, toujours un peu révolté, un peu hippie, vous êtes une  personne que j'aurais aimé rencontrer quand j'étais jeune pour parler jusqu'au bout de la nuit..; et plus si affinité comme on dit ! Mais comme nous avons un certain âge pour ne pas dire un âge certain, contentons-nous de pianoter sur notre ordinateur tout en tirant de notre cerveau la substantifique moëlle!   

Allez, revenons à nos moutons... qui ne sont pas de Panurge !

"Fichtrement intéressant de comparer nos sens à des instruments de bord. Mais quand l'un de ceux-ci nous abandonne, parfois dès la naissance qu'arrive-t-il ?" dites-vous? Il suffit de l'imaginer et moi celà me fait déjà froid dans le dos rien que d'y penser parceque je suis conscient de ce que leur perte signifierait puisque j'en ai connu l'usage.

Ainsi être sourd et muet de naissance, c'est assez courant, mais vous devinez qu'à intelligence égale avec une personne ayant conservé l'ouie et la parole, l'on vit certainement dans ce cas, en perdant une bonne partie du champ de la connaissance. Tout le monde n'est pas Emmanuelle Laborit (qui "n'est que" sourde)  Ajoutez-y la non-voyance de naissance, ne vivre qu'avec l'odorat et le toucher, c'est ,certes, imaginable de vivre ainsi lorsqu'on n'a pas la conscience d'autre chose. Essayez d'expliquer à l' amibe de mon intervention précédente ce qu'est la vue, la vie, notre vie! 

L'aveugle de votre nouvelle a perdu la vue en une nuit; la plasticité de son cerveau lui a permis de s'adapter de manière telle que celà me laisse un peu rêveur , moi qui tente de devinez les points en relief sur les boîtes de médicaments en me disant :"sapristi, comment un aveugle peut-il lire de cette manière . mais ces capacités d'adaptation et d'invention nous permettent  de découvrir pour la plupart d'entre nous l'écriture (celà n'est déjà pas si mal, quand on y pense bien !) et pour certains, l'avion pour Léonard de Vinci et les frères Wright  en s'inspirant de la nature !   

Notez bien que dans cette logique, la nature est très ingrate et très inégale entre les êtres humains qui semblent avoir tout leur équipement de bord pour servir leur cerveau qui est plus ou moins du même poids pour tous mais pas de la même qualité ! N'est pas inventeur, n'est pas artiste qui veut!

 Ainsi,  j'ai beau faire tous les efforts que je veux, mon cerveau se retire dans sa coquille à la vue de la moindre formule de math et j'ai beau m'échiner à essayer de comprendre la relativité ou la physique quantique, je n'y parviens pas! 

Toujours dans cette logique, je me rends compte que je laisse le champ libre à  une de vos interventions que je libelle déjà: " puisque, vous admettez que certaines personnes peuvent atteindre un niveau de conscience et de compréhension supérieurs, pourquoi ne pas admettre que certaines d'entr'elles ont une perception "chamanique" de "forces" ou d'éléments transcendants tels que l'âme". 

 Les phrases suivantes que je glane dans votre texte révèlent ce désir d'imaginer Un surnaturel  :"Quelle est la partie de notre être susceptible de faire l'équlibriste sur le fil de nos désirs et d'emprunter ces voies là, au risque d'être pris pour des fous"-"devenu une Lumière pour ceux qu'il rencontrait : car, justement, il avait développé ce fameux sixième sens qui lui permettait, m'a-t-il précisé, de capter ces éléments imperceptibles qu'il ne pouvait "voir" avec les yeux d'avant !. Ce fluide là, oui, nous le sentons passer"-" Aurions-nous trop d'orgueil pour devenir "Je-animal" ? Je dérape peut-être, en évoquant certaines pratiques chamaniques ?"

Vous dites enfin :"N'auraient-elles pas pour but d'essayer de capter justement ce "Je" ... en devenant l'autre, même si celui-ci est un animal?"  Je termine en m'appuyant sur cette phrase qui me permet de conclure en disant la même chose que mes précédentes interventions dans le cadre de ce forum ou presque : les manifestations (réflexions?) de mon cerveau limité mais riche quand même de millions de connexions innées et acquises, d'essais et d'erreurs  pendant  65 ans de ma vie, riches des multiples connexions sociales dont cet entretien écrit, riche des perfectionnements de l'évolution m'invitent avec précaution à se satisfaire de cette richesse suffisante pour vivre sans angoisse au 21 ème siècle. Le "Je est un autre" de Rimbaud reste avec satisfaction dans le champ de ma vie intérieure que je cultive et explore quotidiennement à travers mes carnets de CROquis/éCRITS que vous pouvez parcourir sur mon site... et s'il y a ce "quelque chose" à partager aujourd'hui ou demain généralement promise par les religions, c'est bien volontiers que je rejoindrai les crédules.  

En attendant,

Bien à vous,

Jean-Marie

  

      .     

Bonjour,

 

l'âme pour moi est en grande partie cette merveilleuse pensée que l'on a envers nous et tout un chacun.

 

L'âme est invisible, indescriptible, elle est pourtant ce que nous sommes, notre tout, je m'explique, elle représente pour moi:

nos sentiments , nos pensées  , l'âme est claire et pure , elle reflète ce que nous avons été dans le passé et dans le présent mais elle n'est pas ce que l'on devient.

 

Une âme est la mémoire de ce tout qui nous entoure, parler d'âme à âme c'est être en pleine conscience avec l'autre

être unis dans la conscience voilà, ma description est un peu flou, je l'admets mais comment expliquer ce qui est si difficile à comprendre.

bonne journée.

 

Bonjour, Soba

Je lis votre point de vue en restant naturellement fidèle au mien que j'ai adopté ( voir plus haut) parcequ'il me semble le plus raisonnable pour un Homme d'aujourd'hui (il n'est en effet pas interdit de croire à la création du paradis terrestre après Darwin même si ce n'est pas raisonnable). Ainsi ce point de vue n'a plus de mal ( après pas mal de tergiversations externes et internes) à envisager les manifestations de ce que l'on nomme l'esprit dans le cerveau face à l'évolution des neurosciences.    

Dans cette optique "cette merveilleuse pensée que l'on a envers nous" peut à mon avis simplement se nommer égoïsme,narcissisme, introspection,individualisme, égotisme selon le(s) siège(s) de la manifestation cérébrale et les objectifs du corps qui la porte.

 "La merveilleuse pensée que l'on peut avoir pour autrui " peut se nommer empathie, compassion,sympathie,commisération, pitié sans changer un iota, la qualité de la relation humaine 

Voyez-vous un inconvénient à la qualité de "Nos sentiments , nos pensées" si ceux-ci proviennent du système limbique ou du néocortex?  

" l'âme est claire et pure, elle reflète ce que nous avons été"dites-vous, je suis heureux de vous l'entendre dire et celà me rassure car si on l'a séparée du corps dans l'histoire du monde et des religions, c'est pour la punir si elle était impure avant sa route vers l'immortalité! Le corps qui porte cette âme à l'extérieur n'a qu'à bien se tenir sinon...   

 "Une âme est la mémoire de ce tout qui nous entoure"... moi je trouve que les livres,les DVD, le web... toutes les productions de l'esprit-cerveau au fil du temps jouent très bien ce rôle de "mémoire de ce qui nous entoure" sans parler d'âme et je trouve que ma relation avec une oeuvre d'art qui relève de la satisfaction, du plaisir que j'éprouve grâce à "mes intruments de bord " , le cerveau en étant le capitaine  peut être assimilée à ce que vous appelez de l'âme 

L'âme ne serait donc qu' une question de vocabulaire ?

Mais je vous rejoins et j'ai difficile à comprendre l'âme si je la libère avec l'esprit de sa boîte cranienne!

Ne voyez dans cette analyse qu'un jeu intellectuel  et non une critique!

Au plaisir de vous lire,

Jean-Marie Cambier 

  

Bonjour Jean-Marie et merci pour votre long commentaire que j'ai lu avec infiniment de plaisir.

J'y suis allée sur ta page car, eh oui, je suis une vilaine, très vilaine curieuse tout en me promettant d'y revenir.
Ce qui sera fait l'un des jours prochains ou tout de suite : cela dépendra de mes disponibilités.

Vieux me dis-tu !! Oh que non. Je voudrais bien avoir encore ton âge : plus de 15 années nous séparent : je suis une ancêtre d'arrière grand-mère de bientôt trois arrières petits enfants !!! Vers 69 ans par là,  je me suis inscrite dans une Académie de peinture et j'y ai vécu des instants magiques qui me font de superbes souvenirs parmi d'autres.

"Un peu révoltée ? Tu peux supprimer le peu". Je me souviens de l'étonnement de l'une de mes profs lorsqu'elle a appris que j'écrivais des poèmes : "Eh bien, je ne pensais pas que tu étais une révoltée". Car, dans certains esprits, nous sommes vite catalogués. Il est vrai que le feu couve parfois et qu'il suffit d'un souffle pour le faire flamber. D'autant plus que j'étais une excellente élève en math. Avec des découvertes fulgurantes qui laissaient pantoise le malheureux prof !! Un zéro a ponctué ainsi une démonstration en algèbre. J'ai avalé ma révolte mais elle était bien là.

Hyppie, certainement. Si j'avais eu 18 ans à l'époque et libre, je prenais le chemin de Katmandou. J'ai adoré leur liberté, leur mode vestimentaire, leur musique. Amour et Paix, quoi de plus merveilleux.

Je vais sans doute te faire sursauter, mais il y a beaucoup de poésie dans les maths et math et poésie sont très liées. Comme tout dans l'Univers. Oui, nous aurions pu discuter jusques aux confins de la nuit. Pour le plus ... étant donné mon âge et mon statut ...! Bref,  je rejoins notre amie Soba  pour un dialogue d'âme à âme car la conscience s'élève bien au-delà du temps et de l'espace. Elle n'a pas d'âge.

Si tu veux en savoir plus, tu consultes "Notre Expérience". Tu cherches "Elvir" et sans doute comprendras-tu en découvrant "cette chose à partager"  qui dépasse les Religions tout en faisant partie d'elles.

Deux expériences au-delà de l'indicible et que beaucoup ont vécues tout en gardant le secret ...Toujours par crainte d'e relégation en milieu psychiâtrique. Bref, tu connais certainement les N.D.E.??? qui existent depuis la nuit des temps elles aussi et qui, sans doute, ont été les premières manifestations de la naissance des "Religions". 

Une poète taxée de "maudite" par une psy ; "Ne seriez-vous pas une poète maudite ?" a été son questionnement !!!

Merci Jean-Marie et à bientôt.


Jean-Marie Cambier a dit :

Pas de problème,Rolande, pour ce qui est de la migraine! ... et merci d'avoir ^poursuivi longuement votre réflexion à la suite de la mienne ... Celà change un peu des réponses lapidaires qui font le quotidien!

Me souvenant de vos activités anciennes que vous avez révélées peu ou prou lors de vos réponses antérieures  qui témoignent d'un esprit toujours jeune, toujours un peu révolté, un peu hippie, vous êtes une  personne que j'aurais aimé rencontrer quand j'étais jeune pour parler jusqu'au bout de la nuit..; et plus si affinité comme on dit ! Mais comme nous avons un certain âge pour ne pas dire un âge certain, contentons-nous de pianoter sur notre ordinateur tout en tirant de notre cerveau la substantifique moëlle!   

Allez, revenons à nos moutons... qui ne sont pas de Panurge !

"Fichtrement intéressant de comparer nos sens à des instruments de bord. Mais quand l'un de ceux-ci nous abandonne, parfois dès la naissance qu'arrive-t-il ?" dites-vous? Il suffit de l'imaginer et moi celà me fait déjà froid dans le dos rien que d'y penser parceque je suis conscient de ce que leur perte signifierait puisque j'en ai connu l'usage.

Ainsi être sourd et muet de naissance, c'est assez courant, mais vous devinez qu'à intelligence égale avec une personne ayant conservé l'ouie et la parole, l'on vit certainement dans ce cas, en perdant une bonne partie du champ de la connaissance. Tout le monde n'est pas Emmanuelle Laborit (qui "n'est que" sourde)  Ajoutez-y la non-voyance de naissance, ne vivre qu'avec l'odorat et le toucher, c'est ,certes, imaginable de vivre ainsi lorsqu'on n'a pas la conscience d'autre chose. Essayez d'expliquer à l' amibe de mon intervention précédente ce qu'est la vue, la vie, notre vie! 

L'aveugle de votre nouvelle a perdu la vue en une nuit; la plasticité de son cerveau lui a permis de s'adapter de manière telle que celà me laisse un peu rêveur , moi qui tente de devinez les points en relief sur les boîtes de médicaments en me disant :"sapristi, comment un aveugle peut-il lire de cette manière . mais ces capacités d'adaptation et d'invention nous permettent  de découvrir pour la plupart d'entre nous l'écriture (celà n'est déjà pas si mal, quand on y pense bien !) et pour certains, l'avion pour Léonard de Vinci et les frères Wright  en s'inspirant de la nature !   

Notez bien que dans cette logique, la nature est très ingrate et très inégale entre les êtres humains qui semblent avoir tout leur équipement de bord pour servir leur cerveau qui est plus ou moins du même poids pour tous mais pas de la même qualité ! N'est pas inventeur, n'est pas artiste qui veut!

 Ainsi,  j'ai beau faire tous les efforts que je veux, mon cerveau se retire dans sa coquille à la vue de la moindre formule de math et j'ai beau m'échiner à essayer de comprendre la relativité ou la physique quantique, je n'y parviens pas! 

Toujours dans cette logique, je me rends compte que je laisse le champ libre à  une de vos interventions que je libelle déjà: " puisque, vous admettez que certaines personnes peuvent atteindre un niveau de conscience et de compréhension supérieurs, pourquoi ne pas admettre que certaines d'entr'elles ont une perception "chamanique" de "forces" ou d'éléments transcendants tels que l'âme". 

 Les phrases suivantes que je glane dans votre texte révèlent ce désir d'imaginer Un surnaturel  :"Quelle est la partie de notre être susceptible de faire l'équlibriste sur le fil de nos désirs et d'emprunter ces voies là, au risque d'être pris pour des fous"-"devenu une Lumière pour ceux qu'il rencontrait : car, justement, il avait développé ce fameux sixième sens qui lui permettait, m'a-t-il précisé, de capter ces éléments imperceptibles qu'il ne pouvait "voir" avec les yeux d'avant !. Ce fluide là, oui, nous le sentons passer"-" Aurions-nous trop d'orgueil pour devenir "Je-animal" ? Je dérape peut-être, en évoquant certaines pratiques chamaniques ?"

Vous dites enfin :"N'auraient-elles pas pour but d'essayer de capter justement ce "Je" ... en devenant l'autre, même si celui-ci est un animal?"  Je termine en m'appuyant sur cette phrase qui me permet de conclure en disant la même chose que mes précédentes interventions dans le cadre de ce forum ou presque : les manifestations (réflexions?) de mon cerveau limité mais riche quand même de millions de connexions innées et acquises, d'essais et d'erreurs  pendant  65 ans de ma vie, riches des multiples connexions sociales dont cet entretien écrit, riche des perfectionnements de l'évolution m'invitent avec précaution à se satisfaire de cette richesse suffisante pour vivre sans angoisse au 21 ème siècle. Le "Je est un autre" de Rimbaud reste avec satisfaction dans le champ de ma vie intérieure que je cultive et explore quotidiennement à travers mes carnets de CROquis/éCRITS que vous pouvez parcourir sur mon site... et s'il y a ce "quelque chose" à partager aujourd'hui ou demain généralement promise par les religions, c'est bien volontiers que je rejoindrai les crédules.  

En attendant,

Bien à vous,

Jean-Marie

  

      .     


Bonjour Jean-Marie,

 

Je suis au contraire contente d'avoir votre avis même si parfois je ne comprends pas tout vos mots,

 

Je pense que vous avez effectivement votre point de vue et moi le mien et celà peut effectivement apporter un échange.

 

Je suis contente pour vous pour ce jeu intellectuel , je n'ai pas ce talent là , et c'est bien dommage pour moi.

 

Je sais que votre point de vue n'est pas une critique et je respecte celà.

 

En vous remerciant Jean-Marie , bonne journée à vous. 
Jean-Marie Cambier a dit :

Bonjour, Soba

Je lis votre point de vue en restant naturellement fidèle au mien que j'ai adopté ( voir plus haut) parcequ'il me semble le plus raisonnable pour un Homme d'aujourd'hui (il n'est en effet pas interdit de croire à la création du paradis terrestre après Darwin même si ce n'est pas raisonnable). Ainsi ce point de vue n'a plus de mal ( après pas mal de tergiversations externes et internes) à envisager les manifestations de ce que l'on nomme l'esprit dans le cerveau face à l'évolution des neurosciences.    

Dans cette optique "cette merveilleuse pensée que l'on a envers nous" peut à mon avis simplement se nommer égoïsme,narcissisme, introspection,individualisme, égotisme selon le(s) siège(s) de la manifestation cérébrale et les objectifs du corps qui la porte.

 "La merveilleuse pensée que l'on peut avoir pour autrui " peut se nommer empathie, compassion,sympathie,commisération, pitié sans changer un iota, la qualité de la relation humaine 

Voyez-vous un inconvénient à la qualité de "Nos sentiments , nos pensées" si ceux-ci proviennent du système limbique ou du néocortex?  

" l'âme est claire et pure, elle reflète ce que nous avons été"dites-vous, je suis heureux de vous l'entendre dire et celà me rassure car si on l'a séparée du corps dans l'histoire du monde et des religions, c'est pour la punir si elle était impure avant sa route vers l'immortalité! Le corps qui porte cette âme à l'extérieur n'a qu'à bien se tenir sinon...   

 "Une âme est la mémoire de ce tout qui nous entoure"... moi je trouve que les livres,les DVD, le web... toutes les productions de l'esprit-cerveau au fil du temps jouent très bien ce rôle de "mémoire de ce qui nous entoure" sans parler d'âme et je trouve que ma relation avec une oeuvre d'art qui relève de la satisfaction, du plaisir que j'éprouve grâce à "mes intruments de bord " , le cerveau en étant le capitaine  peut être assimilée à ce que vous appelez de l'âme 

L'âme ne serait donc qu' une question de vocabulaire ?

Mais je vous rejoins et j'ai difficile à comprendre l'âme si je la libère avec l'esprit de sa boîte cranienne!

Ne voyez dans cette analyse qu'un jeu intellectuel  et non une critique!

Au plaisir de vous lire,

Jean-Marie Cambier 

  



Joelle Diehl a dit :

L'âme, c'est ce qui n'est pas influencable en nous, elle est là: c'est elle qui tiraille quand on a mal, c'est elle qui fait jaillir de bonheur, c'est elle qui prévient et c'est celle qu'on écoute pas, c'est elle qui sait avant nous, c'est elle qui sent avant tout et c'est celle sur laquelle on ne peut mettre un nom! elle s'appelle âme, elle titille, elle chatouille, elle rit et pleure en nous...et tant qu'on la sent...nous sommes là!

 

 Pas mal ! Mais, je ne suis pas certain que l'âme soit une voyante...

....je suis âme sensible, le microsome , du grand macrosome

mon esprit libre et libéré perçoit, sent palpe....je vois autour

de moi des volutes d'énergies et spirales de paix d'amour et lumière

ou quelques fois du + obscur.....aussi la Vérité

cela dépend de notre perception.....merci ABBA d'avoir mis en nous

toutes ses facultés étonnantes, surprenantes, généreuses

 et combien magiques.....

je suis heureuse de faire partie de cette  AME GEANTE et universellle

je bouge, je me transforme , ....et la Vie est là devant moi

Toutes ces âmes qui souffrent... je compatis

En ton action ou inaction je suis PRIERE active OU Contemplative

et mon âme se réjouit, s'esbaudit ou quelque fois pleure des larmes

des hectolitres.......mais à chaque fois je rebondis

car hier n'est plus et je continue mon bonhomme de chemin, l'esprit

léger....vaillant , en la confiance de la Vie positive....car avec trois fois, on peut construire demain

tous unis en un même esprit de fraternité ét de paix et être et devenir UNE SEULE AME...tous unis en nos différences......

Mon âme demeure sereine et en paix....   Amicalement vôtre

Merci Sylviane pour ce très beau texte : il fait du bien ... à l'âme. La nourrit  la grandit, la fait s'épanouir.

Bonnes soirée et nuit à ton âme. Rolande 

....Ce fut un plaisir et surtout c'était  pour rassurer notre ami commun J.M.Cambier !!!!

    n'intellectualisons point notre âme mais laissons là s'harmoniser ......avec les énergies de la Vie

    de l'Ame Universelle......A+

Commenté Par Jacqueline Savard...Etat-d'âme, Pour moi c'est être plongé a l'intérieur de soi et réaliser des choses Magnifiques que seul nos mains ne pourraient le faire. Explication simple mais c'est ce que je ressent en Poésie ou sur toile...Quelques chose visible et invisible.

L'âme, c'est le cheval qui galope en nous.

Répondre à la discussion

RSS

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation