Arts et Lettres

Le réseau des Arts et des Lettres en Belgique et dans la diaspora francophone

Pourquoi les gens meurent ? Voilà une phrase courte mais qui en dit tellement long… Je n’arrive pas à comprendre ? Pourquoi devons-nous perdre les gens que l’on aime tant ?

Il fût un temps où je pensais que le sommeil était guérisseur…

Il fût une parole douce et tendre d’une maman pour consoler tous mes chagrins…

Ce temps est désormais révolu….

La nuit je te cherche dans mes rêves pour que tu viennes consoler mes maux ….

Ce sommeil qui est dur et triste, mon inconscient m’empêche de bien dormir…

Que dois-je faire pour surmonter cette épreuve si douloureuse ?

Comment puis-je trouver les réponses à ta disparition ?

Pourquoi tant de souffrance au cours d’une vie ?

Tellement de question me viennent à l’esprit …. Vais-je retrouver ma sérénité d’antan ?

A présent la vie est différente pour moi, je me pose tellement de question… Mais il faut espérer toujours pour que nos proches soit fière de nous… Donner le meilleur de nous même …

C’est tellement difficile moralement d’affronter cette épreuve qu’est la perte de toi Ma MAMAN qui me manque tellement ! Chaque jour je ne cesse de penser à toi !

Vais-je guérir un jour de ta disparition ? La vie n’est pas juste !!

Tant de souffrance à l’intérieur de mon être, pourtant la vie continue, et je m’efforce encore de sourire à la vie que tu m’as offerte avec tellement de fierté ma petite maman.

Vues : 557

Y répondre

Réponses à cette discussion

Coucou princesse, ton texte est touchant et comme l'on se connaît n'est ce pas mon amie de toujours, je voudrais te redire de garder ta joie de vivre même si c'est dûr , même si le chemin paraît difficile, il faut continuer , continuer a être celle que je connaîs,

 

marrante et drôle , dynamique et qui réussit tout ce qu'elle enteprend .....ta maman de la haut est toujours aussi fière de toi....

 

allors rie et étonne toi chaque jour des moments qui passent et de tes deux petites filles adorables.

 

Gros bisous .

Moi je ne te connais pas, sinon par ta douleur décrite ci-dessus...

Mais je connais, par contre, la douleur de perdre une maman. Perte cruelle. Ineffable.

Perdre sa maman, cela arrive toujours trop tôt, car c'est le nid d'amour où l'on est né qui s'en va...

 

Mais je crois que toute douleur, même celle-là, est adoucie par le baume du temps et le miel des jours qui passent, inexorablement, nous rapprochant de retrouvailles futures.

Car il faut y croire : nous la reverrons notre maman, dans une autre vie, une autre dimension, ailleurs.

Un ailleurs proche ou lointain, mais que nous découvriront par une sorte de tunnel sombre, puis lumineux, nous faisant déboucher dans la lumière d'amour ineffable, indescriptible mais pleine et dense comme un "retour à la maison". Là, nous retrouverons les êtres aimés. Toutes les NDE vécues nous le disent, espérances de retrouvailles pures et belles.

 

Avec amitié,

Léopold

Merci Mon amie de toujours ,

 

Effectivement j'essaie de retorouver ce chemin de sourire et d'insouscience comme d'antan, mais la vie tu le sais ne nous fait pas toujours de cadeaux..

Merci d'être là pour me réconforter .

 

Gros Bisous

Soba a dit :

Coucou princesse, ton texte est touchant et comme l'on se connaît n'est ce pas mon amie de toujours, je voudrais te redire de garder ta joie de vivre même si c'est dûr , même si le chemin paraît difficile, il faut continuer , continuer a être celle que je connaîs,

 

marrante et drôle , dynamique et qui réussit tout ce qu'elle enteprend .....ta maman de la haut est toujours aussi fière de toi....

 

allors rie et étonne toi chaque jour des moments qui passent et de tes deux petites filles adorables.

 

Gros bisous .

Bonjour Princesse,

Oui, ton texte est très émouvant.

Je pense exactement la même chose que Soba et Léopold : oui, tu la retrouveras ta maman et, crois-moi, elle est toujours présente près de toi et tu peux lui parler, elle t'entend, même si tu as l'impression de ne recevoir aucune réponse.

J'ai perdu quatre petits avant la naissance. J'ai eu le bonheur d'avoir pu contempler le visage de l'un d'eux (4 mois et demi). C'était une petite fille : elle tenait dans mes deux mains réunies, mais sa peau reflétait une lumière irréelle. Elle était ravissante.

Il a fallu me battre pour la voir : le médecin s'y opposait. Mais j'ai fait une telle scène que son assistante a finalement réussi à le convaincre.

Quand je pense à elle, aux trois autres que je n'ai pas connus, à tous ces êtres chers qui m'ont quittée : des amis, des parents ... ils sont nombreux. Mais je les sens tous près de moi, présents, plus présents même que lorsqu'ils étaient vivants. Je leur parle et ces quatre petits, ce sont mes anges protecteurs qui m'ont aidée à traverser bien des tempêtes et qui ne continuent de m'aider. Ils me donnent la force de rebondir dans les moments de détresse extrême. Ils m'entourent d'amour et de lumière.

Oui Léopold, j'ai vécu deux NDE et nous sommes nombreux à échanger entre nous notre expérience. Certains sont devenus de véritables amis. Bref, j'ai l'impression que vous connaissez très bien ce milieu.

Oui, jolie princesse, retrouve ton sourire, ton allant, ta joie de vivre : c'est certainement ce que ta maman chérie souhaite et, comme le dit Soba, tu as deux petites filles adorables qui attendent ton rire, ton dynamisme, ta drôlerie.

Une vieille Mamie qui t'embrasse très très fort.

Chère Rolande, je suis sûr que vos "petits anges" vous protègent, en effet, tout comme la maman de Princesse indienne doit me faire à présent depuis "l'autre côté" pour sa fille.

je ne connais des NDE que ce que j'en ai lu, quoique ayant eu l'un ou l'autre témoignage "en direct" qui m'ont interpellés. Je trouve que l'on n'en fait pas assez de cas, car il s'agit là de témoignages vrais sur ce qui se passe, et pour nous se passera, une fois franchi le fameux "tunnel" nous conduisant à cet "ailleurs" si beau, si bienfaisant que l'on décrit.

Il m'intéresserait d'en savoir plus sur votre expérience, car je songe doucement à écrire quelque chose sur ce domaine. Et puisque vous échangez déjà avec d'autres privilégiés des NDE's, cela m'intéresse d'en savoir plus. Peut-être pourrions-nous être amis, déjà ?

Amitiés de Léopold (ou Léo)



Léopold Dobly a dit :

Moi je ne te connais pas, sinon par ta douleur décrite ci-dessus...

Mais je connais, par contre, la douleur de perdre une maman. Perte cruelle. Ineffable.

Perdre sa maman, cela arrive toujours trop tôt, car c'est le nid d'amour où l'on est né qui s'en va...

 

Mais je crois que toute douleur, même celle-là, est adoucie par le baume du temps et le miel des jours qui passent, inexorablement, nous rapprochant de retrouvailles futures.

Car il faut y croire : nous la reverrons notre maman, dans une autre vie, une autre dimension, ailleurs.

Un ailleurs proche ou lointain, mais que nous découvriront par une sorte de tunnel sombre, puis lumineux, nous faisant déboucher dans la lumière d'amour ineffable, indescriptible mais pleine et dense comme un "retour à la maison". Là, nous retrouverons les êtres aimés. Toutes les NDE vécues nous le disent, espérances de retrouvailles pures et belles.

 

Avec amitié,

Léopold

 

 

Cher Léopold,

 

Merci de tes paroles douces et réconfortantes, car oui je pense qu'elle veille sur moi comme mon ange gardien, mais cela me parait tellement dure et intouchable le fait de ne plus la voir....

 

Tes mots sont juste , je ne connait pas enre autre les NDE mais je connais quelqu'un qui m'en a déjà fait part et je pense que cela existe bien...

 

Amitiés et merci .



Quivron Rolande a dit :

Bonjour Princesse,

Oui, ton texte est très émouvant.

Je pense exactement la même chose que Soba et Léopold : oui, tu la retrouveras ta maman et, crois-moi, elle est toujours présente près de toi et tu peux lui parler, elle t'entend, même si tu as l'impression de ne recevoir aucune réponse.

J'ai perdu quatre petits avant la naissance. J'ai eu le bonheur d'avoir pu contempler le visage de l'un d'eux (4 mois et demi). C'était une petite fille : elle tenait dans mes deux mains réunies, mais sa peau reflétait une lumière irréelle. Elle était ravissante.

Il a fallu me battre pour la voir : le médecin s'y opposait. Mais j'ai fait une telle scène que son assistante a finalement réussi à le convaincre.

Quand je pense à elle, aux trois autres que je n'ai pas connus, à tous ces êtres chers qui m'ont quittée : des amis, des parents ... ils sont nombreux. Mais je les sens tous près de moi, présents, plus présents même que lorsqu'ils étaient vivants. Je leur parle et ces quatre petits, ce sont mes anges protecteurs qui m'ont aidée à traverser bien des tempêtes et qui ne continuent de m'aider. Ils me donnent la force de rebondir dans les moments de détresse extrême. Ils m'entourent d'amour et de lumière.

Oui Léopold, j'ai vécu deux NDE et nous sommes nombreux à échanger entre nous notre expérience. Certains sont devenus de véritables amis. Bref, j'ai l'impression que vous connaissez très bien ce milieu.

Oui, jolie princesse, retrouve ton sourire, ton allant, ta joie de vivre : c'est certainement ce que ta maman chérie souhaite et, comme le dit Soba, tu as deux petites filles adorables qui attendent ton rire, ton dynamisme, ta drôlerie.

Une vieille Mamie qui t'embrasse très très fort.

 

Chère Rolande,

 

Vos mots ont été plus que touchant et réconfortant , savoir également ce que vous avez vécu me va droit au coeur , que votre passé est riche tant en émotion qu'en amour, je pense que vous reflété une personne juste et humaine de part votre expérience et votre grand coeur....

 

Je vous remercie de m'avoir fait partager une partie de votre vie ainsi qu'à de nombreux lecteurs de ce site. Je pense également que beaucoup d'entre nous devraient venir écrire un passage de leur vie à ce sujet qui me touche beaucoup, car notre propre expérience est vécue de mille façon selon chaque personne...

 

Je vous embrasse et vous remercie de votre bonté!

Très sincèrement.

Bonjour Princesse,

La question n'est pas de savoir pourquoi les gens meurent ou disparaissent de nos vies, mais pourquoi et comment nous leur survivons.

Evidemment, tu te poses la question de savoir "pourquoi ils meurent" et c'est bien normal. C'est la première étape du deuil. Pourquoi est-ce que cela "m'arrive à moi de perdre ma maman" ? Oui, cela t'est arrivé. C'est la seule chose que tu dois retenir. Cela est arrivé. C'est un fait. Tu ne peux y échapper. Tu vas devoir négocier "qui tu es ici et maintenant" avec "celle que tu vas devenir".

Le deuil est un processus de transformation sur soi-même. Se demander pourquoi les gens meurent ne fait que renforcer notre mélancolie et nous conforter qu'il ne peut nous arriver que des choses tristes et moches. Ce n'est pas vrai ! C'est certain qu'il faut beaucoup pleurer. Mais peu à peu, tu comprendras que le deuil est un processus extraordinaire de renaissance à soi-même. Il est évidemment trop tôt pour toi de comprendre de quoi je parle. Peut-être même que tu te demandes si je suis déjà passée par là pour te parler ainsi. Oui oui oui oui oui, je suis plusieurs fois passée par là, dans des conditions qui pourraient même faire croire que je suis une véritable mythomane tellement mon histoire est triste.

Au fond, le deuil nous révèle à nous-même.

Les deuils m'ont révélée à moi-même. Je peux t'affirmer que je me sens plus présente à moi-même et plus vraie qu'avant de vivre ces expériences. Je me sens plus dense, plus riche, plus profonde, plus humaine et plus forte. Je me sens aussi plus universelle et plus intemporelle. Cet état est ce qu'on nomme la résilience.

Selon Wikipédia : "La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'événement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience est, à l'origine, un terme pour expliquer la résistance des matériaux aux chocs."

Il est vain de penser qu'il suffit de s'accommoder de ta nouvelle vie pour être au stade de la résilience. Faire son deuil est un chemin qu'il ne faut pas être pressé de courcircuiter. Il faut juste accepter de regarder les choses en face, et de te laisser guider par ceux qui sont déjà passés par ce chemin. Ceux qui ne savent pas pourront peut-être t'écouter...Mais ils ne savent pas.

Tu vas comprendre peu à peu qu'il ne faut pas vouloir retourner à l'état "d'avant". N'essaye pas de lisser tout ce que tu vis. Tu vas te rendre compte que le monde dans lequel tu viens d'entrer est différent. Il te fera parfois peur parce qu'il sera inconnu pour toi. Il ne faut pas. Garde bien en tête ce but de résilience dont je te parle. Tu comprendras bien des choses invisibles pour les autres (ceux qui ne sont pas passés par le deuil). Un jour, tu leur pardonneras de ne pas t'avoir comprise. Tu sauras à ce moment ce que tu as gagné en passant par là.

Pour progresser, il te faut te poser les questions suivantes.

Quel sens donner à notre solitude lorsque nos proches ne sont plus là pour partager nos vies, nous rassurer, nous écouter, nous faire rire ou nous consoler ? Comment pallier leur absence et ne pas craindre que d'autres s'en aillent ? Car évidemment, c'est de cela qu'il s'agit aussi. Si celle qui nous a fait et nous a porté (notre maman) est partie, pourquoi les autres ne nous quiterraient-ils pas aussi ?

Moi, j'ai trouvé ma "solution". Chaque fois que je rencontre quelqu'un, je vis cette relation de façon intense pour en prendre le meilleur. Et lorsque je me sépare d'eux, je les emporte avec moi dans mon coeur. C'est un peu de leur âme que je capte. Je tente ainsi de vivre leurs qualités au plus profond de moi. Je me sens meilleure. Tant que je reste en contact avec les gens, je n'éprouve pas le besoin de les intégrer à moi. C'est lorsqu'ils me quittent que je vis cela. Je n'ai donc plus peur de perdre les gens, qu'ils me quittent ou qu'ils meurent. Je sais que j'emporte au fond de moi le meilleur de ce qu'ils m'ont offert.

Fait pareil avec ta maman. Trouve le meilleur de ce qu'elle t'a offert et fais vivre son âme avec la tienne, dans la joie de vivre qui sera tienne. Il faudra un peu de temps pour t'habituer à ce nouveau type de relation. Mais plus jamais tu n'auras peur d'être abandonnée.

Bonjour à Princesse Indienne et à Valérie,

 

Princesse Indienne, la réponse de Valérie est confondante de sagesse et elle sent profondément le message qu'elle t'envoie  : entend bien ce qu'elle dit. De mon côté, je la félicite de tout coeur pour son très beau texte ... qui part du vécu et on le sent.

Non, Valérie, tu n'es pas mythomane : les "gensse" ont certainement dû penser maintes fois la même chose en ce qui me concerne. Fort heureusement, les examens médicaux, les certificats divers, mon état actuel infirme leurs mauvaises fois. C'est très beau ce que tu dis :"fais vivre ton âme avec la sienne".   

Ton attitude ressemble très fort à la mienne, habituée à être, très jeune, confrontée à des séparations douloureuses.

Plus tard, il m'est arrive de pleurer, pleurer car je m'étais attachée à un endroit magnifique,  où j'avais vécu trois années heureuses, créé des relations amicales ...et crac ... mutée pour une autre région. Là, je me suis dit, sachant que ma vie serait ainsi faite passagère éphémère de lieu en lieu : "Reprends-toi, garde tout cela au fond de ton coeur comme autant de trésors car, sinon, tu passeras le restant de tes jours à pleurer".

Alors oui,  je suis de tout coeur avec ton magnifique et merveilleux message. Merci à toi et bonne journée. Rolande

Bonjour Princesse ...

Magnifique texte émouvant ...

Je rejoins Rolande, Soba et Léopold ...j'en suis convainçue ...nous retrouverons nos aimés .

' Je dis que le tombeau qui sur les morts se ferme ouvre le firmament,

Et que ce qu'ici-bas nous prenons pour terme est le commencement '(Victor Hugo).

Et ta maman continue a veiller sur toi , et est très fière de son enfant ...

Continue donc avec le sourire pour toi et pour ceux qui font partie de toi .

Pleins de chaudoudous ,jolie Princesse .

 

 

 

 

 

 

 

Bonsoir Valérie,

Pour la 2ème fois, je relis ton texte et tes explications , surtout, qui m'interpelle et m'encourage ! Dans ton écrit j'arrive à percevoir cette force qui t'habite et dont tu partages sur ton commentaire , tu es une fille digne et pleine de sagesse, je pense, je ne pense pas que tu sois mytho, mais vous tous Soba, Léopold, Rolande, Liliane et toi êtes des êtres de lumière, pour éclairer ma lanterne éteinte, et savoir que des gens comme vous qui ont vécu cette expériences me conforte dans mon deuil...

Je ne savais pas avant ce qu'était un deuil, maintenant je comence à le percevoir avec le temps , pour l'apprivoiser comme tu dit Valérie.

Je te remercie du fond du coeur pour ton texte qui m'a profondément touchée ♥

Bonsoir Rolande,

Ton passage, encore une fois me ravie de te lire.

Je te remercie encore sincèrement tout comme Valérie, de ton commentaire .

Oui nous sommes de passage sur terre pour accomplir diverses tâches , et surtout, donner de l'amour aux gens qui nous entourent...

Belle soirée, chère Rolande

Répondre à la discussion

RSS

Enfin un réseau social modéré!!!

L'inscription sur le réseau arts et lettres est gratuite

  Arts et Lettres, l'autre réseau social,   créé par Robert Paul.  

Appel à mécénat pour aider l'éditeur de théâtre belge

Les oiseaux de nuit

   "Faisons vivre le théâtre"

Les Amis mots de compagnie ASBL

IBAN : BE26 0689 3785 4429

BIC : GKCCBEBB

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Child Focus

Brussels Museums

      Musée belge de la franc-  maçonnerie mitoyen de l'Espace Art Gallery

Les rencontr littéraires de Bruxelles

Les rencontres littéraires de Bruxelles  que jai initiées sont annulées sine die. J'ai désigné Thierry-Marie Delaunois pour les mener. Il en assurera également les chroniques lors de leur reprise.
                Robert Paul

      Thierry-Marie Delaunois

Billets culturels de qualité
     BLOGUE DE              DEASHELLE

Quelques valeurs illustrant les splendeurs multiples de la liberté de lire

Sensus fidei fidelis . Pour J. enlevée à notre affection fin 2020

Bruxelles ma belle. Et que par Manneken--Pis, Bruxelles demeure!

Menneken-Pis. Tenue de soldat volontaire de Louis-Philippe. Le cuivre de la statuette provient de douilles de balles de la révolution belge de 1830.

(Collection Robert Paul).

© 2021   Créé par Robert Paul.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation