Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

L'autre jour au "Grenier Jane Tony", quelqu'un (Piet Lincken pour ne pas le nommer) m'a posé cette question à brule pour point: c'est quoi l'âme ?
C'est un mot-bateau sans doute qui revient un peu trop souvent dans une certaine poésie.

Prudemment, je lui ai répondu par le sens étymologique: souffle ...

L'âme est aussi une pièce indispensable au violon, sans quoi le son resterait
on ne peut plus confidentiel ...

Je pense à une phrase de Valente qui dit: " De quel côté de mon corps étais-tu mon âme, pour ne pas me secourir ?"
Qu'en pensez-vous, amis d'Arts et Lettres ?

Vues : 2131

Y répondre

Réponses à cette discussion



Hélène a dit :

neuf mois!! déjà ?? alors un bébéâme est né.. j'ai répondu en cliquant sur un mail de arts et lettres qui est " né" dans ma boite..

j'aime l'innocence parce que j'imagine que justement elle est âme neuve sans influence 

comme moi   sans doute ;-)))     avec un panier de souries de mon âme  j'espère que l'humour fait partie de l'art sinon  aïe !!  tant pis je prends le risque 



Jean-Marie Cambier a dit :


Neuf mois se sont écoulés depuis la dernière intervention sur ce forum et voici qu'Hélène exprime en deux lignes, en toute innocence sa conviction après tout ce qui a été dit sur l'âme dans 179 échanges des plus élevés aux plus ordinaires!

Ce retour à la case départ , n'est il pas à l'image du fonctionnement du "monde"?  

   
Hélène a dit :

Parfois je crois sentir une caresse intérieure , ou une douleur pour moi l'âme est le centre de nos émotions elle peut être en contradiction avec la pensée  de là sans doute sa connotation religieuse

??????????????????????????????????????????????????????????????????????????. !!! Etc....

Dominique Dumont a dit :





Dominique Dumont a dit : tracasse pas, Oli, je pense comme toi.

D'autant plus que je suis l'auteur de ton texte : j'ai oublié de changer de compte.

Allez, sans rancune.

Ton poupa.

 je n'a ipas trop apprécié votre moquerie monsieur Cambier  et je crois que ma tentative d'humour .  est restée lettre morte

je pense que  je me trouve dans un groupe un peu snob et je ne m'y sens pas à l'aise 

entre nous la dernière fois que je suis venue sur arts et lettres c'était en août mais ce site est immense et je n'vais pas eu l'occasion de voir cet échange 

je viens de quitter face book parce que ça me prenait trop de temps. si quand on  arrive  ici il faut d'abord se mettre à jour de tout je vais donc en faire autant

je ne passe pas mes jours et mes nuits sur le net  l'échange qui m'intéresse le plus ( pour lire , pas pour tenter de briller ) est à propos de l'histoire de l'art

jj'ai écriit un petit poème  " les âmes " qu'on m'a un jour mis en musique  je venais pour l'offrir mais je pense quil vous semblerait trop naïf

 

bonne continuation  vous êtes trop cultivés pour moi sans doute. je regrette

 

 

Valente est sans doute unique dans la manière dont il a mi en poésie la mort de son fils. Merci à Jacques Ancet de nous  avoir donné la possibilité de le lire, merci à vous de nous en citer un beau passage.

Yvette

Claude Miseur a dit :

merci d'ajouter votre pierre à cet édifice bien impalpable. J'aimerais vous faire partager ce beau texte de Valente qui me semble toucher cette dimension:

D E T O I ne reste rien
que ces fragments brisés.

Que quelqu'un les reçoive avec amour, je te le souhaite,
les garde près de lui et ne les laisse pas
totalement mourir dans cette nuit
aux ombres voraces, où maintenant sans défense
tu palpites toujours.

(Projet d'épitaphe)
(traduction de l'espagnol par Jacques Ancet)

Bonjour,

Je pense Hélène que vous avez tort de nous quitter, de quitter A&L qui n'a rien de comparable à FB. Je connais bien ces deux "zoizeaux" et je puis vous assurer qu'ils ne sont pas snob du tout mais de temps à autre il leur prend une crise de démence du 56e degré, le mieux est d'en rire. Je trouve aussi que la réponse de Jean-Marie fait référence au départ de cette discussion, abandonnée depuis longtemps et tout à coup repartie de manière humoristique. Sa réponse ne vous accable en rien, au contraire.

Par contre, il y a un tas d'autre choses ici qui valent la peine et il n'est pas nécessaire d'y passer ses journées, seulement aller jeter un oeil à ce qui vous tente quand cela arrive dans vos mails.

Vous avez tort de ne pas mettre votre poème, personne ici ne se moque de personne, comme le dit Mr. Paul, c'est convivial.

Je suis ici depuis presque le début, je suis loin de tout connaître et de tout lire, il faut reconnaître que c'est riche mais on n'est pas un puis sans fond et il y a d'autres choses à faire.

Alors gardez votre part à votre rythme et avec nous.

Yvette
 
Hélène a dit :

 je n'a ipas trop apprécié votre moquerie monsieur Cambier  et je crois que ma tentative d'humour .  est restée lettre morte

je pense que  je me trouve dans un groupe un peu snob et je ne m'y sens pas à l'aise 

entre nous la dernière fois que je suis venue sur arts et lettres c'était en août mais ce site est immense et je n'vais pas eu l'occasion de voir cet échange 

je viens de quitter face book parce que ça me prenait trop de temps. si quand on  arrive  ici il faut d'abord se mettre à jour de tout je vais donc en faire autant

je ne passe pas mes jours et mes nuits sur le net  l'échange qui m'intéresse le plus ( pour lire , pas pour tenter de briller ) est à propos de l'histoire de l'art

jj'ai écriit un petit poème  " les âmes " qu'on m'a un jour mis en musique  je venais pour l'offrir mais je pense quil vous semblerait trop naïf

 

bonne continuation  vous êtes trop cultivés pour moi sans doute. je regrette

 

 

Lu dans 'Le Monde' d'aujourd'hui - commentaire à propos d'un article sur le fonctionnement du cerveau.

 

« Mais comme nos Idées ne sont rien autre chose que des Perceptions qui sont actuellement dans l’Esprit, lesquelles cessent d’être quelque chose dès qu’elles ne sont point actuellement apperçues, dire qu’il y a des idées en réserve dans la Mémoire, n’emporte dans le fond autre chose si ce n’est que l’Âme a, en plusieurs rencontres, la puissance de réveiller les perceptions qu’elle a déjà eues, avec un sentiment qui dans ce temps-là la convainc qu’elle a eu, auparavant, ces sortes de perceptions. Et c’est dans ce sens qu’on peut dire que nos idées sont dans la Mémoire, quoi qu’à proprement parler, elles ne soient nulle part. »

 

John Locke, Essai sur l’entendement humain, Livre 2, chap10

 

Mais, pour répondre à Yvette, je suis toujours ému à l'évocation des textes de Valente et ne résiste pas le citer ici à nouveau:

 

Pour Antonio, en souvenir, 1997
 
UNE fois de plus descend la tristesse
comme un serpent qui rampe au ras du sol.
 
Au même lieu et dans la même cendre,
les mêmes eaux calmes du même lac,
son gris argenté, les feuilles humides
depuis les pleurs d'hier. 
                                   D'il y a combien de temps ?
tu n'as plus de forme : tu en as eue
quand nous marchions ensemble contre le vent
qui de ton absence nous menaçait déjà. 
 
Et aujourd'hui le jour
et son pâle éclat comme une timide nuit
éteint lentement mon regard. 
 
L'ombre
               En son sein à nouveau nous sommes un.
 
                            (Hic locus)

 

Décidément, l'âme a la vie dure !

 

Comme nous sommes tous différents, nous avons tous une conception différente sur ce sujet qui relève de l'intime.

 

Du matérialisme pur et dur à l'idéalisme ultra, il y a place pour tout le monde.

 

Entre adultes consentants, on peut s'en donner à coeur joie !

 

Allez, on remet le couvert. Que ceux qui n'ont pas encore mangé mangent ! Que ceux qui ont encore faim mangent !

 

Cher Jean-Marie, nous ne pensons pas tous à la même "chose" au même moment et ne l'exprimons donc pas au même moment, sauf quand la question posée dans une formulation totalement ouverte ( "Qu'est-ce que l'âme?" ) aux 2.500 membres d'Art et Lettres.

 

C'est l'heure d'Hélène : elle donne son avis. Inutile pour elle de lire les 179 épisodes qui précèdent. C'est, toutes proportions gardées, comme pour "Les feux de l'amour".

 

Tiens donc, je pourrais initier une discussion en ces termes : "Qu'est-ce que l'amour?". Mais je ne le ferai pas, bien entendu...

Merci Yvette de venir défendre le vilain garnement que je suis!

Hélène, désolé de vour avoir choqué par mon propos! Au risque de vous paraître encore plus "tordu", je dois vous dire qu'au delà de la toute petite pointe d'ironie , il y avait surtout le constat que le bon sens rejoint souvent les pensées les plus élevées.

Ainsi les sages le plus érudits portent - t-ils la ceinture blanche du novice après en avoir vu de toutes les couleurs!

 Jean-Marie Cambier  

 

      

Dominique Dumont a dit :

Décidément, l'âme a la vie dure !

 

Comme nous sommes tous différents, nous avons tous une conception différente sur ce sujet qui relève de l'intime.

 

Du matérialisme pur et dur à l'idéalisme ultra, il y a place pour tout le monde.

 

Entre adultes consentants, on peut s'en donner à coeur joie !

 

Allez, on remet le couvert. Que ceux qui n'ont pas encore mangé mangent ! Que ceux qui ont encore faim mangent !

 

Cher Jean-Marie, nous ne pensons pas tous à la même "chose" au même moment et ne l'exprimons donc pas au même moment, sauf quand la question posée dans une formulation totalement ouverte ( "Qu'est-ce que l'âme?" ) aux 2.500 membres d'Art et Lettres.

 

C'est l'heure d'Hélène : elle donne son avis. Inutile pour elle de lire les 179 épisodes qui précèdent. C'est, toutes proportions gardées, comme pour "Les feux de l'amour".

 

Tiens donc, je pourrais initier une discussion en ces termes : "Qu'est-ce que l'amour?". Mais je ne le ferai pas, bien entendu...

....   Remontons à la nuit des temps,  et  voyons ce que disent les philosOphes anciens:

       HOMERE :  émergence d'un principe spirituel du vivant

       voir d'autres  écoles comme SOCRATE   ou  PLATON

       meditons : SUR L'AME  UNIVERSELLE

       Nous sommes tous reliés au grand tout et il y a cognition entre chacun de nous !

 

 

 

 

 

"Nous sommes tous reliés au grand tout et il ya cognition entre chacun de nous dis-tu!"... Si tu pouvais avoir raison,ce serait formidable... ! je voudrais avoir tes certitudes ! 

...l'universalité de la matière est une chose avérée .. Oui ,nous sommes des poussières d'étoiles mais l'universalité de  l'âme,de l'Esprit ????

Pourquoi pas après tout ?

Comme tu m'y invites,je médite, je médite....

 

.... inter-cognition oui ,  mais nous sommes toutes et tous des âmes individuelles  ,  unique en soit,

     libre et maitre de notre chemin

     c'est en l'amour  et le partage  qu'on peut se retrouver  s'esclaffer ou s'éclater , quand on

     est sur la même fréquence vibratoire

     mais nos différences n'est-ce point notre richesse?

    j'adore ton "esprit" en ton âme ...Salute amigo

Répondre à la discussion

RSS

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation